Le Maroc élu à la vice-présidence    Vie politique : Vers une meilleure représentativité des femmes    L'Algérie pleure ses morts emportés par les inondations, Tebboune pleure la mère de Brahim Ghali    La CNSS annonce des indemnités aux industries culturelles, des crèches et des salles privées de sport    10 millions DH pour réhabiliter la zone industrielle Moghogha à Tanger    Déclarer et payer l'impôt sont deux obligations distinctes    Les femmes fortement impactées par la pandémie    Hausse de plus de 17% du parc des abonnés Internet en 2020    Covid-19 : Les femmes frappées de plein fouet par le chômage    Législatives en Côte d'Ivoire : le pouvoir et l'opposition se disputent l'annonce de la victoire    Ligue des champions (3è journée/Gr C) : Trois sur trois pour le Wydad    5 millions DH pour faire de Dakhla capitale mondiale du foil    Barça: Laporta déclare la guerre au PSG à cause de Messi    Accès aux soins-confinement : Un parcours du combattant pour les ménages dirigés par des femmes    Inauguration de la faculté pluridisciplinaire d'Es-Semara    Harcèlement sexuel : accusé à nouveau et isolé, Andrew Cuomo écarte une démission    ANRT : croissance soutenue du parc de l'internet    France: un député tué dans un accident d'hélicoptère    Assurances: les primes émises en baisse de 6,5% à fin janvier 2021    Laâyoune : saisie de près de 2 tonnes de chira    Oujda : Un individu placé sous surveillance médicale met fin à ses jours    Maroc-USA Examen des moyens de renforcer la coopération culturelle    Guinée équatoriale : 15 morts et 500 blessés dans des explosions accidentelles dans un camp militaire    Voici le nouveau président du FC Barcelone !    Le Maroc, deuxième partenaire commercial africain du Mexique    Prévisions météorologiques pour le lundi 8 mars 2021    Manifestants asiatiques et rêve américain    Après les troubles au Sénégal, la contestation appelle à de nouvelles manifestations    Rencontre avec Mustapha Jmahri autour de la mémoire d'El Jadida    Fatma El Ghalia Charradi, la férue du théâtre et de l' action associative    Ahlam Aboulamal, Une vie rythmée par le monde des arts et du spectacle    Le Raja Casablanca et le Youssoufia Berrechid se quittent sur un nul (VIDEO)    Abdelouafi Laftit : L'étape actuelle exige l'implication de tous dans les efforts d'élection des institutions représentatives    Mohamed Essoulimani expose sa dimension spirituelle de la femme    Irak : le pape prie pour les «victimes de la guerre»    Exposition: sensualité et audace    «Tisser le temps politique au Maroc»    Le WAC s'approche de la qualification en leader, El Kaabi s'illustre    La femme est appelée à s'affirmer dans les divers registres de la vie sociétale    Maroc-Royaume-Uni : une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers du post-Brexit    La Biélorussie réclame l'extradition de Svetlana Tsikhanovskaïa    Merkel et son parti voient leur étoile pâlir    Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Avec « Dilbar », Nora Fatehi dépasse 1 milliard de vues sur Youtube (VIDEO)    Le Maroc, vice-président du 14e congrès des Nations unies pour la prévention du Crime et la justice pénale    Programme des principaux matchs du dimanche 7 mars    CAF / Elections du 12 mars : Ahmed Yahya se retire !    «Sans cesse la langue défait et refait le jeu de son tissage de signes» Lorand Gaspar    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Prendre des vacances en plein Ramadan, pourquoi pas ?
Publié dans Libération le 19 - 07 - 2014

Les familles marocaines ont tendance à éviter le voyage pendant le Ramadan pour se consacrer à la prière et au recueillement. Mais la coïncidence ces dernières années du mois sacré avec les vacances estivales n'empêche pas certains de prendre quelques jours de repos et de profiter de l'ambiance ramadanesque, alors que d'autres préfèrent reporter leur congé et renouer avec les habitudes propres à ce mois de piété.
L'ambiance du Ramadan reflète l'attachement des familles marocaines à des traditions intrinsèques au mois béni, notamment la préparation de mets spécifiques, l'accomplissement des prières dans les mosquées dans une atmosphère de spiritualité et la lecture du Coran, un choix assumé par certains qui aiment rester chez eux au lieu de voyager.
D'autres estiment au contraire que l'accomplissement des rituels du Ramadan n'est pas en contradiction avec les exigences des vacances, surtout pour les amoureux de la baignade en mer. Ils pensent que le Ramadan est un moment propice à la détente et au divertissement.
C'est le cas d'Ismail, un enseignant du primaire. Il pense que le Ramadan est un mois idéal pour les vacances. « Le matin, dit-il, j'accompagne mes enfants à la plage ; l'après-midi je me repose et le soir je sors pour une promenade avec ma famille ».
Ismail a confié à la MAP que le voyage pendant le Ramadan ne lui pose aucun problème, à condition de choisir les zones à climat tempéré. Selon lui, l'observation du jeûne n'est pas une contrainte pour profiter des vacances.
Même son de cloche chez Omar, un acteur associatif résidant aux Pays-Bas. Il estime que le congé au Maroc présente beaucoup d'avantages. "J'encourage mes compatriotes à venir passer leurs vacances au pays pendant ce mois béni qui offre des moments de spiritualité et de détente, outre l'opportunité de resserrer les liens familiaux", dit-il.
«C'est la deuxième fois que je passe mes vacances au Maroc pendant le mois sacré», rappelle-t-il, mettant l'accent sur l'ambiance spécifique au Ramadan surtout dans les villes côtières où des soirées artistiques sont animées et dédiées spécialement aux estivants. Nombre de foyers préfèrent la mer pour ne pas priver les enfants des plaisirs de la plage. Certains estivants accompagnent leurs enfants seulement pour les surveiller lors de la baignade et pour d'autres, l'observation du jeûne n'est aucunement une contrainte pour profiter du soleil et des plaisirs de la mer.
« Pendant le Ramadan, mes parents préfèrent rester à la maison et rendre visite aux proches de la famille ; par contre mes amis et moi, nous partons en voyage souvent à destination des villes côtières ; cela ne nous empêche pas d'accomplir nos devoirs religieux», a affirmé Anouar, un étudiant à l'Ecole nationale supérieure des mines à Rabat.
Si le voyage durant le Ramadan constitue un choix judicieux pour certains ménages, en ce sens qu'ils profitent de la propreté des plages et des tarifs hôteliers incitatifs, d'autres familles écartent carrément cette idée, arguant que le mois sacré est consacré au jeûne, à la prière dans les mosquées, à la prédication et à la lecture du Coran.
Fatima, ingénieur d'Etat en informatique, partage cet avis, notant que le voyage pendant le Ramadan est hors de question car ce sont deux choses "incompatibles". Cette maman affirme toutefois qu'afin de ne pas priver son fils, elle a décidé de l'inscrire dans une colonie de vacances.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.