Lutte contre la criminalité: La DGSN démonte les fake news    Suivez en direct le derby milanais: Ac Milan vs Inter    Tanjazz racheté par Jazzblanca    Remaniement ministériel: Mohammed VI reçoit El Othmani en audience    Meknès: arrestation de deux frères pour transfert de fonds à des combattants en Syrie et en Irak    Khalid Safir: "La fiscalité locale marocaine aux mêmes standards que dans d'autres pays"    La DGST rejette l'authenticité de deux documents qui lui sont attribués    Quasi-stagnation de l'indice des prix en août selon le HCP    Karina Sebti, nouvelle DG de Management de transition en France    Résultats financiers : Auto Hall tire son épingle du jeu en S1    Un atelier clandestin de fabrication de sacs plastiques démantelé à Mohammédia    10 millions d'écoliers, élèves et étudiants au Maroc    Japon: Pas de procès pour Ghosn avant avril 2020    BMCE Bank Of Africa dément les allégations fallacieuses de Maghreb Confidentiel et Afrique Intelligence    Mariage des mineures: Comment en venir à bout?    Brèves    Remaniement : le RNI reste dans le prochain gouvernement    Le Maroc participe à une grande opération de l'Interpol    Eclairage à Rabat sur les vertus de la médecine traditionnelle chinoise    Zidane face aux vents contraires après son pire naufrage au Real    Ligue Europa : Arsenal, Man United et Séville frappent d'entrée    Pour le Onze marocain, le chemin de Yaoundé passe en premier par Blida    Les dindes de Tnine Chtouka !    L'EMSI organise le 4ème Congrès international SysTol    Très chère 2M ! "La deuxième chaîne nous rassemble" Peut-être bien, mais à quel prix ?    Habib El Malki s'entretient avec le directeur du FNUAP pour la région arabe    Contrôle politique et autonomie des organismes publics    Divers    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Insolite : Plus de jours fériés    U2 en concert en Inde    Les incroyables révélations de Sinéad O'Connor    L'hologramme de Whitney partira en tournée en 2020    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Raja-Hilal Al Qods : Deux joueurs empêchés par Israël de jouer au Maroc    Il fait l'actu : Mohamed Karim Mounir, PDG de la BCP    Vidéos. L'Espagne célèbre la journée mondiale de la Paella    Alerte météo : Averses orageuses localement fortes avec chute de grêle et rafales à partir du vendredi dans plusieurs provinces    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie, une confrontation fratricide à Blida    Tarik Sektioui, nouvel entraîneur de la Renaissance sportive de Berkane    Le Festival Oasis 2019 comme si vous y étiez !    Premières Assises nationales du Développement humain    Statistiques du Haut-commissariat au plan (HCP)    L'Espagne s'achemine vers la tenue d'élections législatives anticipées…    Festival International du Film de Marrakech. Cap sur l'Australie !    DJ Nicola Cruz, l'explorateur de sons    Edito : Assises    Habib El Malki : La proclamation d'une Journée internationale de lutte contre l'islamophobie permettra de faire échec au discours de la haine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Du flop Lamouchi à l'espoir Renard
Publié dans Libération le 16 - 10 - 2014

La Côte d'Ivoire, après un Mondial-2014 raté sous la direction du très contesté Sabri Lamouchi, entame un nouveau chapitre avec Hervé Renard, dont la nomination en tant qu'entraîneur suscite beaucoup d'espoir avant la CAN-2015 au Maroc.
L'ex-coach du FC Sochaux rallie pour l'instant tous les suffrages, à l'opposée de son prédécesseur. Dès son intronisation à la tête de la sélection ivoirienne, Sabri Lamouchi avait été affublé du surnom de "stagiaire", lui qui n'avait avant cela jamais dirigé d'équipe.
L'ancien international tricolore, malgré son vécu de joueur, "n'était pas à la hauteur, c'était comme une farce" de la Fédération ivoirienne de football (FIF), ironise Elie Kambiré, l'un des plus fameux journalistes sportifs ivoiriens.
Le Français, qui succéda en mai 2012 à l'Ivoirien François Zahoui, finaliste de la CAN-2012, battue aux tirs au but par la Zambie... d'Hervé Renard, cumula les désillusions.
Malgré une pléiade de stars - Didier Drogba, Yaya Touré, Gervinho, Salomon Kalou, etc. -, la Côte d'Ivoire fut éliminée sans gloire de la CAN-2013, battue en quarts de finale par le Nigeria, futur vainqueur de l'épreuve.
Lamouchi 'aurait dû partir plus tôt'
Les Ivoiriens se firent ensuite peur face au Sénégal lors du dernier tour qualificatif pour le Mondial-2014. Puis ils sombrèrent corps et biens au Brésil, malgré une première victoire contre le Japon, suivie par deux défaites face à la Colombie et la Grèce.
La Côte d'Ivoire, alors meilleure équipe africaine selon le classement de la Fifa, qui n'avait pas réussi à franchir le premier tour de la compétition en 2006 et 2010, s'arrêta au même stade quatre ans plus tard. Et Lamouchi démissionna.
"Je ne suis pas surpris de son bilan. Il aurait dû partir plus tôt. Mais il avait malgré tout le soutien des joueurs et des dirigeants. On a à mon avis beaucoup ménagé" ce "novice", estime Yaya Toutou Koné, un cadre de la Ligue professionnelle ivoirienne.
"Son passage est un gâchis", tempête Abdoulaye Traoré Ben Badi, l'attaquant vedette des Eléphants vainqueurs de la CAN-1992. "Il n'a jamais eu cet esprit rassembleur qui pouvait motiver le groupe. Son inexpérience l'a disqualifié."
Renard, 'homme de défi'
Les commentaires sont tout autres pour Hervé Renard, dont la carrière de joueur n'a jamais atteint des sommets, mais qui entraîne depuis 1999.
L'ex-coach de Sochaux, dont le mentor Claude Leroy, qualifié de "sorcier blanc", connut une carrière prolixe en Afrique (vainqueur de la CAN-1988 avec le Cameroun, 3e de la CAN-2008 avec le Ghana), connaît en outre bien le continent noir pour être passé par le Ghana, la Zambie, l'Angola et l'Algérie.
"C'est quelqu'un qui a une expérience du football de haut niveau et du football africain. Un entraîneur qui fait l'unanimité, surtout dans un contexte aussi difficile", constate Martial Yéo, ancien sélectionneur des Eléphants. Cela peut réconcilier les uns et les autres pour un nouveau départ."
Car face à un groupe vieillissant, désormais privé de l'idole Drogba, qui a pris sa retraite internationale, le grand blond a pour mission de faire éclore une nouvelle génération de joueurs.
Yaya Toutou Koné salue l'"homme de défi" doté d'"un mental de gagneur". "Il faudrait que les Ivoiriens soient patients avec lui. Ne regardons pas les résultats immédiats mais à long terme. Je pense que Renard va réussir sa mission."
A commencer par les qualifications pour la CAN-2015. Le bilan reste positif après trois journées, avec deux victoires, dont l'une samedi en RD Congo, pour gommer quelque peu le cuisant revers (1-4) encaissé au Cameroun.
La Côte d'Ivoire n'a pas manqué une phase finale de CAN depuis 2006. Les Ivoiriens digéreraient sans doute très mal une non-qualification pour Maroc-2015.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.