Arrestation d'un individu impliqué dans des opérations d'escroquerie en ligne    Soirée captivante du musicien Abdelouahab Doukkali au festival d'hiver de Tantora    Marrakech: Le Salon de l'Art et de l'Amitié, une fenêtre sur la beauté et la singularité des arts dans leur diversité    L'expérience gouvernementale du PJD démontre le fiasco de son mode opératoire    La ministre espagnole des AE attendue le 24 janvier au Maroc    Laâyoune accueillera le 22 février une réunion des ministres des Affaires étrangères du Maroc et de douze pays du Pacifique    Trump répond au guide suprême iranien, Ali Khamenei    Plus de 112 milliards de DH pour près de 570.000 fonctionnaires    Le Maroc et la Chine signent deux accords afin de renforcer leurs échanges culturels    Résurgence du terrorisme : Erdogan met en garde    Agadir : Saisie d'une importante quantité de cigarettes et de tabac à narguilé de contrebande    Les investissements des EEP en stagnation pour la 2ème année consécutive    Retraites : des manifestants tentent d'entrer dans un théâtre où se trouve Macron    Le Maroc et la Chine examinent divers moyens de renforcer la coopération touristique et culturelle    La DGAPR répond aux accusations d'Human Rights Watch    La CMR tient la 8ème session de son Conseil d'administration    Africa Eco Race : A Dakhla, Nasser Bourita fustige les séparatistes    Un sommet international le 22 février à Laâyoune    La pièce de théâtre عازف الليل est-elle maladroitement raciste ?    Le DHJ tenu en échec à domicile par le Rapid Oued-Zem    Nabil Jaadi rejoint le Mouloudia club d'Oujda    CAN Futsal Maroc 2020 : l'entraîneur National de futsal fait le point    Centre hospitalier régional d'Al Hoceïma : le ministère de la Santé alerté par l'absence de 34 médecins    Handball : Le CHAN à Laâyoune    Ashley Young rejoint l'Inter    Le groupe coréen "Hands" ouvre sa première unité de production africaine à Tanger    Insolite : Imiter Ghosn    Habib El Malki reçoit le secrétaire d'Etat rwandais chargé de la Communauté de l'Afrique de l'Est    Hommage à Noureddine Belhoucine    La forêt et le nouveau modèle de développement    Combien d'années de vie en bonne santé gagne-t-on en adoptant un mode de vie sain ?    Divers    L'activité globale de la CCG en croissance de 23% en 2019    Le président de la Chambre des représentants s'entretient avec le ministre grec des Affaires étrangères    Ankara et Rabat ont 15 jours pour produire un ALE plus équilibré    Cristiano Ronaldo : les secrets de sa forme insolente dévoilés !    Antonia Jiménez, rare femme dans le monde masculin de la guitare flamenca    YouTube diffusera une série documentaire sur Justin Bieber    Shakira est stressée à l'approche du Super Bowl    La Grèce encourage le maréchal Haftar dans le processus de paix libyen    Bulletin météorologique spécial : temps froid, chute de neige et fortes rafales de vents à partir de dimanche    CAN Handball 2020 : le Maroc bat la Zambie    Boeing abattu en Iran: « le monde attend des réponses », avertit Ottawa    La BCP s'engage pour la TPE    La loi passe le cap de la 1ère Chambre    Le Sahara marocain «véritable trait d'union entre le Maroc et le reste de l'Afrique»    Zemamra cartonne Berkane, le Raja corrige à Tanger    SM le Roi visite «Bayt Dakira» à la Médina d'Essaouira    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cap sur la très guettée 4G
Publié dans Libération le 29 - 12 - 2014

Episode mémoriel du foisonnement technologique, c'est de l'année 2014 que l'on retiendra surtout une embellie du secteur des télécommunications au Maroc, bel et bien, confortée par une détermination ambitieuse à satisfaire la forte appétence pour un très haut débit mobile. Flash-back sur les principaux jalons d'un nouveau tournant des télécoms marocains.
Force est de reconnaître ainsi que le secteur des télécoms a été essentiellement marqué par une évolution positive de ses indicateurs inhérents en particulier à l'accès et à l'usage. Chiffres à l'appui, le marché Internet national a drainé, à fin septembre, un total de 8,5 millions d'abonnés avec un taux de pénétration de 25,6%, impliquant un taux de croissance annuel de 62,8%, tandis que le nombre d'abonnés mobiles s'élevait à près de 44,26 millions, ramenant le taux de pénétration à 133,4%, et affichant de ce fait un renchérissement annuel de plus de 7%.
La belle performance du marché Internet a été particulièrement réalisée à la faveur de la dynamique qu'a connue l'accès Internet 3G en général et les offres combinant voix et Data en particulier qui représentent environ 82% du parc Internet 3G. En revanche, nul ne peut nier le constat d'une saturation des fréquences de la technologie 3G face à un engouement massif à l'échange de données. Un passage à la vitesse supérieure du débit mobile de la 4ème génération s'impose désormais avec acuité.
En effet, le déploiement de la technologie 4G est fortement sollicité dans une perspective de booster la qualité des services mobile au milieu de l'entreprise, mais également pour étancher la soif d'une société marocaine de plus en plus avertie.
Bilan d'étape, après le lancement de l'appel à concurrence en la matière, il sera procédé à l'instruction des offres soumises et à la désignation des adjudicataires retenus.
L'objectif visé par l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) est celui d'"achever le processus d'octroi des licences avant l'été 2015 pour une ouverture des services vers fin 2015, début 2016".
Il est, par ailleurs, opportun de mettre en relief les efforts de réduction de la fracture numérique entre l'urbain et le rural, à travers notamment l'annonce, tout récemment, du lancement d'un projet pilote visant à doter certaines communes rurales en connexions haut débit à Internet, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national pour le développement du haut et très débit.
De bonnes prémices s'annoncent alors en faveur du challenge de "permettre à 100 pc de la population d'accéder, d'ici 2022, à Internet avec un débit minimum de 2 Mb par accès". De surcroît, un retour sur les réformes législatives et réglementaires du secteur des télécoms réalisées en 2014, laisse évoquer l'adoption du projet de loi n 121-12 modifiant et complétant la loi n 24-96 relative à la poste et aux télécommunications qui intègre notamment une prestation d'itinérance nationale. Laquelle prestation devrait "garantir à un abonné mobile d'un exploitant donné d'utiliser le réseau mobile d'un autre exploitant, dans le cas où le réseau du premier exploitant ne couvre pas la zone dans laquelle l'abonné se trouve", selon l'ANRT.
De grandes possibilités d'offres de services diversifiés, innovants et compétitifs devraient ainsi s'offrir, tel qu'avait estimé l'ANRT, qui inscrit cette révision réglementaire dans le cadre de sa Note d'orientation générale pour le développement du secteur des télécoms pour la période 2009-2013 (NOG 2013). C'est dans ce même ordre d'idées, et dans l'objectif de donner plus de visibilité aux acteurs actuels et promouvoir l'investissement dans ce secteur, que l'Agence se penche actuellement sur l'élaboration des orientations générales du secteur des télécoms à l'horizon 2018. Il s'agit, en effet, pour l'ANRT de dresser le bilan de l'évolution du marché des télécoms durant la période 2009-2013, d'établir les perspectives du secteur pour les quatre années à venir et d'étudier les moyens de renforcer les leviers de régulation.
La nouvelle NOG à l'horizon 2018 sera élaborée sur la base de l'examen des modalités de mise en œuvre dudit Plan national pour le développement du haut et très haut débit au Maroc, la relance des projets de service universel pour la période 2014-2018, et l'analyse des défis de la régulation sectorielle dans un environnement numérique. Ces chantiers, auxquels s'ajoutent la mise en service de la 4G, le déploiement et l'exploitation des réseaux FTTH (fibre optique jusqu'au domicile), ou encore l'adoption de la loi 121- 12 s'affichent parmi les principaux défis pour le secteur des télécoms en 2015.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.