Le Youssoufia de Berrechid tenu en échec à domicile par le FUS de Rabat (1-1)    Arrestation d'un individu impliqué dans des opérations d'escroquerie en ligne    Soirée captivante du musicien Abdelouahab Doukkali au festival d'hiver de Tantora    Marrakech: Le Salon de l'Art et de l'Amitié, une fenêtre sur la beauté et la singularité des arts dans leur diversité    La ministre espagnole des AE attendue le 24 janvier au Maroc    L'expérience gouvernementale du PJD démontre le fiasco de son mode opératoire    Laâyoune accueillera le 22 février une réunion des ministres des Affaires étrangères du Maroc et de douze pays du Pacifique    Plus de 112 milliards de DH pour près de 570.000 fonctionnaires    Trump répond au guide suprême iranien, Ali Khamenei    Le Maroc et la Chine signent deux accords afin de renforcer leurs échanges culturels    Résurgence du terrorisme : Erdogan met en garde    Agadir : Saisie d'une importante quantité de cigarettes et de tabac à narguilé de contrebande    Retraites : des manifestants tentent d'entrer dans un théâtre où se trouve Macron    Le Maroc et la Chine examinent divers moyens de renforcer la coopération touristique et culturelle    Les investissements des EEP en stagnation pour la 2ème année consécutive    La DGAPR répond aux accusations d'Human Rights Watch    Africa Eco Race : A Dakhla, Nasser Bourita fustige les séparatistes    Un sommet international le 22 février à Laâyoune    La CMR tient la 8ème session de son Conseil d'administration    La pièce de théâtre عازف الليل est-elle maladroitement raciste ?    Le DHJ tenu en échec à domicile par le Rapid Oued-Zem    Nabil Jaadi rejoint le Mouloudia club d'Oujda    CAN Futsal Maroc 2020 : l'entraîneur National de futsal fait le point    Centre hospitalier régional d'Al Hoceïma : le ministère de la Santé alerté par l'absence de 34 médecins    Handball : Le CHAN à Laâyoune    Ashley Young rejoint l'Inter    Insolite : Imiter Ghosn    Habib El Malki reçoit le secrétaire d'Etat rwandais chargé de la Communauté de l'Afrique de l'Est    Hommage à Noureddine Belhoucine    L'activité globale de la CCG en croissance de 23% en 2019    La forêt et le nouveau modèle de développement    Combien d'années de vie en bonne santé gagne-t-on en adoptant un mode de vie sain ?    Divers    Le président de la Chambre des représentants s'entretient avec le ministre grec des Affaires étrangères    Ankara et Rabat ont 15 jours pour produire un ALE plus équilibré    Le groupe coréen "Hands" ouvre sa première unité de production africaine à Tanger    Cristiano Ronaldo : les secrets de sa forme insolente dévoilés !    Antonia Jiménez, rare femme dans le monde masculin de la guitare flamenca    YouTube diffusera une série documentaire sur Justin Bieber    Shakira est stressée à l'approche du Super Bowl    La Grèce encourage le maréchal Haftar dans le processus de paix libyen    Bulletin météorologique spécial : temps froid, chute de neige et fortes rafales de vents à partir de dimanche    CAN Handball 2020 : le Maroc bat la Zambie    Boeing abattu en Iran: « le monde attend des réponses », avertit Ottawa    La BCP s'engage pour la TPE    La loi passe le cap de la 1ère Chambre    Le Sahara marocain «véritable trait d'union entre le Maroc et le reste de l'Afrique»    SM le Roi visite «Bayt Dakira» à la Médina d'Essaouira    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Jennifer Lopez met le feu à l'OLM Souissi
Publié dans Libération le 01 - 06 - 2015

La chanteuse américaine Jennifer Lopez a mis le feu, vendredi dernier, à la scène de l'OLM Souissi à Rabat lors du grand concert inaugural de la 14ème édition du Festival Mawazine-Rythmes du monde qui se poursuit jusqu'au 6 juin courant. Devant plus de 160.000 festivaliers, la diva du R&B a exécuté un show inoubliable, digne de ses meilleures prestations. Artiste de tous les records, celle qui a vendu 55 millions d'albums dans le monde a entonné ses plus grands tubes, dont le fameux «Jenny from the Block» repris en chœur par une foule de fans. Pour montrer sa large palette de talents, Jennifer Lopez a été aperçue dans pas moins de sept tenues de danse différentes et c'est avec le titre «We Are One», chanson officielle de la Coupe du monde 2014 que la diva du R&B, a conclu son festival de lumières, de rythmes de danse et de musique éclectiques. Désignée par Forbes personnalité de la musique en 2012, J-LO a bel et bien prouvé, vendredi dernier à Rabat, qu'elle restait la plus célèbre et la plus talentueuses des artistes latinos.
Après cette soirée d'ouverture en apothéose, le Festival Mawazine-Rythmes du monde a livré, samedi, une deuxième journée toute aussi intense avec, notamment, le concert historique de Pharrell Williams, qui se produisait pour la première fois au Maroc.
Incarnation de la nouvelle définition du cool pour les jeunes générations, ce créateur hors pair, véritable icône moderne, a offert une prestation mémorable devant 180.000 festivaliers. Pharrell Williams a interprété ses plus grands tubes, dont le célèbre Happy, qui a littéralement soulevé le public de l'OLM Souissi. Une autre superstar avait le même soir rendez-vous avec les festivaliers. Sur la scène Nahda, la Syrienne Assala a conquis le public avec son univers musical exceptionnel. Célèbre à l'âge de 22 ans, Assala est depuis plus de vingt ans une artiste omniprésente dans les charts arabes. Applaudie par des dizaines de milliers de personnes, la diva a chanté ses propres titres ainsi que des morceaux légendaires du répertoire classique. Pour le plus grand bonheur de ses fans.
Magnifiquement représentée, la musique colombienne avait également son ambassadeur de marque présent à Rabat, samedi. Sur la scène du Bouregreg, Yuri Buenaventura a affiché avec fierté ses origines, berçant les oreilles et réchauffant le cœur d'une foule venue nombreuse acclamer le premier chanteur de salsa à avoir remporté un disque d'or. Enthousiaste, Yuri Buenaventura a joué une musique riche d'un mélange d'influences latin, jazz, mambo, tango, cumbia et même boléro.
Au Théâtre National Mohammed V, l'orchestre égyptien El Hafni de l'Opéra du Caire, accompagné de la chanteuse Nihad Fathi, ont tenu leur promesse en ressuscitant magnifiquement le patrimoine de la chanson arabe classique.
Très applaudie, la formation a interprété les œuvres immortelles des maestros et stars de la chanson arabe des années trente et quarante dont Mohamed Abdelwahab, Oum Keltoum et leurs contemporains Leïla Mourad et Asmahan.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.