Depuis El Guerguarat, la jeunesse istiqlalienne salue la décision déterminante du Souverain    Covid-19 et tabac : La nicotine protège-t-elle contre le virus ?    L'hémiplégie : peut-on en guérir ?    Sahara marocain : le nombre des consultas s'agrandit [Vidéo]    2.260 lits hospitaliers supplémentaires en 2021    Sahara marocain : le nombre des consultas s'agrandit [Vidéo]    Evolution du coronavirus au Maroc : 4412 nouveaux cas, 349.688 au total, samedi 28 novembre à 18 heures    Le TAS à l'heure africaine    Redouane Hanniche nouveau président du club    Coupe de la CAF: le TAS arrache une précieuse victoire en Gambie    Guerguarate: « Large soutien international » à l'intervention marocaine (magazine espagnol)    Bourita : la réunion de la Chambre des représentants libyenne consultative a été une «réussite»    Mohamed Khalid Alami, président de la FEA    Fake news : le Maroc n'a aucun lien avec l'échec d'une manifestation pro-polisario en France    Santé: budget 2021, chantiers... ce qu'a dit Ait Taleb devant les Conseillers    Covid-19 : l'Agence américaine CDC déconseille aux voyageurs du monde de se rendre au Maroc !    Black Friday : Orange lance des offres exceptionnelles sur sa boutique en ligne    Black Friday: Alerte aux fausses bonnes affaires ! BUSINESS    Digitalisation : La Douane lance [email protected] & Bayyan [email protected]    La décision du Bahreïn d'ouvrir un consulat à Laâyoune continue de faire réagir    Covid-19 : l'impact de la crise sanitaire sur l'effectivité des droits de l'enfant    START-TOP / B-Sensei : La startup amie des économes    Accord de pêche Maroc-UE : un premier bilan positif    Le Groupe Renault Maroc optimiste sur un marché marqué par la volatilité    L'affaire du Casino Essadi enfin close: la Cour d'appel a tranché    AutoBest 2021 : sept finalistes et de premiers lauréats    OMS : la vigilance s'impose, malgré la baisse des contaminations    Président de la Liga : « Messi n'est pas indispensable »    Sahara marocain : Le Président congolais exprime sa solidarité avec le Maroc    Niamey : Les ministres des AE de l'OCI saluent les efforts du Souverain pour la protection d'Al Qods    Message du roi Mohammed VI au président mauritanien    Tour Préliminaire Coupe de la CAF: Le TAS (Ittihad Bidaoui) fait ses premiers pas en Gambie !    FC Barcelone: accord pour une baisse de salaire de 122 M EUR    Guergarate : La Croatie salue l'engagement du Maroc en faveur du cessez-le-feu    Classement mondial FIFA : Le Maroc 35ème mondial et 4ème africain    Une finale Ligue des Champions de haut niveau : El Ahly vainqueur d'un beau match !    Candidats aux concours de la DGSN, ceci vous concerne    Rencontre    Les leaders des partis politiques en visite à El Guerguarat    L'Australie limoge 13 soldats après un rapport sur des crimes de guerre en Afghanistan    La seule école et troupe de cirque du Gabon lutte pour sa survie    Taylor Swift rafle la mise aux American Music Awards    George Clooney atteint d' une maladie rare    Mais que fait l'actrice marocaine Sarah Perles avec la star de «La Casa De Papel» ? (PHOTO)    Etude d'impact patrimonial à Rabat : L'orientation de SAR Lalla Hasna comme soubassement    Ils usurpent l'identité de Mehdi Qotbi pour acquérir des objets d'art antique    Mahmoud El Idrissi a succombé à la Covid-19: Le chanteur de «Saâ Saida» n'est plus    9è Festival maghrébin du film d'Oujda sous format digital    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Kurdes syriens aux portes d'un fief jihadiste à la frontière turque
Publié dans Libération le 16 - 06 - 2015

Les miliciens kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) affrontaient dimanche l'Etat islamique (EI) près de la ville de Tel Abyad, tenue par les djihadistes à la frontière turque, ont rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) et un responsable kurde.
La progression des combattants kurdes dans le nord de la Syrie, près de la Turquie, inquiète le président turc Recep Tayyip Erdogan qui y voit à terme une possible menace pour son pays.
Garder le contrôle de Tel Abyad revêt une importance stratégique pour l'EI car c'est la ville frontalière la plus proche de son bastion de Rakka, chef-lieu de la province du même nom. Quant aux peshmergas kurdes, s'ils prennent Tel Abyad, ils pourront assurer la liaison entre les zones qu'ils contrôlent dans la province syrienne de Hassaka et la ville de Kobani.
Les Kurdes affrontent les djihadistes dans les faubourgs est de Tel Abyad, a précisé dimanche à Reuters un porte-parole de l'YPG, Redur Xeili, qui a salué l'"excellente" coopération entre son groupe et les avions de la coalition internationale conduite par les Etats-Unis.
Selon l'OSDH, quelque 150 hommes de l'EI se trouvent à Tel Abyad.
D'après des témoignages locaux, les djihadistes ont vidé un hôpital de la ville de tous ses équipements pour les envoyer à Rakka. L'EI ordonnerait aussi à la population de s'éloigner de la frontière turque.
L'YPG, appuyé par des groupes rebelles syriens et par les frappes aériennes de la coalition internationale conduite par les Etats-Unis, avait encerclé samedi la ville de Soulouk, à 20 km au sud-est de Tel Abyad, où des hommes de l'EI sont retranchés, avant de poursuivre son avance vers la frontière.
Les combats ont conduit plus de 13.000 civils syriens à se réfugier en Turquie depuis le début du mois. Quelque 2.000 personnes attendent toujours du côté syrien de la frontière que les autorités turques les autorisent à passer. La Turquie voit d'un mauvais œil les gains enregistrés par les forces kurdes et dénonce les liens supposés de l'YPG avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui combat depuis plus de trente ans le pouvoir d'Ankara.
Le président Erdogan, dans des déclarations publiées dimanche, accuse de nouveau les Kurdes de chercher à chasser les Arabes et les Turkmènes du nord de la Syrie et évoque une "menace" possible, à terme, contre son pays.
Les autorités turques ont annoncé dimanche qu'elles avaient rouvert leur frontière avec la Syrie fermée pendant plusieurs jours. Selon une source au sein des services de sécurité, au moins 10.000 réfugiés sont attendus.
Pour Ankara, le Parti de l'Union démocratique (PYD), aile politique des YPG, est la branche syrienne du PKK, le Parti des travailleurs du Kurdistan, classé comme "terroriste" par la Turquie.
Le gouvernement turc vit dans la hantise d'une poussée séparatiste kurde dans le sud frontalier de la Syrie.
Les forces kurdes ont rejeté les accusations turques concernant les exactions contre les civils arabes et turkmènes, les YPG affirmant dans un communiqué que des "parties tentent à tout prix de porter préjudice aux victoires de nos forces".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.