PLF 2021 : voici le détail des amendements proposés par la CGEM    Décès d'Abarhoun: la FRMF prend en charge les frais de rapatriement de sa dépouille    Campagne de vaccination: forte mobilisation à Chichaoua    Provinces du Sud : 236 projets du programme de développement restent à réaliser    Abdelillah El Jawhari déplore la maigre production du cinéma arabe traitant de la cause palestinienne    Pour l'OSFI, la lutte contre la violence à l'égard des femmes est la bataille de tous les acteurs en vue d'instaurer une culture de l'égalité    Le ministère de l'Industrie prévoit un budget d'investissement de 1,2 MMDH en 2021    CFG Bank enregistre un PNB en hausse à fin septembre    Où va le Liban ?    Nasser Bourita : Le Maroc ne ménage aucun effort pour contribuer à la mise en œuvre des objectifs du Pacte de Marrakech    Marzouki appelle les séparatistes du polisario à regagner la mère-patrie    Malades du Covid-19 traités à domicile...ces laissés-pour-compte    L'UE souhaite améliorer le mécanisme des retours au Maroc des migrants irréguliers    "Le Miracle du Saint Inconnu " de Alaa Eddine Aljem représente le Maroc dans la présélection des Oscars    Philip Green, la chute du sulfureux roi de la mode britannique    Evolution du coronavirus au Maroc : 4346 nouveaux cas, 364.190 au total, mercredi 2 décembre à 18 heures    RNI : Le Comité de suivi de la cause du Sahara en visite à Guergarate    Jeux Olympiques de Tokyo 2021 : A la rencontre des quatre cavaliers du Royaume    Bruxelles: une manif du polisario fait pschitt    Le Maroc, sous la conduite de S.M le Roi, considère la cause palestinienne comme une question centrale    F1 : Russell remplace Hamilton chez Mercedes au GP de Sakhir ce week-end    Non à la suspicion meurtrière    Unesco: le Maroc soutient la candidature d'Audrey Azoulay pour un second mandat    Rachid Yazami, ce marocain qui entend révolutionner la recharge des batteries pour véhicules électriques    Décès de l'épouse du camarade Lemniddem    «La Covid-19 a grandement perturbé notre action»    Le président Tebboune va rentrer «dans les prochains jours»    Bill Barr n'a pas «vu de fraude» pouvant changer le résultat de l'élection    Vers un remaniement ministériel avant les élections ?    Une proposition de loi pour le transfert des actifs de la Samir à l'Etat    Loulichki: Le Maroc demeure un partenaire crédible pour les Etats-Unis    L'ONMT entame une tournée régionale pour amorcer le plan de relance    Ouverture des candidatures    Edition de livres: annonce de la prolongation des délais de soumission des candidatures    «Echo…Notations Cosmiques», nouvelle exposition de Azdine Hachimi Idrissi    Amical/U20: Match nul entre le Maroc et le Togo    DR Moncef Slaoui : « Une grande majorité de la population américaine pourrait être immunisée contre le Covid-19 d'ici juin 2021 »    Algérie: François Ciccolini suspendu 2 ans!    Zidane en danger, Liverpool qualifié, le Bayern stoppé    Régularisation fiscale : les textiliens aboutissent à un compromis    La RAM offre une couverture pour les dépenses liées au covid-19    Le vaccin anti-covid sera-t-il obligatoire ? Khalid Ait Taleb tranche (VIDEO)    Merendina parle le langage de l'amour    Dounia Batma et Mohamed Al Turk endeuillés (PHOTO)    Gad El Maleh est en deuil, il annonce le décès d'un être cher    L'international marocain Mohamed Abarhoun n'est plus    Officiel : L'Assemblée Générale du Raja est fixée au 21 décembre 2020    Driss Lachguar : Pour les Marocains, la cause palestinienne compte tout autant que la cause nationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Otan assure la Turquie de sa solidarité face à l'EI
Publié dans Libération le 30 - 07 - 2015

Les avions de chasse turcs ont mené, mercredi, de nouvelles frappes aériennes contre des camps du mouvement rebelle du parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le nord de l'Irak, selon la presse locale.
Des F-16 turcs partis de la base de Diyabakir (sud-est) ont bombardé, mercredi matin, les camps de l'organisation terroriste de Qandil, Haftanin et Metina, rapporte l'édition en ligne du Daily Sabah .
Cette nouvelle frappe survient alors que la Turquie s'est assurée mardi soir l'appui de l'Otan pour sa double offensive contre le groupe extrémiste de l'Etat islamique (EI) en Syrie et les bases arrières du PKK dans le nord de l'Irak.
En effet, l'Otan, réunie en urgence à Bruxelles à la demande d'Ankara, a assuré son allié turc de sa "forte solidarité" face au "terrorisme", contre le groupe Etat islamique (EI) avant tout, et contre les rebelles kurdes tandis que le Parlement turc se réunissait en session extraordinaire mercredi après-midi pour évoquer la situation sécuritaire du pays.
Mais si tous les participants ont reconnu à la Turquie "le droit de se défendre", certains ont plaidé en faveur d'une "réponse proportionnée" contre les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) afin de sauvegarder le fragile processus de paix engagé depuis 2012.
"La défense contre les actes terroristes du PKK est justifiée mais la réconciliation doit continuer", a résumé la représentante permanente des Pays-Bas auprès de l'Otan, Marjanne de Kwaasteniet.
Une position également défendue par la ministre allemande de la Défense Ursula von der Leyen, pour qui la lutte contre le groupe jihadiste EI est "la priorité absolue".
D'autant qu'en Syrie, les Kurdes sont alliés de la coalition internationale contre les jihadistes de l'Etat islamique.
Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), l'EI a été chassé mardi par l'armée syrienne et les forces kurdes de la ville syrienne de Hassaké, dans le nord-est du pays, après plus d'un mois de combats.
De Bruxelles aussi, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a prôné "la nécessité de proportionnalité" dans les bombardements turcs lors d'une conversation téléphonique ce week-end avec le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu, selon une porte-parole de la Commission.
Toutefois, le président turc Recep Tayyip Erdogan a de facto décrété mardi la suspension du processus de paix avec le PKK, jugeant sa poursuite "impossible" tant que les rebelles continuent leurs attaques contre les forces de sécurité.
Mardi après-midi, deux F-16 de l'armée de l'air turque ont bombardé des cibles du PKK dans la province de Sirnak (sud-est de la Turquie) après des tirs visant les forces de sécurité, selon l'état-major turc.
Longtemps accusé de complaisance vis-à-vis des organisations radicales en lutte contre le régime de Damas, le gouvernement islamo-conservateur d'Ankara a opéré un virage en s'attaquant à l'EI après l'attentat suicide meurtrier de Suruç (sud), le 20 juillet, et la mort d'un soldat turc tué lors d'une attaque jihadiste à la frontière syrienne.
Presque simultanément, la Turquie a lancé une campagne intensive de frappes aériennes contre les rebelles du PKK dans le nord de l'Irak, alimentant les soupçons selon lesquels la priorité d'Ankara serait la lutte contre les Kurdes plutôt que celle contre l'EI.
Erdogan a réaffirmé que son pays ne céderait pas à la menace "terroriste" et poursuivrait avec "détermination" sa lutte contre l'EI et le PKK. "Il est hors de question de reculer. C'est un long processus et ce processus se poursuivra avec la même détermination", a-t-il promis.
Lundi, les Etats-Unis et la Turquie ont décidé de muscler leur coopération militaire pour éradiquer l'EI du nord de la Syrie, le long de la frontière turque.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.