Marché de capitaux : Près de 77 MMDH de levées en 2020    En-Nesyri buteur de la Liga grâce à un nouveau triplé    CHAN : La Guinée rattrapée par la Zambie sur le fil !    CHAN / Namibie-Tanzanie : Une première... les 3 arbitres étaient des femmes !    Berkane : Découverte des plus anciennes gravures rupestres de l'Afrique du Nord    Africa Investment Conference : Le Royaume-Uni post-Brexit cible des marchés clés en Afrique    Précisions sur les conditions de détention de Maâti Mounjib    Orange Maroc se prépare à la 5G    Compteur coronavirus : 925 cas testés positifs et 23 décès en 24 heures    MOROCCO MALL: Les soldes d'hiver de retour    ICESCO : Technologies intelligentes et agriculture en Afrique    Hamid Bouchikhi classé parmi les théoriciens du management les plus influents    C'est parti pour la campagne de vaccination    Allal Amraoui : «L'attitude schizophrène de l'Espagne envers le Maroc interroge à plusieurs égards»    Origine du Covid-19: l'OMS estime qu'il est trop tôt pour tirer des conclusions    COVID-19 : La Grèce prolonge le confinement jusqu'au 1er février    Le Crédit Agricole du Maroc à l'écoute des professionnels de la filière céréalière    Bouznika : De nouveaux résultats concrets font avancer le dialogue inter-libyen    Coronavirus : le Maroc autorise le vaccin de Sinopharm    Vaccins Astrazeneca et SinoPharm au Maroc: ce que l'on sait    CHAN2021 : le Maroc cherche un schéma offensif plus efficace    Message de condoléances et de compassion du Souverain à la famille de feu Moulay M'Hamed Iraki    Jean-Marie Heydt dévoile son livre « Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions »    Vaccin AstraZeneca : les précisions de l'ambassade de l'Inde à Rabat    Des experts internationaux plaident pour une approche coordonnée de la lutte contre la corruption    Quand l'Espagne nourrit l'ambiguïté envers le Maroc !    La contribution du Maroc au désarmement mise en exergue à Genève    L'inexorable décrépitude de "La Comédie " La mémoire théâtrale de Fès compte ses jours !    Pantins et commanditaires obnubilés par une guerre imaginaire    La RDC s ' en tire à bon compte face à la Libye    Les dirigeants algériens isolés de la dynamique de l'histoire    Bouznika abrite un nouveau round du dialogue inter-libyen    Fusion Danse Morocco, un nouveau rendez-vous artistique pluriculturel    Sonia Bennis expose ses récentes œuvres à Marrakech    LF 2021 : voici les principales mesures fiscales [Document]    Vaccins anti-Covid-19 : La fièvre des «vaxxies» va bientôt atteindre le Maroc    Défense aérienne : Le Maroc acquiert le fameux système de défense aérienne "Patriot"    USA: Majoritaires au Congrès, les démocrates pressés de mettre en œuvre l'agenda de Biden    Le Rallye Aïcha des Gazelles reporte sa 30eme édition    L'homme aux chaussettes rouges quitte DFC    Groupe C : Maroc-Rwanda / La qualification au prochain tour en ligne de mire    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    L'Inde donne son feu vert pour l'exportation du vaccin vers le Maroc    «Le secret de la lettre», nouveau roman de Mohammed Ennaji    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    Mise au point : Les "attaques injustifiées" et les "assertions diffamatoires" de RSF ne passent pas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'émissaire américain pour la Syrie attendu à Moscou, Ryad et Genève
Publié dans Libération le 28 - 08 - 2015

L'émissaire américain pour la Syrie est attendu dans les prochains jours à Moscou, Ryad et Genève, a annoncé mercredi le département d'Etat, pour trouver une solution politique au conflit.
Le nouvel envoyé spécial de Washington pour la Syrie, Michael Ratney, un diplomate arabophone qui fut en poste dans plusieurs pays du Moyen-Orient, se rendra dans les trois capitales pour s'entretenir avec des responsables russes, saoudiens et des Nations unies et discutera "des options à la disposition de la communauté internationale - notamment du groupe Etats-Unis/Russie/Arabie Saoudite - (...) pour un processus politique" en Syrie.
Les Etats-Unis multiplient les consultations diplomatiques depuis des semaines pour trouver une sortie de crise en Syrie, notamment grâce à une rencontre tripartite inédite, le 3 août à Doha, entre les ministres des Affaires étrangères américain John Kerry, russe Sergueï Lavrov et saoudien Adel al-Jubeir. MM. Kerry et Lavrov s'étaient revus le 5 août à Kuala Lumpur et le ministre américain a reçu lundi dans sa résidence de vacances du Massachusetts son homologue saoudien. A chaque fois, les entretiens étaient exclusivement consacrés à la Syrie. Sur le terrain, les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) se sont emparés de cinq localités du nord de la Syrie jusqu'alors tenues par d'autres insurgés syriens, se rapprochant ainsi de la frontière turque, a rapporté jeudi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a dit lundi à Reuters que son pays et les Etats-Unis lanceraient prochainement des opérations aériennes "générales" pour chasser les combattants islamistes de la zone frontalière.
Par ailleurs, une trêve de 48 heures est entrée en vigueur jeudi matin en Syrie dans une ville tenue par les rebelles près de la frontière libanaise ainsi que dans deux villages chiites du nord-ouest du pays, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Il s'agit du deuxième cessez-le-feu en un mois dans ces secteurs, entre l'armée syrienne et le Hezbollah libanais d'un côté, et les insurgés syriens de l'autre. La trêve est effective depuis ce jeudi 06h00 locales (03:00 GMT). De source proche des négociations, on avait déclaré un peu plus tôt à Reuters qu'un accord avait été conclu sur une nouvelle trêve dans la ville de Zabadani, près de la frontière syro-libanaise, et dans les villages de Kefraya et d'Al Faoua, ces derniers situés dans la province d'Idlib.
"La mise en oeuvre a commencé. Le calme règne à Kefraya, à Al Faoua et Zabadani", a déclaré à Reuters Rami Abdoulrahman, qui dirige l'OSDH. Le précédent cessez-le-feu, qui avait débuté le 12 août dans les mêmes secteurs, avait fini par voler en éclats et les combats faisaient rage depuis lors. Cette première trêve était destinée à donner une chance à des négociations censées permettre un arrêt durable des hostilités dans les zones concernées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.