Visite de Pompeo au Maroc: Le bilan    Représentativité politique des femmes: Partis et ONG interpellés    Opep: Membres et partenaires se retrouvent à Vienne    Taxe Gafa: Les hostilités relancées…    L'Otan adopte une déclaration finale    Informations    Enseignement: 2 écoliers sur 3 analphabètes!    Tilda Swinton, l'insaisissable icône du 7e art    Washington et Rabat déterminés à travailler de concert    La lutte contre la sextorsion requiert des mécanismes développés de surveillance et de traçage    Comment protéger vos données personnelles    "Microfracture" pour Hazard, forfait pour le clasico    Infantino va entrer au CIO en janvier    Le WAC vise une cinquième victoire face au Mamelodi Sundowns en Ligue des champions    Ralentissement économique attendu dans près des deux tiers des villes du monde en 2020-21    Une nouvelle antenne de la BERD inaugurée à Agadir    La filière oléicole assure une entrée de devises équivalente à 1,8 milliard de DH par an au Maroc    Bertrand Tavernier : L'arrogance est l'ennemi déclaré du réalisateur    Jeremy Thomas : L'inventivité est primordiale même sans budget    Le cinéma australien brille de mille feux à Marrakech    Académie du Royaume du Maroc : Concert mémorable de l'orchestre de l'opéra national du Pays de Galles    Le PLF 2020 passe le cap des Conseillers    L'AMMC présente son guide de lutte contre le blanchiment d'argent    PLF2020: le RNI remonté contre le PJD, à cause de l'article 9    Arribat Center en feu !    Australie: Des incendies fusionnent en un « mégafeu » au nord de Sydney    OCP MS devient le 1er centre certificateur Mobius au Maroc    Deuxième plainte de Huawei contre l'administration Trump    Nouvel élan pour les relations entre le Maroc et les Etats-Unis    70e anniversaire de l'OTAN: Le sommet de la discorde…    Quarts de finale de la Coupe Mohammed VI : Le Raja contre le MC d'Alger ou Al Quwa Al Jawiya d'Irak    Coupes africaines : Wydad-Mamelodi Sundowns, deux géants qui se connaissent bien    JO 2022 : Les organisateurs cherchent 39.000 bénévoles    Tous à Londres, personne à Madrid!    PCM-PLS-PPS: Un parti, un référentiel et un combat    18ème Festival international du film de Marrakech : Mouna Fettou dédie son hommage à son fils    «Jeshop.ma» : Un pop-up store mis en place au FIFM    Pyongyang s'inquiète d'une « rechute du gâtisme » de Trump    Hakimi en lice pour le titre des jeunes, Ziyech chez les grands    Lancement du plan national de lutte contre la mendicité des enfants    Salon de l'emploi : 1.000 postes à pourvoir pour une 1ère édition    Plusieurs partenariats ont été scellés lors du Forum économique Fès-Meknès : Des synergies innovantes se créent    «La mer est un personnage principal dans Lalla Aïcha»    Les Verts sont à Kinshasa. Coulisses d'un voyage    Le Congrès va entamer la rédaction de l'acte d'accusation de Trump    Fondation Al omrane : La 1ère classe préscolaire ouvre à Charafate    Météo: le temps qu'il fera ce vendredi    L'éducation à la petite enfance se porte bien, mais …    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Double projection de "Casablanca calling" à Copenhague
Publié dans Libération le 03 - 09 - 2015

img class="responsive" style="display:none" src="http://www.libe.ma/photo/art/grande/8213051-12832146.jpg?v=1441193675" alt="Double projection de "Casablanca calling" à Copenhague" title="Double projection de "Casablanca calling" à Copenhague" / img class="not-responsive" src="http://www.libe.ma/photo/art/default/8213051-12832146.jpg?v=1441193695" alt="Double projection de "Casablanca calling" à Copenhague" title="Double projection de "Casablanca calling" à Copenhague" /
Le public danois a été convié mardi à une seconde projection de "Casablanca calling" sur l'expérience pionnière des Mourchidates au Maroc, dans le cadre d'un cycle de films arabes à Copenhague Après une première présentation très suivie à l'ouverture de cet évènement culturel baptisé "Nuits arabes", l'Institut du cinéma du Danemark a programmé la deuxième projection qui a attiré autant de cinéphiles avertis et avides de connaître de près l'une des facettes de la réforme du champ religieux au Maroc pour barrer la route à l'extrémisme, à travers le rôle d'encadrement, d'information et de sensibilisation accompli par les Mourchidates. "Nous sommes ravis que «Casablanca calling» fasse partie de la programmation du festival et qu'il soit projeté deux fois", se félicitent les initiateurs de cette manifestation culturelle et artistique.
Réalisé par la Britannique Rosa Rogers et coproduit avec la Marocaine Maryam Adou, le documentaire sorti en 2013 brosse le portrait de trois femmes animées de la volonté de contribuer à la construction d'une société plus juste et plus respectueuse dans le cadre d'une expérience inédite dans le monde arabo-musulman lancée depuis 2006 par le Maroc. "Casablanca calling" met ainsi en exergue le rôle des Mourchidates dans l'éducation et l'orientation religieuse des femmes en leur prodiguant des conseils nécessaires pour résoudre des problèmes de vie dans le respect d'un islam ouvert et tolérant. Outre la projection d'une variété de films et de documentaires représentant également l'Egypte, la Palestine, la Tunisie, l'Algérie et les Emirats Arabes Unis, l'évènement a donné une part belle également aux débats sur le 7ème art et l'actualité dans le monde arabe.
Le monde arabe diffère de l'image souvent relayé dans les médias, soulignent les initiateurs de ce cycle sur le site Internet de l'évènement, affirmant vouloir offrir aux cinéphiles "une collection de films arabes: du Maroc à la Syrie et de la Palestine à l'Egypte".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.