Serie A: large succès de la Juventus et de l'AC Milan    Le Bayern remporte la Coupe d'Allemagne    Tarik Haddi, nouveau président de l'AMIC    El Otmani reçoit une délégation des parlementaires de la région Fès-Meknès    Nabil Benabdallah: «Se départir des velléités colonialistes»    Des ministres gaffeurs!    L'ANP et l'AFD pour un développement durable et compétitif des ports    Royal Air Maroc : nouveau vol en provenance de Montréal    Casablanca: placé en garde à vue, il meurt après un malaise    Examen du bac : 150.655 candidats et 1.107 cas de triche chez les littéraires    Maroc PME lance un appel à projets    La Fédération appelle à des assises nationales sur la presse et les médias    Covid-19 : l'actrice égyptienne Raja Al Jadawi n'est plus    Forte vague de chaleur du dimanche à mardi dans plusieurs provinces marocaines    France : la configuration du nouveau gouvernement bientôt dévoilée    Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien dans les camps de Tindouf    Message du roi Mohammed VI au président de l'Algérie    Radouane Amine : « Nous défendons la thèse mettant l'humain au centre de tout modèle de développement »    Comment Royal Air Maroc se prépare à l'austérité    Ragaa El-Guiddawi emportée par le Coronavirus    Un organisme de l'ONU pointe la responsabilité du régime algérien dans les violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf    Le trauma colonial algérien encore vivace, le président Tebboune réclame des excuses françaises    Coronavirus : 310 nouveaux cas confirmés au Maroc, 14.132 au total    Les fans du Barça en pleurs. La Catalogne se reconfine    Patriotisme fiscal : l'urgence d'un élan patriotique dans le domaine de l'impôt    PJD: le communiqué de la honte    Temps généralement stable dans le pays, ce dimanche    Sahara marocain: des experts dénoncent la propagande algéro-polisarienne    Le Maroc attend toujours la réponse d'Amnesty international (responsable)    L'Egypte, le Soudan et l'Ethiopie reprennent les pourparlers sur un barrage contesté    Fête de l'indépendance des USA: Le Roi Mohammed VI félicite le président Trump    Ces 33 belles destinations sans visa pour les Marocains    Mohamed Amekraz, le ministre à la tête de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS), inéligible à ce poste    Danemark : La Petite Sirène de Copenhague vandalisée et accusée de racisme    La terre a tremblé dans cette province du Maroc    Industrie culturelle: Les premières mesures avant la stratégie    Achraf Hakimi débarque à l'Inter Milan    "Night Walk" : Premier long métrage marocain distribué à Hollywood    Les stars de la musique appellent à sauver la scène britannique    Tom Hanks : Je ne sais pas quand est ce que je vais pouvoir reprendre mon travail    L'ovalie nationale est plus que jamais sur la touche    L'EN de futsal se hisse au 24è rang mondial    Les prix font un bond de 2,9% dans la métallurgie en mai    L'ANP et l'AFD renforcent leur partenariat pour un développement durable et compétitif des ports    Les médias palestiniens se félicitent de l'initiative du Premier secrétaire de l'USFP    Quand les footballeurs marocains font le bonheur des clubs égyptiens    «L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie    Ali Essafi et Tala Hadid rejoignent l'Académie des Oscars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sites militaires bombardés par la coalition à Sanaa
Publié dans Libération le 11 - 09 - 2015

Huit civils yéménites ont été tués "par erreur" dans un raid mercredi soir de l'aviation de la coalition arabe sur la province de Marib, à l'est de Sanaa, ont indiqué jeudi des responsables locaux.
Les avions de la coalition sous commandement saoudien ont visé des positions des rebelles chiites pro-iraniens dans les environs de la localité de Bayhan, place forte des insurgés située à la limite entre les provinces de Marib et de Chabwa, ont précisé ces sources.
Mais les bombardements ont touché un campement d'apiculteurs, tuant "six membres de cette profession et deux autres civils", a déclaré un responsable local.
C'est depuis Bayhan que les rebelles auraient tiré le 4 septembre un missile sol-sol sur un dépôt d'armes, tuant 45 soldats émiratis, dix saoudiens et cinq bahreïnis.
Par ailleurs, des hélicoptères d'assaut de type Apache de la coalition arabe ont attaqué dans la nuit des positions rebelles des Houthis dans la localité de Joufeïna, située au sud-ouest de Marib, capitale de la province du même nom, ont indiqué des habitants.
La coalition achemine des renforts en hommes et en équipements dans cette province en prévision d'une opération d'envergure contre les rebelles qui contrôlent Sanaa et une bonne partie du nord du Yémen.
Dans le sud-ouest, l'aviation de la coalition a visé mercredi soir la maison d'un chef rebelle, Mohammed Hazam, faisant 18 morts parmi les insurgés, ont affirmé des sources anti-rebelles.
Mais l'agence de presse Saba, contrôlée par les Houthis, a affirmé que les 18 morts étaient tous des civils. A Sanaa et ses environs, de nombreuses positions des Houthis et de leurs alliés --les forces toujours fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh-- ont été la cible de plusieurs raids nocturnes de l'aviation de la coalition arabe, selon des habitants de la capitale. Par ailleurs, quatre membres présumés d'Al-Qaïda ont été tués dans une attaque nocturne de drone attribuée aux Etats-Unis près de la ville de Moukalla, dans le sud-est du Yémen, ont indiqué jeudi des responsables locaux.
Les quatre hommes étaient à bord d'un véhicule tout-terrain et faisaient route de la zone d'Al-Ryane vers Moukalla qui est aux mains d'Al-Qaïda depuis avril dernier, ont précisé ces sources.
Le véhicule a été pulvérisé par un missile tiré par un drone à sept kilomètres à l'est de Moukalla, a dit un responsable local.
Seuls les Etats-Unis disposent de drones dans la Péninsule arabique et les attaques de ce type n'ont pas cessé au Yémen en dépit de la guerre entre rebelles chiites houthis et forces pro-gouvernementales soutenues notamment par l'Arabie Saoudite.
Al-Qaïda a profité du chaos créé par l'escalade de ce conflit en mars pour s'emparer le mois suivant de Moukalla, capitale de la vaste province du Hadramout et berceau de la famille de feu Oussama Ben Laden, fondateur du réseau extrémiste sunnite.
Né en 2009 de la fusion entre les branches yéménite et saoudienne de l'organisation, Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa) a reconnu que son chef, Nasser al-Wahishi, qui était aussi le numéro 2 au niveau mondial du réseau, avait été tué en juin dans une attaque de drone américain. Deux autres responsables d'Aqpa avaient été tués en avril.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.