OCDE : Le Maroc prône une approche africaine inclusive et intégrée de la problématique du développement    Communiqué du Bureau politique du PPS    Edito : 16 ans et toujours rien !    La CGEM et les institutions internationales lancent une plate-forme collaborative    Constats chocs du PDG de la RAM    Guerre ouverte entre Trump et les démocrates, qui parlent de destitution    Qatar 2022. La Fifa renonce au schéma à 48    Première année du baccalauréat : Les dates chamboulées    Tanger : Arrestation de trois individus en possession de plus de 8.000 comprimés psychotropes    La journée internationale de la biodiversité célébrée mercredi à Rabat : Pour l'appropriation de la biodiversité par les citoyens    Le secret du Progrès!    Le SG du PPS rencontre des représentants de syndicats des artistes    Hervé Renard dévoile bientôt la présélection des Lions    Crise de transparence    La CGEM promeut la médiation bancaire    Le kilogramme a changé de définition... L'ampère, le kelvin et la mole aussi    Le Maroc prend note, « avec regret », de la démission de Horst Köhler    Examen du Bac: Des dates problématiques!    Bilan gouvernemental, les parlementaires partagés    « Darkweb »: Un réseau international de pédophiles tombe    Quelle Europe à nos portes ?    Célébration de la Journée mondiale de l'Afrique à Rabat    Elections européennes: Les réformes passées au crible    La fermeture du centre de proximité de Sidi Moumen démentie    Divers sportifs    Les touristes marocains boostent la destination Agadir    Saâd Dine El Otmani : Le gouvernement déterminé à moderniser l'administration    Moussaoui Ajaloui anime une rencontre de l'USFP à Salé    Habib El Malki se réunit avec les présidents des groupes et groupement parlementaires    Le Maroc et la Côte d'Ivoire font le point sur leur coopération    Atlantique Assurances se lance dans le coton    L'activité touristique de Marrakech en accroissement depuis 2015    Les cas de démence vont tripler d'ici à 2050 selon l'OMS    La liste officielle de Renard attendue pour bientôt    Florent Ibengue : La CAN se doit d'être grandiose car toute l'Afrique est aux aguets    Ces tournages qui ont tourné au drame : Top Gun    Ammi Driss : Je ne me considère pas comme marginalisé car la décision d'arrêter en 1989 fut mienne 1/2    Ahmed Boulane présente son premier livre à Tanger    2000 : Les Lions de l'Atlas chutent au premier tour    Bahja et Camacho : souvenirs partagés    Coupe d'Afrique. Continental sponsor officiel jusqu'en 2023    L'ONU rend hommage aux soldats de la paix, dont un Marocain    Once Upon a time in…Hollywood. Une claque tarantinesque !    Azelarab Kaghat, le général…    Le Maroc compte taxer Facebook et Google    Washington-Téhéran: La tension est à son comble…    Le New York Times consacre un long carnet de voyage au Royaume    En Libye, la guerre est aussi économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





New Delhi octroie 10 milliards de dollars de crédits concessionnels aux pays africains
Publié dans Libération le 30 - 10 - 2015


Intervenant devant le troisième
Sommet
«Inde-Afrique», S.M le Roi invite les pays du Sud à témoigner leur confiance aux pays du Sud en vue de rattraper les pays émergents
Les travaux du troisième Sommet «Inde-Afrique 2015» au niveau des chefs d'Etat et de gouvernement se sont ouverts jeudi à New Delhi, en présence de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
Intervenant à cette occasion, le Premier ministre indien, Shri Narendra Modi a souligné que le partenariat stratégique entre l'Inde et l'Afrique dépasse les préoccupations et les intérêts économiques et qu'il tire sa force des relations d'amitié et de solidarité qui lient les deux ensembles géographiques.
Ce sommet est un nouvel engagement qui s'inspire de la solidarité afro-asiatique et de l'histoire commune de l'Inde et de l'Afrique, a poursuivi M. Narendra, notant que la forte participation de chefs d'Etat et de gouvernement à cette manifestation est une preuve supplémentaire de l'engagement des pays présents.
Le Premier ministre indien a annoncé que l'Inde s'engage à accorder aux pays africains des crédits concessionnels d'un montant global de 10 milliards de dollars durant les cinq prochaines années, ainsi que des dons d'une valeur de 600 millions de dollars.
M. Modi a également indiqué que son pays accordera, durant la même période, 50.000 bourses d'études aux étudiants africains désireux poursuivre leurs études en Inde, outre l'élargissement des programmes indiens destinés au développement des compétences, à la formation et à l'éducation.
Réitérant l'engagement de l'Inde à mettre son expertise en matière de santé et des nouvelles technologies à la disposition des pays africains, M. Modi s'est félicité du développement des échanges économiques entre l'Inde et l'Afrique qui dépassent désormais les 70 milliards de dollars.
Au sujet de la question du climat, M. Modi a souligné l'approche volontariste adoptée par son pays dans la lutte contre les changements climatiques, formant le vœu de voir la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, prévue en décembre prochain à Paris, aboutir sur un accord global et concret.
Concernant la réforme de l'Organisation des Nations-unies, le Premier ministre indien a mis l'accent sur le fait que les instances de gouvernance mondiale ne traduisent plus la réalité internationale, ni les mutations et les changements qui s'opèrent sur les plans politique, économique et technologique.
Evoquant la question de la sécurité et la recrudescence de la violence dans le monde, M. Modi a appelé les pays participants à approfondir leur coopération dans ce domaine et à œuvrer en faveur de l'élaboration d'un accord global sur le terrorisme international.
Dans le discours qu'il a prononcé en l'occasion, S.M le Roi Mohammed VI a invité les pays du Sud à investir leurs richesses et leurs potentialités pour servir le progrès partagé de leurs peuples.
«Nous avons déjà demandé à l'Afrique de faire confiance à l'Afrique. Aujourd'hui, de cette tribune, nous invitons les pays du Sud à témoigner leur confiance aux pays du Sud et à investir leurs richesses et leurs potentialités pour servir le progrès partagé de leurs peuples, en vue de rattraper les pays émergents», a affirmé le Souverain.
Après avoir rappelé que l'Afrique a adhéré à un ensemble de Forums de coopération bilatérale et continentale, qui restent, somme toute, bénéfiques en dépit des situations d'interférence et d'asymétrie que l'on peut porter au passif de certains d'entre eux, et qui entraînent souvent un faible niveau d'efficacité et d'engagement, SM le Roi a affirmé qu'«aujourd'hui, l'Afrique mérite des partenariats de coopération équitables, plus qu'elle n'a besoin de relations déséquilibrées assorties d'un soutien conditionnel».
«Ainsi que je l'ai affirmé dans mon discours à Abidjan, l'Afrique a moins besoin d'assistance que de partenariats mutuellement bénéfiques et de projets dédiés au développement humain et social», a rappelé le Souverain, notant que «l'avenir de nos peuples est notre responsabilité». «Soit nous poursuivons la coopération et la solidarité entre nos pays, au mieux de leurs intérêts, soit nous manquerons une fois de plus notre rendez-vous avec l'Histoire et nous précipiterons nos peuples dans l'inconnu», a relevé le Souverain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.