Trump se sert de Twitter pour contourner des médias "corrompus"    Exercice de gestion de crise à l'aéroport Fès-Saiss    L'ONU organise la deuxième table ronde sur le Sahara marocain à Genève    Attentat de Christchurch: Inhumation des premières victimes du carnage des mosquées    Elections test aux Pays-Bas après la fusillade d'Utrecht    Malawi-Maroc. Le sélectionneur national convoque 18 joueurs    La droite européenne s'apprête à sanctionner le populiste Orban    Abus de publicité. 1,49 milliard d'euros d'amende pour Google    Bouteflika, seul au monde ?    Championnat arabe de boxe : Le Maroc prend part à la 3è édition à Khartoum    British Council lance un appel à candidatures pour une formation au Royaume-Uni    Journées de la Francophonie : Les élèves marocains se distinguent à Oslo    Les élèves de la Fondation Lalla Asmaa à la SNRT    Semaine de la Francophonie à Las Palmas : Projection de «Aïda-La Revenante»»    La Kasbah de Tazka à Tafraout inscrite sur la liste du patrimoine culturel national    Taqa Morocco: une progression tirée par la résilience du business plan    Bank Al-Maghrib : Prévisions de croissance revues à la baisse    Tennis. Le Grand Prix Hassan II revient avec son lot de nouveautés    Bank Al-Maghrib : Pas de changement de taux directeur    Pas de modification du statut du concours d'internat en médecine    Enseignants grévistes: La procédure d'abandon de poste activée    Condition de la femme : Des associations marocaines montent au créneau    Le Maroc, hub africain pour l'Inde    Sukuk. Encore du chemin à faire    Casanearshore SA et Technopolis Rabatshore deviennent Ewane Assets    Sadeem 2. Le youtubeur Abdelmoumen Aomari représente le Maroc    Casablanca : Partenariat pour la promotion des métiers de la vente et du commerce    Les Philippines quittent la C.P.I.    Il appartient à l'organisation criminelle «Comorra» : Un Italien interpellé à Marrakech    Saisie de plus de 6.900 comprimés psychotropes et de 80 kg de cocaïne à Tanger    Maroc-Rwanda : Douze nouveaux accords pour renforcer la coopération bilatérale    Et si Facebook n'avait pas perdu 17 minutes?    Emploi : Le gouvernement mise sur les ONG    Trois clubs marocains au tirage des coupes africaines    Brahim El Mazned intègre la banque d'expertise -Unesco    Migration illégale et trafic de drogue : Quatre individus arrêtés à Nador et Driouch    Sahara marocain : Bourita appelle à «dépolluer» l'UA des «débats stériles, inutiles et en déphasage avec la réalité»    Edito : Réseaux antisociaux    La Commission du droit d'accès à l'information fixe son plan d'action    Participation du Maroc au Forum de scoutisme arabe au Caire    Défection au Polisario    Habib El Malki réitère son engagement à renforcer l'UPCI en tant qu'organisation multipartite, indépendante et efficace au sein de la communauté internationale    Rodriguez : Je n'ai pas de problème avec Zidane    Prime de Neymar au FC Barcelone : Le procès reporté au 27 septembre    Rude épreuve congolaise pour les U23    Plus de la moitié des adolescents confrontés à un "triple fardeau" sanitaire    La Troupe Masrah Annas à la rencontre des Marocains de France    Un spectacle musical haut en couleur à l'ouverture des Journées culturelles algériennes à Oujda    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





New Delhi octroie 10 milliards de dollars de crédits concessionnels aux pays africains
Publié dans Libération le 30 - 10 - 2015


Intervenant devant le troisième
Sommet
«Inde-Afrique», S.M le Roi invite les pays du Sud à témoigner leur confiance aux pays du Sud en vue de rattraper les pays émergents
Les travaux du troisième Sommet «Inde-Afrique 2015» au niveau des chefs d'Etat et de gouvernement se sont ouverts jeudi à New Delhi, en présence de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
Intervenant à cette occasion, le Premier ministre indien, Shri Narendra Modi a souligné que le partenariat stratégique entre l'Inde et l'Afrique dépasse les préoccupations et les intérêts économiques et qu'il tire sa force des relations d'amitié et de solidarité qui lient les deux ensembles géographiques.
Ce sommet est un nouvel engagement qui s'inspire de la solidarité afro-asiatique et de l'histoire commune de l'Inde et de l'Afrique, a poursuivi M. Narendra, notant que la forte participation de chefs d'Etat et de gouvernement à cette manifestation est une preuve supplémentaire de l'engagement des pays présents.
Le Premier ministre indien a annoncé que l'Inde s'engage à accorder aux pays africains des crédits concessionnels d'un montant global de 10 milliards de dollars durant les cinq prochaines années, ainsi que des dons d'une valeur de 600 millions de dollars.
M. Modi a également indiqué que son pays accordera, durant la même période, 50.000 bourses d'études aux étudiants africains désireux poursuivre leurs études en Inde, outre l'élargissement des programmes indiens destinés au développement des compétences, à la formation et à l'éducation.
Réitérant l'engagement de l'Inde à mettre son expertise en matière de santé et des nouvelles technologies à la disposition des pays africains, M. Modi s'est félicité du développement des échanges économiques entre l'Inde et l'Afrique qui dépassent désormais les 70 milliards de dollars.
Au sujet de la question du climat, M. Modi a souligné l'approche volontariste adoptée par son pays dans la lutte contre les changements climatiques, formant le vœu de voir la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, prévue en décembre prochain à Paris, aboutir sur un accord global et concret.
Concernant la réforme de l'Organisation des Nations-unies, le Premier ministre indien a mis l'accent sur le fait que les instances de gouvernance mondiale ne traduisent plus la réalité internationale, ni les mutations et les changements qui s'opèrent sur les plans politique, économique et technologique.
Evoquant la question de la sécurité et la recrudescence de la violence dans le monde, M. Modi a appelé les pays participants à approfondir leur coopération dans ce domaine et à œuvrer en faveur de l'élaboration d'un accord global sur le terrorisme international.
Dans le discours qu'il a prononcé en l'occasion, S.M le Roi Mohammed VI a invité les pays du Sud à investir leurs richesses et leurs potentialités pour servir le progrès partagé de leurs peuples.
«Nous avons déjà demandé à l'Afrique de faire confiance à l'Afrique. Aujourd'hui, de cette tribune, nous invitons les pays du Sud à témoigner leur confiance aux pays du Sud et à investir leurs richesses et leurs potentialités pour servir le progrès partagé de leurs peuples, en vue de rattraper les pays émergents», a affirmé le Souverain.
Après avoir rappelé que l'Afrique a adhéré à un ensemble de Forums de coopération bilatérale et continentale, qui restent, somme toute, bénéfiques en dépit des situations d'interférence et d'asymétrie que l'on peut porter au passif de certains d'entre eux, et qui entraînent souvent un faible niveau d'efficacité et d'engagement, SM le Roi a affirmé qu'«aujourd'hui, l'Afrique mérite des partenariats de coopération équitables, plus qu'elle n'a besoin de relations déséquilibrées assorties d'un soutien conditionnel».
«Ainsi que je l'ai affirmé dans mon discours à Abidjan, l'Afrique a moins besoin d'assistance que de partenariats mutuellement bénéfiques et de projets dédiés au développement humain et social», a rappelé le Souverain, notant que «l'avenir de nos peuples est notre responsabilité». «Soit nous poursuivons la coopération et la solidarité entre nos pays, au mieux de leurs intérêts, soit nous manquerons une fois de plus notre rendez-vous avec l'Histoire et nous précipiterons nos peuples dans l'inconnu», a relevé le Souverain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.