Le tribunal administratif de Rabat destitue le président du conseil communal de Harhoura    Paiement mobile: 6 millions d'utilisateurs et 1,3 MMDH de transactions visés d'ici 2024    Le maintien de l'heure d'été ou son retrait dépend des résultats    À Singapour, Poutine et Abe parlent d'un traité de paix    Les Etats-Unis nomment un nouvel ambassadeur en Arabie saoudite    Journée mondiale du diabète: Plus de 2 millions de Marocains sont diabétiques    Brexit : Le projet d'accord « répond au vote des britanniques », soutient May    Italie : Salvini accueille 51 migrants en provenance du Niger    « We Could Be Heroes », le documentaire poignant de Hind Bensari primé au Canada    Le Maroc abrite la 4ème édition du Sommet Humanitaire Panafricain    Debdou célèbre le patrimoine juif marocain    Les Ateliers de l'Atlas, nouveau programme d'aide au développement de talents du MENA    Une nouvelle liste du Patrimoine culturel national    L'urgence d'un Observatoire africain pour la sécurité routière    "Les hommes meurent, mais ne tombent pas" bientôt à Rabat    Une enquête sur le recrutement de deux joueurs mineurs par l'AS Monaco    Fintech Challenge. BCP lance son programme d'innovation dédié aux startups    Kénitra: Kromberg & Schubert investit 450 millions de dirhams et promet 3.000 emplois    L'Algérie au pied du mur    Afrique du Sud : Un scandale à la sex-tape emporte le ministre de l'Intérieur    Nuit des galeries 2018 : Appel à candidature    Akhannouch : Un début prometteur pour la saison agricole    Hémodialyse : Seulement 36 centres créés en 6 ans    Assises nationales sur la protection sociale : Les recommandations des intervenants    Climat, coût du voyage, hôtels classés : Ce qui motive les Italiens à visiter le Maroc    L'accord de Skhirat: le seul cadre viable offrant une voie inclusive et durable vers la stabilisation de la Libye    Le Conseil de gouvernement reporte sa réunion    Addis-Abeba: Le Maroc appuie la réforme institutionnelle de l'UA    GFi Informatique intègre Value Pass    Arrestation de quatre personnes impliquées dans l'affaire : Saisie à Marrakech d'une importante quantité de drogue    Fiscalité des associations. Une profonde réforme s'impose    Treize bases de missiles non déclarées identifiées en Corée du Nord    Habib El Malki reçoit les membres de la commission des pétitions à la Chambre des représentants    "Le serviteur du Roi", cinquième tome des mémoires de Mohamed Seddik Maaninou    Limiter l'abandon scolaire à défaut de pouvoir l'éradiquer    Divers    C'en est trop !    La Ligue des nations, rapidement adoptée    D'Ifrane à Tokyo : Le VTT marocain en bonne voie pour se qualifier aux prochains Jeux olympiques d'été    WAC-Girard : Le divorce ?    Entre le marteau du refoulement et l'enclume du déplacement    Insolite : Une Lamborghini et un lionceau    Conférence sur l'architecture espagnole à l'Institut Cervantès de Rabat    Plaidoyer à Rabat pour la promotion des investissements étrangers dans le domaine cinématographique au Maroc    Stan Lee, légende de la bande dessinée, n'est plus    L'équipe nationale sacrée 3e au niveau mondial    L'art martial et la manière    Mondial 2022.. La main tendue de l'Iran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Essaouira : L'association «Etre … Humains» revivifie la mémoire thérapeutique locale
Publié dans Libération le 24 - 11 - 2009

Douleurs de genoux et lombaires dues à de mauvaises positions prolongées, au travail difficile de la terre, le froid et l'humidité, douleurs à la tête (céphalées - migraines), congestion sanguine à la tête avec parfois des saignements de nez, problèmes respiratoires, atteintes des systèmes urinaires et gynécologiques, douleurs abdominales diverses, atteintes circulatoires des membres inférieurs, perturbations émotionnelles et affectives / nervosité)… Des pathologies, entre autres, soignées par une équipe de 15 bénévoles composée de praticiens en médecine alternative (acupuncteurs traditionnels, ostéopathes, homéopathes, naturopathes), et praticiens en médecine occidentale (médecins occidentaux, sages-femmes, kinésithérapeutes, infirmiers ), tous mobilisés par l'association « Etre … Humains» dans le cadre d'une action à la fois sanitaire et humanitaire de grande envergure organisée à l'adresse des populations victimes de la précarité économique, sociale et sanitaire dans la province d'Essaouira. En l'occurrence les ruraux, les écoliers et les enfants en situation difficile.
Cette action organisée en étroite collaboration avec les autorités locales, les délégations des ministères de la Santé et de l'Education nationale, est la deuxième du genre en l'espace d'un an , puisqu'une autre similaire avait été initiée le mois de mai 2009 au profit de 500 bénéficiaires dans la commune rurale de Takoucht sise dans la zone Haha de la province d'Essaouira. Cette dernière avait permis aux populations, toutes catégories confondues, de découvrir les secrets et les vertus de l'acupuncture, médecine traditionnelle adaptable à n'importe quel environnement social ou naturel et dont la pratique nécessite peu de matériel. Ayant pour principe le respect de la tradition médicale locale, l'acupuncture ambitionne de promouvoir et soutenir la mémoire thérapeutique autochtone pour procurer aux populations une certaine autonomie thérapeutique qui puise son essence des produits du terroir.
Pour l'association « Etre … Humains », ces missions sanitaires et à la fois humanitaires s'inscrivent dans le cadre d'une stratégie d'échange et de partage respectueuse des spécificités et cultures locales. Ce qui permet d'une part l'optimisation des pratiques médicinales ancrées dans la culture thérapeutique locale, et l'échange d'expériences et de savoir faire en vue de donner un nouvel élan à la médecine traditionnelle d'autre part.
L'association veille durant ses missions à la formation d'équipes de praticiens locaux aux principales techniques de l'acupuncture en vue de leur permettre d'accéder à une indépendance tout en conservant le soutien éducatif et matériel de l'association.
«Etre … Humains» est une association créée en 2003 par un groupe d'étudiants de I.E.A.T.C. (Institut d'énergétique et d'acupuncture traditionnelle chinoise) décidés à contribuer au développement d'une véritable solidarité de soins entre les hommes.
Les missions de l'association se résument en les soins des populations locales, et le partage du savoir-faire en acupuncture traditionnelle avec des praticiens locaux de médecine classique.
L'acupuncture, science des aiguilles et du feu, se répandant de plus en plus à travers le monde, tant par sa facilité d'application (matériel thérapeutique restreint) que par la largeur de son champs d'action (efficacité sur de nombreuses pathologies avec peu d'effets secondaires) est une partie intégrante de la médecine traditionnelle chinoise. Elle a été transmise jusqu'à nos jours grâce à une recherche incessante des praticiens chinois, compilant leur savoir en de nombreux textes, dont le plus ancien et à la fois le plus important, le Neï King, vieux de plus de 2500 ans.
Cette connaissance qui considère les patients comme des individus dans leur globalité et non comme des symptômes, enseigne la manière de rétablir une harmonie entre les rythmes de la vie intérieure de l'être humain et son environnement. En effet, L'acupuncture considère qu'une maladie apparaît par dérégulation de ces rythmes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.