Des directives pour protéger l'ordre public économique    Centres d'appels: «Nous contribuons à relever les minima sociaux du pays»    Réalité virtuelle: La technologie du vidéo gaming s'invite dans la formation    Irrigation: Une solution pour économiser l'eau    Les Algériens défilent toujours    Brèves    Météo: le temps qu'il fera ce jeudi au Maroc    Réalité virtuelle: Et si les universités numérisaient le patrimoine architectural?    Affaire "Hamza mon bb": le hacker condamné n'en a pas fini avec les ennuis    Tunisie: la composition du nouveau gouvernement annoncée (VIDEO)    Le Maroc tance de nouveau Amnesty International    Nasser Bourita : les relations maroco-mauritaniennes sont à leur meilleur niveau    Examen des relations entre le Maroc et la région de Valence    La régularité du dialogue politique entre le Royaume et le Pérou mise en relief    Erdogan menace la Syrie de déclencher rapidement une opération à Idleb    Transparence : L'indice d'opacité financière 2020 fait état de progrès dans le domaine de la transparence mondiale (1/2)    La Côte d'Ivoire inaugure son consulat général à Laâyoune    Ligue des champions : Dortmund et Atlético s'en tirent à bon compte    Casillas prend sa retraite sportive    La Bundesliga dépasse les 4 Mds de chiffre d'affaires    Maroc Telecom réalise un chiffre d'affaires de plus de 36,5 MMDH en 2019    Divers Economie    10 000 pas par jour n'empêchent pas la prise de poids    Insolite : Accouplement de serpents    Débarquement au Japon des passagers du paquebot Diamond Princess    Luis Martinez : Au-delà du "Hirak", il y a la crise économique qui vient    Aït ben Haddou : "Game of Thrones" aux portes du désert marocain    La 70ème Berlinale sous le signe du politique et de la diversité    L'album engagé du rappeur Dave rafle la mise aux Brit Awards    Annulations de festivités et d'événements en cascade à Marrakech    U.S. Stocks Climb as China Pledges to Support Businesses    Cash Plus accompagne le groupe Fnaire pour leur 20 ans de carrière à Paris    Le MAE palestinien a évoqué le roi Mohammed VI    Janvier noir pour le marché automobile européen    La Chine retire leur accréditation à trois journalistes du Wall Street Journal après un titre controversé    Le Sahara, toile de fond des entretiens entre Ould Errachid et des responsables chiliens et panaméens    Le Maroc se porte candidat pour organiser la finale de la Ligue des Champions africaine 2020    Fès: un chauffeur de camion arrêté dans une station-service    Coupe arabe U20 : Le Maroc s'impose devant le Bahreïn    La pièce «Daïf Al Ghafla» présentée à Bruxelles    OMS : la pneumonie Covid-19 s'avère bénigne dans quatre cas sur cinq    Marrakech s'électrise !    Un week-end fructueux pour les Lions de l'Atlas    Secteurs régulés : qui s'occupe de la concurrence ?    15 longs métrages, dont Adam, en lice    La CGEM lance 1 milliard DH de commandes pour les TPME d'Intelaka    Bourita : Le Sahara marocain est un « pôle de coopération Sud-Sud »    Nouveau coup de filet en Turquie contre le mouvement du prédicateur Gülen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus d'un million de migrants sont arrivés dans l'UE en 2015
Publié dans Libération le 23 - 12 - 2015

Le nombre de migrants et réfugiés arrivés par mer et terre dans six pays situés aux frontières extérieures de l'Union européenne a dépassé le million cette année, rapportent mardi le Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR) et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).
Les chiffres compilés par l'OIM concernent six pays: Grèce, Bulgarie, Italie, Espagne, Malte et Chypre. La Grèce a totalisé l'immense majorité (816.752) des 1.005.504 arrivées enregistrées au 21 décembre.
L'OIM et le HCR précisent dans un communiqué commun que la moitié des arrivants étaient des Syriens fuyant la guerre dans leur pays, environ 20% venaient d'Afghanistan et 7% d'Irak, le reste se partageant entre divers pays.
"Il ne suffit pas de compter ceux qui arrivent -- ou les près de 4.000 autres qui ont été portés disparus ou se sont noyés cette année", déclare le directeur de l'OIM, William Lacy Swing, dans le communiqué.
"Il faut agir. La migration doit être légale, sécurisée et sûre -- aussi bien pour les migrants que pour les pays qui les accueillent."
Le HCR dit se préparer à un afflux de même ampleur en 2016 mais le porte-parole de l'OIM, Joël Millman, juge impossible de faire des prévisions fiables.
"Il y a beaucoup d'inconnues, d'une solution à la guerre syrienne aux initiatives à l'étude en vue de renforcer les frontières extérieures européennes", souligne-t-il.
"Nous n'aurions jamais pensé atteindre de tels niveaux. Nous ne pouvons qu'espérer que ces gens soient traités dignement."
Pour le HCR, qui a évalué la semaine dernière le nombre de réfugiés et déplacés internes à 60 millions à travers le monde (), la hausse du nombre d'arrivées en Europe n'est que le symptôme visible d'un problème bien plus large.
"Je ne comprends pas pourquoi on veut à tout prix parler de problème européen. C'est un problème mondial", a souligné mardi le directeur du bureau genevois de l'agence onusienne, Michael Moller, pendant une conférence de presse.
Pour y faire face, le patron du HCR, Antonio Guterres, a réclamé vendredi une "réinstallation massive" de réfugiés syriens en Europe.
Concernant l'Allemagne, le nombre de migrants arrivés dans ce pays en décembre a diminué de plus de moitié par rapport à novembre, selon les statistiques de la police fédérale consultées lundi par Reuters.
Ce déclin est probablement dû au mauvais temps en mer Egée, principale voie de transit des réfugiés vers l'Europe, et aux contrôles plus stricts appliqués à ses frontières par la Turquie.
Du début du mois jusqu'au 20 décembre, environ 73.500 migrants sont arrivés en Allemagne contre 170.000 sur la même période en novembre, montrent les statistiques de la police.
Sur ces entrants, environ 6.000 personnes ne font que transiter par l'Allemagne pour se rendre en Scandinavie, ce qui donne un solde d'environ 68.000 arrivées.
Les statistiques de la police sont calculées sur la base d'échantillons dans les zones frontalières.
Le nombre d'arrivées quotidiennes a varié de 2.000 à 5.000 en décembre.
D'après les données du recensement à l'entrée sur le territoire, 965.000 réfugiés ou migrants sont arrivés en Allemagne en 2015 à fin novembre, ce qui signifie que le million est probablement dépassé désormais.
Cet afflux massif de migrants, fuyant la misère et la guerre au Proche-Orient, en Afrique et en Asie, est source de tensions au sein du camp conservateur de la chancelière Angela Merkel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.