Nasser Bourita : l'ouverture de consulats dans les provinces du Sud souligne la marocanité du Sahara    IFC accorde un prêt de 100 millions de dollars à la Région Casablanca-Settat    La Tribune de Nas : Pas la guigne habituelle…    Affaire « Hamza mon bb » : les derniers éléments du procès    Trade Tensions With Europe Flare as Trump Flexes Economic Muscle    LDC Afrique: Ce qu'il faut savoir sur le choc Maghrébin EST- RAJA    Espagne : arrestation d'un réseau criminel organisant des mariages blancs    La tempête Gloria fait 10 morts et 4 disparus    Thomas Reilly : « le Maroc et le Royaume-Uni ont énormément à offrir au continent africain »    Nouveau virus : trois villes chinoises déclarées en quarantaine, les festivités du Nouvel An annulées à Pékin    La sélection nationale de handball approche de la qualification à la Coupe du monde    Le PPS au parlement    Arrestation d'un individu pour trafic de psychotropes à Fnideq    Botola Pro D1 : Le Hassania d'Agadir renoue avec la victoire    La 31ème édition du Marathon international de Marrakech ce dimanche : Plus de 13.000 athlètes de 75 pays au départ    Entretien avec Adil Terrab, président du Conseil Préfectoral du tourisme Meknès    Le défi national !    Destitution Trump: l'accusation en appelle au courage des sénateurs républicains    BCE: Pleins feux sur la future stratégie et les risques    Angola: Isabel dos Santos accusée formellement de fraude et blanchiment d'argent    Présidentielles boliviennes: Evo Morales désigne son candidat…    Qui est le binôme Alj-Tazi, le nouveau duo qui tient les rênes de la CGEM ?    La République centrafricaine ouvre sa représentation diplomatique à Laâyoune    Terres collectives : Ce que recommande le CESE    Un stand marocain aménagé par l'ONMT : La 40ème édition du FITUR de Madrid se poursuit jusqu'au 26 janvier    En Grèce, une femme élue pour la première fois à la présidence    Edito : Civisme    Province de Guelmim : 3 morts et 10 blessés dans un accident de la route    Une quinzaine de routes libre et une douzaine coupée    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    60ème anniversaire de l'USFP Grande manifestation à Larache    EuroMed Droits préoccupé par la restriction de la liberté d'expression    Dans son intervention lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des conseillers    Les Américains ont moins dépensé en jeux vidéos en 2019    Le cacao bio commence à sortir des petits paysans brésiliens de la misère    Atelier de formation à Safi sur l'insertion des jeunes dans le tissu socioéconomique    Insolite : Perché dans un tonneau    Arrestation d'un président de commune pour corruption    Divers sportifs    Sébastien Desabre : L'atteinte des objectifs est une responsabilité collective qui exige du travail fondé sur la discipline, le respect et l'efficacité    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Présentation à El Jadida du livre "Mémoires d'un professeur"    Une nouvelle étoile cinématographique illumine Tiznit    Abdelkader Ababou: adieu l'artiste doux…    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    Les avocats de Trump veulent un acquittement "immédiat" à son procès en destitution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De Mhamid El Ghizlane au Niger, une Caravane culturelle pour la paix et la tolérance
Publié dans Libération le 04 - 02 - 2016

La paix n'est pas uniquement sujet de négociations ou de tractations. C'est un édifice d'une noblesse particulière qui appelle tous les acteurs à apporter leur pierre aussi petite soit-elle. Paris n'est pas fait en un jour. C'est dans ce même sens, qu'une délégation culturelle marocaine prend part, depuis hier, au Festival de Ségou, au Niger, dans le cadre de la Caravane culturelle pour la paix qui ambitionne d'encourager la réconciliation entre les populations.
La délégation marocaine comprendra une vingtaine de personnes dont le groupe traditionnel Chamra, génération Taragalte, ainsi que l'équipe de l'organisation du Festival Taragalte, indique un communiqué rendu public par l'Association Zayla de Mhamid El Ghizlane. Ainsi, après la réussite des deux premières éditions du projet «Caravane culturelle pour la paix», le réseau des trois festivals partenaires, à savoir (Festival Taragalte Mhamid-Maroc, Festival au désert et Festival sur le Niger au Mali) est prêt à continuer l'aventure malgré quelques difficultés rencontrées lors de sa mise en œuvre inhérente à toute activité humaine.
«Nous nous sommes engagés à perpétuer les relations traditionnelles séculaires entre le Maroc, le Niger et le Mali. Notre caravane est là pour la paix, la tolérance, l'amitié et l'amour entre les peuples et bien évidemment contre toutes les guerres néfastes et nuisibles au mode de vie paisible des habitants du désert», indique Abdelhalim Sbai, directeur du Festival Taragalte.
Pour accompagner le processus de paix qui vient d'être enclenché à la suite de la signature de l'accord de paix entre les différentes parties au Mali, la Caravane culturelle pour la paix a pour ambition de continuer à contribuer au processus par une vaste campagne de sensibilisation pour favoriser et encourager la réconciliation entre les populations, car il ne saurait y avoir de paix durable sans la réussite du processus de réconciliation.
Le Festival sur le Niger est un événement pluridisciplinaire de musique et d'art, créé en 2005 et qui se donne pour mission de contribuer à la promotion du tourisme et de la culture malienne, d'offrir à son public national et international une rencontre artistique de qualité et d'appuyer l'économie locale à travers la création d'opportunités économiques et le renforcement du secteur de l'art.
Il est né d'une initiative des entreprises touristiques et culturelles de Ségou, afin de créer un événement unique, mettant en valeur tout le potentiel attractif de la ville et de la région afin de valoriser les expressions artistiques et culturelles du Mali, de promouvoir la diversité culturelle, et d'appuyer l'économie locale.
De la création du Festival sur le Niger en 2005, à sa transformation en Fondation du Festival sur le Niger en 2009, avec ses différents programmes (Evènement Festival sur le Niger, développement de l'économie locale, recherche et développement et Centre culturel Kôrè), Ségou offre aujourd'hui des perspectives concrètes et des opportunités aux jeunes artistes et entrepreneurs culturels du Mali et d'Afrique de se produire, de diffuser leurs œuvres et d'acquérir des compétences.
Le réseau «Caravane culturelle network» continue ainsi à travailler avec les autres réseaux du continent (Arterial Network, Kya, Doadoa, African Synergie, Circuit Manding, Timbuktu Renaissance et African Music Festivals Network etc...) qui partagent la vision et la philosophie de la caravane, mais peuvent aussi favoriser un effet de synergie.
Le communiqué ajoute que le réseau «Caravane culturelle network» viendra soutenir les efforts des trois festivals pour la promotion et le développement de l'art et de la culture en Afrique, la sensibilisation pour la paix et la cohésion sociale entre les peuples du Sahel et du Sahara, mais aussi leur participation au développement socioéconomique durable des populations de ces régions. Ce qui cadre parfaitement avec la vision de la Fondation DOEN.
Les activités de la caravane au niveau des trois festivals, selon la même source, consistent en la constitution d'un groupe de musique de la caravane qui fera des résidences de création en amont de chaque festival sur une durée de 7 jours et dont les travaux seront également présentés lors de ces évènements à travers des concerts avec d'autres artistes, l'organisation de causerie-débats lors de chaque festival sur les thèmes de la diversité culturelle, la cohésion sociale, la paix, la réconciliation et la tolérance, la reconstitution de liens familiaux entre des habitants du Sahara et du Sahel (faciliter les retrouvailles familiales), l'appui des artisans et des artistes locaux pour la promotion des produits artisanaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.