La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    Rentrée scolaire: ce qui va changer au primaire l'année prochaine    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Liban : une instabilité explosive    Ligue des champions : Huit chocs pour quatre billets pour Lisbonne    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    INDH à Marrakech : 49 projets approuvés en 2020    Accord de sponsoring : Le Raja et OLA Energy renforcent leur partenariat    Pacte pour la relance économique et l'emploi : A quoi s'engage l'Etat...    Tourisme national : un secteur d'avenir    Bisazza ouvre sa première vitrine virtuelle au Maroc    Greenvillage.ma : Une plateforme ultra moderne pour le Bio voit le jour    Change: les devises étrangères contre le dirham marocain    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    Tanger/Covid-19: les mesures de contrôle durcies davantage    Botola Pro D1 : Le Wydad rate le coche à Berkane    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    HCP: cinq régions concentrent plus de 70% des chômeurs    La terre a tremblé en Algérie    Trump interdit TikTok et WeChat et la Chine crie à la « répression politique »    OMS: Six vaccins en phase III des essais cliniques    Contrat programme tourisme 2022-22 : l'Etat consent à des efforts pour sauver le secteur    OMS: Dr. Tedros prie les Américains de revenir à l'OMS    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    La fondation Mohammed V entame l'envoi d'aides alimentaires au Liban    Casablanca : un dangereux malfrat retrouvé à Ain Harrouda    Le bilan s'alourdit au Liban    Foot féminin: Le contrat d'objectifs signé    Tour de Pologne : L'état de Jakobsen stabilisé, coureur placé dans le coma    Saaid Amzazi : Le concours commun d'accès aux Facultés de médecine vise à assurer l'égalité des chances    Quelle carrure économique pour le football national ?    Le Raja continue sa pression sur le WAC    Une édition virtuelle : Festival International Maroc des Contes    Guéri du Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout harcèlement    Le CCM prolonge les délais pour le dépôt des demandes de soutien    La convention contre les pires formes de travail des enfants enfin ratifiée    Le patrimoine financier des ménages s'élève à 833 MMDH à fin 2019    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen au sujet du détournement de l'aide humanitaire par le Polisario et l'Algérie    Liban: Envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence sur hautes instructions Royales    US Round Up du jeudi 6 août – Eric M. Garcetti, Kodak, Jerry Falwell Jr., Alyssa Milano, Mississippi    Soutien aux projets cinémato-graphiques : Le CCM prolonge les délais pour le dépôt des demandes    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Football: L'AS Rome reste propriété américaine    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    Le CNDH présente son mémorandum sur le nouveau modèle de développement    Message de condoléances de S.M le Roi au Président libanais    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Après le désert californien, Tinariwen fait escale au Sahara marocain
Publié dans Libération le 14 - 03 - 2016

C'est un retour aux sources. Les Tinariwen, fameux groupe musical touareg, reviendront au Maroc, et plus précisément au Sahara marocain pour enregistrer leur nouvel album. Leur choix s'est porté sur la belle bourgade de Mhamid El Ghizlane, au Sud-est, là où les dunes et les palmeraies cohabitant en harmonie. Ils connaissent bien les lieux, puisqu'ils s'y étaient déjà reproduits en 2009, lors de la première édition du Festival Taragalte. A l'époque, Brahim Hag qui commençait à récupérer son énergie habituelle, n'avait pas fait le déplacement, mais cette fois-ci, il sera fort présent et régalera certainement ses fans de ses rythmes originaux.
Les Tinariwen ont aimé Mhamid, où ils ont récemment fait un court séjour de repérage. Et pour cause, ils savent que c'est un lieu empreint d'histoire. L'un des lieux de départ pour un voyage d'une cinquantaine de jours vers Tombouctou, au nord malien, mais aussi parce que la communauté nomade de la région est très proche de la culture Tamasheq.
Le nouveau projet, expliquent-ils, consiste à faire rencontrer la musique des Tinariwen avec les différentes cultures musicales du sud marocain : berbère, amazighe, Hassanya, Souss... Cette rencontre inédite entre les guitares Tamasheq et les traditions amazighe et saharienne sera un événement exceptionnel avec une symbolique très importante pour les populations sahariennes. «Nous sommes fiers d'accueillir nos amis Touaregs chez nous au Maroc, et nous sommes sûrs qu'ils produiront ici un album d'une énergie artistique porteuse... Leur présence apportera aussi une plus-value à notre école musicale et à notre groupe «Jeunes Tinariwen de Mhamid», explique Abdelhalim Sbai, président de l'Association Zayla, organisatrice du festival Taragalte.
Ainsi, et pour leur nouvel opus, Tinariwen souhaite prolonger une belle et fructueuse expérience que mènent depuis bien longtemps les membres du groupe.
Choisir le désert marocain est quelque part un retour à l'histoire et aux origines d'une relation séculaire. D'ailleurs, on ne saurait trouver mieux que Tinariwen pour représenter aujourd'hui et à l'échelle internationale la culture du désert et du Sahara.
Depuis maintenant plus de 15 ans, Tinariwen enregistre des albums dont le succès rayonne dans le monde entier. L'environnement propice à leur création a toujours été les grands espaces désertiques; leur premier album a été enregistré à Kidal au nord du Mali d'où est venue la majorité des fondateurs du groupe.
L'album "Imidiwan" a été enregistré à Tessalit, autre bastion de Tinariwen. Tassili tourné dans la région de Djanet en 2010 a même obtenu le Grammy Award aux Etats-Unis pour le meilleur album de musiques au monde de l'année. Quant à l'album "Emmaar" (le dernier en date), il a été enregistré dans le désert californien de Joshua Tree. Le périple s'arrête cette fois-ci dans le désert marocain, chez les populations de Mhamid El Ghizlane.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.