Covid-19: le patron de l'OMS met en garde le Maroc    Covid-19: Le vaccin d'AstraZeneca sera prêt au 1er trimestre 2021    Réalisation d'une arthroscopie pour la première fois dans un hôpital provincial    Le Maroc devient le cinquième pays africain le plus touché    Vaccin anti-Covid-19: accord entre l'UE et une société américaine    Pour protéger votre peau contre le soleil, Forever recommande ses trois produits phares    Salafin: Visa pour l'augmentation du capital social    Sahara marocain: L'ambassade du Maroc à Pretoria promeut la doctrine nationale    Beyrouth: Plus de la moitié des hôpitaux "hors service"    Violation de l'état d'urgence: Tout savoir sur le paiement des amendes    Botola Pro D1 : Un classico et un derby animent la 22ème journée    Evolution Covid-19 au Maroc : 1.241 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 37.935 cas cumulés, jeudi 13 août à 18 heures    Kamala Harris se rêve en première vice-présidente noire des Etats-Unis    Explosions de Beyrouth. Le FBI se joint aux enquêteurs    Célébration du 41ème anniversaire de la récupération d'Oued Eddahab    La 22ème journée de la Botola au conditionnel    Annulation des Mondiaux juniors de taekwondo    L'EN de cyclisme en stage de préparation à Ifrane    L'Autorité nationale de régulation de l'électricité voit le jour    Les collectivités territoriales dégagent 3,7 MMDH d'excédents budgétaires au premier semestre    L'immobilier après le confinement : ça commence à bouger    Des cas de contamination au Covid-19 enregistrés parmi le personnel judiciaire    Les divagations d'Alger mises à nu par l'UE    Le scénario catastrophe frappe à nos portes    Entrée en vigueur du protocole de traitement à domicile des patients asymptomatiques    Dr. Tayeb Hamdi : La situation actuelle est préoccupante au regard de la hausse des indicateurs    Comment Sharon Stone a frôlé la mort à trois reprises    Des milliers de fans réunis à Abidjan un an après la mort de DJ Arafat    Dwayne Johnson, acteur le mieux payé de Hollywood    Le PPS dénonce vigoureusement le favoritisme    Touria Jebrane va bien, même très bien !    RAM: Les vols spéciaux vers et depuis la France reprennent    UFC: Ottman Azaitar annonce son retour!    FIFA: La Juventus condamné à cause de Benatia !    Feddal trop gourmand pour le Sporting?    Une première dans l'histoire du Maroc!    «A Taste of Things to Come» exposé à Séoul    Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab    Lahcen Bouguerne libère la voix des femmes    Lewandowski, Haaland, Benzema, Ronaldo...le classement des buteurs (C1)    L'avenir du monde arabo-musulman est indissociable de celui de la cause palestinienne    USA-Afrique: Peter Pham reçu par le Président tchadien    Semaine culturelle marocaine dans les centres commerciaux «El Corte Ingles» du sud d'Espagne    Terreur dans les camps de Tindouf : Une nouvelle vague de répression du Polisario    COVID-19 : Décès de l'artiste populaire Abderrazak Baba, un pionnier de la dakka marrakchia    Les divagations d'Alger et les mises au point musclées de l'UE    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La transition politique en Syrie est la mère de toutes les questions
Publié dans Libération le 15 - 03 - 2016

Un accord sur la transition politique en Syrie est "la mère de toutes les questions", a affirmé lundi l'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, avant le début des discussions de paix au Palais des Nations de Genève.
"Nous sommes à un moment de vérité", a dit Staffan de Mistura. "Quelle est la principale question ? La mère de toutes les questions est la transition politique", a-t-il ajouté, en référence au point de désaccord majeur entre le régime de Damas et l'opposition qui exige le départ du président Bachar al-Assad avant la mise en place d'un "organe de transition".
Bachar al-Jaafari, l'ambassadeur de Syrie auprès de l'ONU à New York et négociateur du régime, a insisté dimanche sur le fait que l'ordre du jour des discussions n'avait pas encore fait l'objet d'un accord.
Devant les journalistes, M. De Mistura lui a apporté une sorte de démenti en affirmant que "l'ordre du jour est fixé" avec pour objectif prioritaire la transition politique devant permettre ensuite d'organiser des élections.
L'opposition syrienne, représentée par le Haut comité des négociations (HCN) qui regroupe une myriade de groupes différents, exige que le départ du président syrien Bachar al-Assad soit réglé dans les 6 mois qui viennent, avec la mise en place d'un "organe de transition" doté de tous les pouvoirs. Des élections législatives et présidentielle doivent ensuite être organisées dans les 12 mois suivants, mais en excluant les représentants du régime actuel, selon le HCN.
Pour Damas, dont les positions militaires sur le terrain ont été considérablement renforcées grâce à l'intervention de l'aviation russe, il est hors de question de parler du sort du président Assad.
Ce nouveau round de discussions, qui fait suite à la session ratée organisée en février, doit s'achever le 24 mars au plus tard. Après une pause d'une semaine à dix jours, deux séries de pourparlers devraient se succéder, a indiqué le médiateur de l'ONU. "D'ici là, nous pensons que nous devrions avoir au moins une feuille de route claire. Je ne parle pas d'accord, mais une feuille de route claire, car c'est ce que la Syrie attend de nous", a-t-il ajouté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.