La menace terroriste force la coopération internationale, explique le Procureur du Roi    Amkraz : Les mutations du marché de l'emploi demandent une nouvelle réglementation    Energie électrique : La BAD accorde un financement de 245 M€ au Maroc    La perception de la violence envers les femmes selon OXFAM Maroc    Dakhla désignée ville euro-méditerranéenne du sport 2020    Paris accueille le 4e Forum parlementaire franco-marocain    4C Maroc- CGLU Afrique: Que prévoit l'accord signé durant la COP25?    Lever de rideau sur le Festival international «Cinéma et migrations» d'Agadir    Le rêve s'éveille par le pinceau d'Abdellah Elatrach    Journées théâtrales de Carthage : «Un autre ciel» en lice pour le Tanit d'Or    Hyundai dévoile son concept SUV hybride Vision T    PISA 2018: ça va mal pour le Maroc!    Une structure intégrée dédiée à la performance et à l'excellence    Camp payant de l'Espayonl Barcelone pour enfants au Maroc    OCK-WAC et Raja-MAT ce mercredi    Notre photographe Ahmed Boussarhane de nouveau primé au Grand Prix National de la Presse    Agadir: Une cérémonie voluptueuse!    Le Maroc des paradoxes!    Lubrifiants: Shell conserve son leadership    La Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement fait son bilan    Le dépistage précoce pour une génération sans Sida    Chiffres record pour Audi en Novembre    Finlande: Sanna Marin, 34 ans, nouvelle cheffe du gouvernement…    Mise à jour de la Botola Pro D1 : Le MAT défend son fauteuil de leader face au Raja    Des membres fédéraux quittent la Fédération royale marocaine de rugby    Euro-2020 : La Suisse et l'Allemagne en match préparatoire en mai    Haro sur la mendicité    Le Lesotho fait évoluer sa position sur le Sahara    Le ministre Bill Barr, bouclier de Trump et fer de lance conservateur    Impeachment, quel impeachment? Trump retrouve des couleurs    Johnson brandit le risque de « paralysie » du Brexit en cas de défaite jeudi    Facebook et les ONG défendent à l'unisson les messageries cryptées    Risques liés aux catastrophes naturelles : El Othmani promet une stratégie globale très prochainement    Google rend ses produits plus accessibles pour les arabophones    Edito : Ecosystème argane    Rapport annuel Atlantic Currents, le Sud dans la tourmente    L'OMC paralysée par Trump    McLaren confirme le pilote marocain Michael Benyahia pour son programme de développement 2020    L'intégration financière, un impératif important pour l'Afrique    "Mains de lumière" fait escale à Tétouan    Mohamed Benabdelkader : La dématérialisation, un des principaux piliers de la transformation de l'administration judiciaire nationale    L'égalité genre, prélude à l'autonomisation de la femme    L'université et son importance dans l'épanouissement des personnes autistes    Le gouvernement français s'apprête à lever le voile sur sa réforme des retraites    Boris Johnson, le Brexit à portée de main    Une semaine décisive commence dans un Congrès divisé à propos de la destitution de Trump    Un musée privé de musique voit le jour à Marrakech    Upton Sinclair Un écrivain socialiste engagé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La France réitère la constance de sa position sur le Sahara
Publié dans Libération le 31 - 03 - 2016

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a réitéré, mardi à Alger, la constance de la position de son pays sur la question du Sahara, soutenant le plan d'autonomie proposé par le Maroc.
Paris a «la même position» sur la question du Sahara, a affirmé le chef de la diplomatie française, au cours d'une conférence de presse conjointe avec son homologue algérien Ramtane Lamamra.
M. Ayrault a, d'autre part, souhaité le renouvellement du mandat de la MINURSO et un «apaisement» dans les relations entre le Maroc et l'ONU, en allusion aux protestations officielles et populaires dans le Royaume contre les propos et gestes du secrétaire général Ban Ki-moon au cours de son dernier déplacement dans les camps de Tindouf et en Algérie.
En début du mois courant, le porte-parole du Quai d'Orsay, Romain Nadal, avait expliqué que «pour la France, le plan d'autonomie présenté par le Maroc en 2007, constitue une base sérieuse et crédible pour une solution négociée».
«La position de la France sur le Sahara est bien connue et inchangée», avait-il précisé, soulignant que Paris soutient la recherche d'une «solution juste, durable et mutuellement agréée, sous l'égide des Nations unies».
Interrogé sur la montée de l'islamophobie en France, notamment dans le sillage des attentats de Paris et de Bruxelles, M. Ayrault a rétorqué que «nous sommes attachés à la liberté de conscience, la liberté religieuse et de culte, et nous veillons pour qu'il en soit ainsi pour tous les croyants et les non-croyants, qui doivent être respectés, c'est le rôle de l'Etat, le rôle de la République d'y veiller».
«Nous faisons en sorte que nous n'entrions pas dans une forme de spirale absurde, qui consisterait: parce qu'il y a des attentats et que certains qui les pratiquent se réclament de l'Islam pour que tous les musulmans soient mis dans cet opprobre, et c'est pour ça que nous voulons en permanence rappeler que l'immense majorité des Français musulmans qui sont croyants et pratiquants n'adhèrent absolument pas à cette radicalité et doivent être respectés», a-t-il souligné.
Il a soutenu, dans ce cadre, que les premières victimes en nombre des attentats étaient souvent des personnes de confession musulmane. «Nous ne devons pas l'oublier», «nous devons nous défendre pour assurer la sécurité de nos concitoyens, chacun dans son pays» et coopérer pour lutter contre le terrorisme, a-t-il déclaré en substance.
Concernant le processus de paix au Proche-Orient, M. Ayrault a indiqué que la France «est engagée pour que nous n'acceptions pas le statu quo qui prévaut dans cette région et qui conduit à la désespérance et à la violence».
«Nous avons besoin de toutes les forces qui sont prêtes à mettre fin à cette situation dramatique et s'inscrire dans la perspective qui est la seule possible de deux Etats, Israël et la Palestine vivant en sécurité», a-t-il estimé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.