Bank Al-Maghrib : les indicateurs hebdomadaires    La Zambie se dote d' une ambassade au Maroc    Décès du Combattant Abderrazak Afilal    Nouvelle visite au Maroc du président de la Chambre des représentants de la Libye    Daya de Dar Bouazza bientôt propriété privée ?    Lumière bleue : Quels effets sur la peau ?    Le Maroc condamne la poursuite de la publication des caricatures outrageuses à l'Islam et au Prophète Sidna Mohammed [Communiqué]    La digitalisation, un levier clé pour une montée en gamme de l'industrie agroalimentaire    Le président algérien à l'isolement après plusieurs cas suspects de coronavirus proches    Le Real s'offre le Barça au Camp Nou    Les Rouges voient rouge    L'ONMT booste le déploiement de Ryanair sur le Maroc    A Casablanca, le vélo a le vent en poupe    Les soins du visage digitaux sont-ils l'avenir de la beauté ?    Le Pr. Redouane Rabii a la médecine dans la peau et la patrie dans le cœur    Le coronavirus se propage comme une trainée de poudre    Ahmed Boukouss, recteur de l'Institut Royal de la culture amazighe    "Au détroit d'Averroès ". Une enquête ouverte sur le devenir d'une figure de la pensée    Hommage à Said Taghmaoui au Festival du film d'El Gouna    Covid-19 au Maroc: 3.020 nouveaux cas confirmés et 2.823 guérisons en 24H    Abderrazak Afilal, fondateur de l'UGTM, n'est plus    Budget 2021 : le détail des investissements dans les régions    Le WAC quitte la compétition la tête baissée    Raja de Casablanca-Zamalek reporté au 1er novembre    Botola: Le Libyen Mohamed Anis Saltou rejoint le FUS    France-Plan social : Nokia revoie sa copie    Le Maroc et la République centrafricaine, déterminés à consolider leurs relations bilatérales    PCNS : La démondialisation en débat    Confessions dominicales : De la défense des droits de l'homme à l'exploitation sexuelle    En Méditerranée, l'action du Maroc est guidée par une Vision Royale volontariste    Le blasphème dans le monde : droit ou délit ?    Restreindre oui mais expliquer et contrôler    Beyrouth: L'hôpital marocain de campagne a atteint les objectifs fixés    La classe moyenne agressée!    Agroalimentaire: Secouée par la crise, Danone se réorganise    La Place Jamaâ El Fna renoue avec le spectacle    El Guergarate: Bourita fustige les brigands polisariens à la solde de l'Algérie    L'idéal islamique marocain débattu à Pretoria    Pop philo, quand tu nous tiens!    Fouzia Nejjar ou le double défi    Adel Taarab va rester au Benfica    Samsung annonce le décès de son président, Lee Kun-hee    Vaccin anti-covid au Maroc: Dr Ibrahimi donne son point de vue    Ligue 1 : le match Lens-Nantes reporté à cause du Covid-19    Débuts difficiles pour Ziyech avec Chelsea (vidéo)    Covid-19: Mohamed Melihi admis en soins intensifs    Beyrouth : Mission accomplie pour l'Hôpital de campagne marocain (vidéo)    Les figurants du film "L7asla" réclament «leur dû», Sonia Terrab répond    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le gouvernement Valls décidé à mettre fin aux blocages des raffineries et dépôts
Publié dans Libération le 26 - 05 - 2016

Le gouvernement utilisera "tous les moyens à sa disposition" pour mettre un terme au blocage des raffineries et des dépôts de carburant par un "groupe minoritaire", a déclaré mercredi le ministre de la Justice, alors que la CGT promettait de continuer le mouvement.
Le bras de fer s'est durci mardi entre le gouvernement et la CGT, qui tente de paralyser l'économie française en organisant notamment une pénurie de carburant pour obtenir du pouvoir socialiste le retrait de la réforme du Code du travail.
Le mouvement s'est depuis étendu au secteur nucléaire. Une grève de 24 heures à compter de mercredi soir a été votée à la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube), et des assemblées générales doivent avoir lieu dans la journée dans d'autres centrales.
"Quand vous avez un groupe minoritaire qui bloque un système au détriment de toute une population et de l'activité économique, il n'y a aucune espèce de raison que cela perdure", a déclaré le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, sur France 2.
"Le gouvernement, je vous le dis, utilisera tous les moyens à sa disposition, parce que l'activité économique doit se développer", a-t-il ajouté.
Sur RTL, le secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, a lui aussi fustigé "une petite minorité qui essaie de radicaliser les choses".
"Nous débloquerons la situation", a-t-il dit. "Ce n'est pas une organisation syndicale, et encore moins une organisation syndicale qui malheureusement est en train de s'enferrer dans une radicalité dangereuse, qui peut gouverner ce pays."
L'accès au dépôt de carburant de Douchy-les-Mines, dans le Nord, a été débloqué mercredi à l'aube par des CRS.
La veille, les forces de l'ordre étaient intervenues pour débloquer les accès aux dépôts pétroliers de Fos-sur-Mer, dans le Sud-Est, et de Lorient, en Bretagne.
Le gouvernement a également une capacité de réquisition des personnels dans les raffineries en cas de grève, une possibilité utilisée par le passé, a souligné mercredi Jean-Jacques Urvoas.
A la question "cette piste est-elle examinée aujourd'hui?", il a répondu : "Par définition, le gouvernement a à sa disposition des outils et il ne refuse jamais d'étudier l'usage de l'un d'entre eux".
"Nous avons des stocks. Donc pénaliser l'activité économique est quelque chose qui ne peut pas durer", a-t-il insisté, estimant qu'il n'y avait "aucun" risque de blocage de la France.
L'Union française des industries pétrolières (Ufip) a déclaré mercredi que les compagnies pétrolières avaient commencé depuis deux jours à utiliser les stocks de réserve de pétrole en France à la suite des blocages de raffineries et de dépôts de carburants.
"Depuis deux jours, comme il y avait des problèmes de fonctionnement de raffinage, de déblocage de dépôts, on a, en collaboration avec les pouvoirs publics, commencé à utiliser les stocks de réserve", a déclaré Francis Duseux, président de l'Ufip, sur la radio RMC. "Chaque jour, on ponctionne l'équivalent d'un jour de consommation", a-t-il ajouté. Une porte-parole de l'Ufip a confirmé à Reuters qu'une "petite quantité" des stocks de réserve avait été utilisée, précisant que la décision avait été prise en accord avec le gouvernement, qui seul a le pouvoir de décision en la matière.
Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll avait un peu plus tôt mercredi déclaré sur France Info que la France n'avait pas encore puisé dans ses stocks de réserve.
L'accès au dépôt de carburants de Douchy-les-Mines (Nord), bloqué depuis le 19 mai par quelque 80 syndicalistes, a été débloqué mercredi matin par les forces de l'ordre, a-t-on appris de sources syndicale et policière.
Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a quant à lui assuré que la mobilisation allait "continuer". "Monsieur Hollande, dans son programme des élections présidentielles, n'a jamais dit 'je vais casser le code du travail'", a-t-il dit sur France Inter.
"Au-delà de la loi Travail, c'est toute une série de choses qui ne va pas, et la loi Travail, en quelque sorte, c'est le reflet de tout ce mécontentement que nous connaissons depuis des années."


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.