Vaccin anti-Covid-19: un institut indien compte produire plus de 100 millions de doses    Relance: Gouvernement, CGEM et GPBM s'engagent    Le Fonds d'investissement stratégique sur les rails    Arrivée à Beyrouth de l'aide marocaine médicale et humanitaire    Le tourisme: Une affaire de santé aussi    Ligue des champions : les résultats et le programme des quarts    Nouveau modèle de développement: le monde carcéral invité à s'exprimer    Saisie près de Casablanca de plus de 5 tonnes de chira    Rabat constitue son parc à sculpture    Un concours pour révéler les talents arabes du court-métrage    Le classement général de la Botola (mise à jour)    Champions League: le Real s'effondre face à City, Lyon sort la Juve (VIDEOS)    Covid-19 : le Maroc retiré de la liste des pays sûrs    Education Nationale : 2.587 inspecteurs affectés au titre de 2020    Rachid Yazami : Je n'en reviens toujours pas qu'une telle quantité de nitrate d'ammonium ait été stockée pas loin du centre de Beyrouth    Berkane s'offre le WAC    Aguerd vers Rennes et En-Neysiri en quart de l'Europa League    Examen de passage pour Gattuso    Dans une lettre adressée au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    Macron réclame une enquête internationale    La hausse des cas touchés par le coronavirus perçue différemment    Réunion du Conseil de gouvernement    Sur Hautes instructions Royales : Mise en place d'un hôpital militaire de campagne à Beyrouth    Covid-19: 1018 nouveaux cas confirmés au Maroc ce vendredi    Etat d'urgence sanitaire: ce que dit le projet de loi adopté ce vendredi    Le chômage poursuit son envolée au deuxième trimestre sous l'effet du Covid-19    La finance participative, un écosystème en perpétuelle évolution    Des fresques murales égaient la kasbah de Bni Ammar    Casey Affleck, en père protecteur dans un monde sans femmes dans "Light of My Life"    "Même pas mort", nouveau roman de Youssef Amine El Alamy    Tourisme national : un secteur d'avenir    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Liban : une instabilité explosive    Ligue des champions : Huit chocs pour quatre billets pour Lisbonne    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Accord de sponsoring : Le Raja et OLA Energy renforcent leur partenariat    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    La terre a tremblé en Algérie    Trump interdit TikTok et WeChat et la Chine crie à la « répression politique »    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    Liban: Envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence sur hautes instructions Royales    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Susciter l'intérêt des investisseurs privés pour le financement des start-up
Publié dans Libération le 05 - 07 - 2016

Une convention-cadre relative à la gestion par la Caisse centrale de garantie (CCG) du Fonds d'amorçage des start-ups et des entreprises innovantes "Innov Invest", qui aura une taille cible de 500 millions de dirhams (MDH) a été signée, récemment à Rabat.
Le financement du Fonds, dont la taille cible est de 500 millions, sera porté principalement par des véhicules de capital-risque public/privé créés suite à des appels à manifestation d'intérêts, la prise de participation dans des fonds existants et par des co-investissements directs ou indirects avec des réseaux de "Business Angels".
Il va ainsi permettre de financer environ 100 entreprises pour la composante Equity et environ 300 porteurs de projet pour les composantes "Avances/dettes" et "Assistance technique" avec des effets directs et indirects sur l'emploi ainsi que des impacts tangibles en matière de développement et la mise en place d'une infrastructure de financement du segment de la phase de création, jusque-là peu desservi.
La mise en place du Fonds "Innov Invest", qui vise à susciter l'intérêt des investisseurs privés pour le financement des start-ups innovantes, à soutenir le développement de nouveaux acteurs dont notamment les investisseurs providentiels à contribuer à la consolidation des compétences en matière de financement des premiers stades de croissance des entreprises innovantes, s'inscrit dans le cadre d'une stratégie globale des pouvoirs publics ayant pour objectif la promotion du financement des start-ups et des porteurs de projets innovants.
Cette même stratégie intègre également le développement de nouveaux instruments de financement, l'élargissement de la panoplie des investisseurs actifs dans le financement des premiers stades de création ainsi que l'adaptation de l'offre des instruments d'appui public destinée à cette catégorie de projets.
Ladite convention-cadre a été signée par le ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, le ministre de l'enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres, Lahcen Daoudi, le ministre délégué chargé des Petites entreprises et de l'Intégration du secteur informel, Mamoune Bouhdoud, et le directeur général de la Caisse centrale de garantie (CCG), Zanati Serghini Hicham.
S'exprimant lors de la cérémonie de signature, M. Boussaid a précisé que la question de la promotion de l'entrepreneuriat, en général, et l'entreprenariat des jeunes, en particulier, se situe au cœur de l'action des pouvoirs publics eu égard à ses effets en termes de lutte contre le chômage, la promotion de l'innovation et le soutien de la productivité et la compétitivité des entreprises, ainsi que la contribution à la croissance économique, notant que "la mise en place du Fond (Innov Invest) traduit la priorité particulière accordée par le gouvernement à la promotion des jeunes porteurs de projets et au développement de l'entrepreneuriat et de l'innovation".
"La question de l'inclusion financière des jeunes a été érigée au cours des dernières années comme un axe prioritaire de l'intervention publique en matière de développement du secteur financier", a-t-il souligné, ajoutant qu'une réflexion est menée, dans ce sens, en vue de définir une vision intégrée pour le financement des jeunes porteurs de projets et des start-ups.
"La réussite de ce projet ambitieux et l'atteinte de ses objectifs sont conditionnées par la satisfaction d'un ensemble de prérequis, notamment une participation active des investisseurs privés pour la structuration des fonds d'investissement ainsi qu'une implication forte de l'ensemble des acteurs, en particulier les opérateurs de l'écosystème pour une convergence de leurs efforts", a-t-il fait savoir.
M. Boussaid qui a souligné l'importance de l'implication de l'ensemble des opérateurs de l'écosystème et de la convergence de leurs efforts, a insisté sur le rôle déterminant du secteur privé dans la réussite de ce projet, appelant dans ce sens à une participation active des investisseurs privés pour la structuration des fonds d'investissement.
Pour conclure son allocution, le ministre a sollicité les partenaires internationaux et les bailleurs de fonds à soutenir l'intervention publique à travers un rôle actif en tant qu'investisseur dans ce projet.
De son côté, le directeur général de la CCG a indiqué que ce fonds est destiné à combler le déficit de financement qui existe aujourd'hui sur le marché de financement des start-ups.
"Cette catégorie d'entreprises n'arrivent pas à trouver un financement vu le risque important qu'elles constituent (...) Nous sommes là pour réduire ce déficit de financement avec des offres pour ce type d'entreprises", a-t-il ajouté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.