L'istiqlalien Abderrazak Afilal n'est plus    Caricatures outrageuses : le Maroc dénonce une « provocation insultante »    Covid-19 : hausse inquiétante des cas à Rabat-Salé-Kénitra    Bank Al-Maghrib : les indicateurs hebdomadaires    Décès du Combattant Abderrazak Afilal    Nouvelle visite au Maroc du président de la Chambre des représentants de la Libye    La Zambie se dote d' une ambassade au Maroc    Daya de Dar Bouazza bientôt propriété privée ?    Evolution du Coronavirus au Maroc : 3020 nouveaux cas, 197.481 au total, dimanche 25 octobre à 18 heures    A Casablanca, le vélo a le vent en poupe    Le président algérien à l'isolement après plusieurs cas suspects de coronavirus proches    Le Real s'offre le Barça au Camp Nou    Les Rouges voient rouge    La digitalisation, un levier clé pour une montée en gamme de l'industrie agroalimentaire    Le Secrétaire général de l'ONU dévoile le brigandage des polisariens    L'ONMT booste le déploiement de Ryanair sur le Maroc    Les soins du visage digitaux sont-ils l'avenir de la beauté ?    Le Pr. Redouane Rabii a la médecine dans la peau et la patrie dans le cœur    Le coronavirus se propage comme une trainée de poudre    Ahmed Boukouss, recteur de l'Institut Royal de la culture amazighe    "Au détroit d'Averroès ". Une enquête ouverte sur le devenir d'une figure de la pensée    Hommage à Said Taghmaoui au Festival du film d'El Gouna    Budget 2021 : le détail des investissements dans les régions    Le WAC quitte la compétition la tête baissée    Raja de Casablanca-Zamalek reporté au 1er novembre    Botola: Le Libyen Mohamed Anis Saltou rejoint le FUS    France-Plan social : Nokia revoie sa copie    Le Maroc et la République centrafricaine, déterminés à consolider leurs relations bilatérales    PCNS : La démondialisation en débat    Confessions dominicales : De la défense des droits de l'homme à l'exploitation sexuelle    En Méditerranée, l'action du Maroc est guidée par une Vision Royale volontariste    Le blasphème dans le monde : droit ou délit ?    Restreindre oui mais expliquer et contrôler    Beyrouth: L'hôpital marocain de campagne a atteint les objectifs fixés    La classe moyenne agressée!    Agroalimentaire: Secouée par la crise, Danone se réorganise    La Place Jamaâ El Fna renoue avec le spectacle    L'idéal islamique marocain débattu à Pretoria    Pop philo, quand tu nous tiens!    Fouzia Nejjar ou le double défi    Adel Taarab va rester au Benfica    Samsung annonce le décès de son président, Lee Kun-hee    Vaccin anti-covid au Maroc: Dr Ibrahimi donne son point de vue    Ligue 1 : le match Lens-Nantes reporté à cause du Covid-19    Débuts difficiles pour Ziyech avec Chelsea (vidéo)    Covid-19: Mohamed Melihi admis en soins intensifs    Beyrouth : Mission accomplie pour l'Hôpital de campagne marocain (vidéo)    Les figurants du film "L7asla" réclament «leur dû», Sonia Terrab répond    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Commémoration de l'anniversaire de la Bataille des trois Rois
Publié dans Libération le 03 - 08 - 2016

Le peuple marocain et la famille de la résistance commémorent aujourd'hui le 438ème anniversaire de la bataille d'Oued Al-Makhazine.
Glorieuse, cette bataille du 4 août 1578, connue de certains sous le nom de «La bataille des trois Rois», a eu le mérite de faire avorter le projet d'invasion du Maroc par le Roi du Portugal Sébastien Ier. Sa commémoration constitue donc un moment opportun pour feuilleter les annales d'un Maroc qui prône les valeurs de tolérance, de fraternité et de coexistence, mais qui ne fait pas la moindre concession lorsqu'il en va de son intégrité territoriale et de la liberté de ses citoyens.
Cet évènement, qui intervient à quelques jours des festivités marquant la Fête du Trône et l'anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple, offre également l'occasion de mettre en avant les efforts consentis en faveur de l'édification d'un Maroc moderne, démocratique et prospère sous la conduite éclairée de S.M le Roi Mohammed VI.
Etape lumineuse dans la lutte héroïque du peuple marocain pour défendre ses valeurs et de préserver les frontières nationales, la bataille d'Oued Al-Makhazine a eu lieu sur les rives du fleuve Oued Al-Makhazine, affluent du Loukos qui arrose Ksar El Kébir dans la province de Larache, et ce dans une conjoncture régionale et internationale très sensible faite d'une concurrence acharnée entre les trois principaux empires méditerranéens de l'époque, à savoir le Portugal et l'Espagne d'une part, et les Ottomans de l'autre.
Face à ces convoitises étrangères, le Sultan Abdelmalek Saâdi, en bon politique et fin connaisseur de la conjoncture nationale et internationale de la seconde moitié du 16ème siècle, a pu préserver l'indépendance et la souveraineté marocaines contre les manœuvres du Roi du Portugal, qui s'est lancé dans une aventure non calculée visant à étendre son pouvoir sur une partie du territoire marocain.
Conscient de l'importance du facteur temps, le Sultan proposa des négociations à Don Sébastien pour mieux se préparer à une éventuelle confrontation.
Suite à l'embarquement des forces portugaises au départ de Lisbonne à destination des villes marocaines de Tanger et Asilah, le Sultan décida alors de conduire lui-même son armée à Ksar El Kébir. Il expédia une lettre de provocation à Don Sebastien pour le faire avancer jusqu'au Loukous en vue de l'isoler de sa flotte maritime qui était son point fort.
Don Sebastien tomba dans le piège et donna l'ordre de marcher sur Ksar El Kébir et de traverser Oued Al-Makhazine.
Après la destruction du pont qui enjambe cet Oued par les forces marocaines, la bataille s'est soldée par la mort de Don Sébastien et de son allié Mohamed El Moutaouakil.
Au cours de la bataille, le Sultan Abdelmalek Saâdi, empoisonné par ses ennemis, décède et sa mort ne sera annoncée qu'une fois la victoire marocaine proclamée.
Cette victoire mit fin aux convoitises expansionnistes de l'armée portugaise qui représentait, à l'époque, une force coloniale et militaire à l'échelle mondiale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.