OCP renforce sa position de leader en Asie    Football : la Coupe de la Ligue disparaîtra dès la saison prochaine    Trump annonce un durcissement « substantiel » des sanctions contre l'Iran    Brexit : l'UE appelle Londres à négocier sérieusement pour empêcher un « no deal »    Les Clintons à Marrakech pour l'anniversaire du milliardaire marocain Marc Lasry    Tourisme : La tendance positive du début d'année se confirme    U.S. Seeks to Heighten Scrutiny of Foreign Investment in Tech, Infrastructure, Data    Le CESE appelle à accélérer l'éradication de la pratique du mariage d'enfants    Royal Air Maroc, transporteur officiel de la Biennale de Luanda    Nador: Arrestation d'un récidiviste pour tentative d'homicide volontaire à l'arme à feu    Affaire Hajar Raissouni: La demande de liberté provisoire sera examinée jeudi    Festival national du théâtre de Tétouan : Lancement de l'appel à candidatures    «Eco-Tire» remporte le prix de l'écocitoyenneté offert par Vivo Energy Maroc    Croissance et Gouvernance!    Rapport de la Cour des comptes : Tamek tire à boulets rouges sur Jettou    Un concours pour créer l'identité visuelle de l'Agence nationale de la sécurité routière    Assemblée Générale Ordinaire de la FRMF    L'intervention fracassante de Adil Miloudi cause la suspension du Kotbi Tonight    Aux 12èmes rencontres photographiques de Bamako : Yasmine Hajji s'exprime sur les «Words of world» en installation vidéo    Mur à Sebta. Vox se fait remonter les bretelles par le PP    Guaido poursuivi pour ses liens présumés avec des narco-trafiquants    Meknès. Le Barbe et l'Arabe-Barbe à l'honneur    Maroc-France. Appel à projet pour l'enseignement des soft skills à l'université    Moga Festival ou l'avant-garde de la musique électronique    Le Professeur Rachid Yazami reçoit à Paris le Prix de l'Investisseur arabe    La « Cour suprême » de Facebook pourra annuler les décisions de Mark Zuckerberg    Incendies: Fermeture de milliers d'écoles en Indonésie et en Malaisie    Sahara : A quoi joue l'Espagne ?    Quel gouvernement pour le PLF 2020?    Aéroport Mohammed V : Inauguration d'un espace arrivée dédié aux nationaux    Le Maroc invité d'honneur du festival d'Helsinki de la musique sacrée    Météo: le temps qu'il fera ce mercredi    Bolton, un va-t-en-guerre finalement incompatible avec le trumpisme    Brad Pitt parle d'apesanteur et de corne des pieds avec un astronaute    Le Maroc remporte le prix Cheikh Aissa Al Khalifa d'actions bénévoles    Le Sénégal réitère son soutien à la marocanité du Sahara    Habib El Malki reçoit une délégation de diplomates accréditées en Australie    Innovation et technologie agricoles, clés de la réduction de la pauvreté    Divers    La performance de la Bourse de Casablanca quasi stable    Revanche Atlético-Juventus : Retrouvailles Félix-Ronaldo    Le PSG sans Mbappé et Cavani et le Real sans Marcelo    Réélection de Said Naciri à la tête de la Ligue nationale du football professionnel    Concentration des recettes fiscales sur un nombre limité de contribuables    Coup d'envoie de la 4ème Semaine du cinéma marocain en Côte d'Ivoire    La Maison de la poésie de Tétouan entame sa saison culturelle par une nuit de la poésie    Bouillon de culture    Ligue des champions: Raja et Wydad proches de la phase de poules    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Loubna Abidar veut parler des sujets qui "fâchent"
Publié dans Libération le 03 - 09 - 2016

img class="responsive" style="display:none" src="http://www.libe.ma/photo/art/grande/10140444-16520808.jpg?v=1472821532" alt="Loubna Abidar veut parler des sujets qui "fâchent"" title="Loubna Abidar veut parler des sujets qui "fâchent"" / img class="not-responsive" src="http://www.libe.ma/photo/art/default/10140444-16520808.jpg?v=1472821535" alt="Loubna Abidar veut parler des sujets qui "fâchent"" title="Loubna Abidar veut parler des sujets qui "fâchent"" /
L'actrice Loubna Abidar, réfugiée en France après avoir joué une prostituée dans le film "Much Loved", va lancer sa chaîne YouTube pour discuter des sujets qui "fâchent" avec ses compatriotes, annonce-t-elle dans une vidéo reprise par la presse marocaine. "Bonjour à ceux qui m'aiment, bonjour à ceux qui me soutiennent. Bonjour également à ceux qui ne m'aiment pas, à ceux qui m'insultent et qui malgré ça m'écoutent", a annoncé l'actrice, dans une vidéo de présentation de sa future chaîne web disponible sur YouTube et reprise jeudi par plusieurs sites d'informations marocains. "On va se rencontrer une fois par semaine. On va discuter des sujets qui nous intéressent vous et moi, des sujets qui vous agacent, et aussi de sujets qui fâchent. Et nous allons découvrir ensemble d'autres choses encore. Bienvenue à tous", explique en arabe Loubna Abidar, vêtue d'un élégant haut beige et assise devant un fond d'écran montrant une photo de plage.
Considérée comme l'une des actrices les plus connues du Maroc, Loubna Abidar s'est rendue célèbre après avoir incarné une prostituée dans le film "Much Loved" du réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch. Jugé réaliste par certains, vulgaire par d'autres, ce film a fait couler beaucoup d'encre, notamment en ce qui concerne le langage cru utilisé dans certaines scènes. On y voit la comédienne nue jouer des scènes de sexe.
Ce rôle lui a valu plusieurs prix dont le Valois de la meilleure actrice au Festival du film francophone d'Angoulême (France) et le Bayard d'or au Festival de Namur (Belgique). Elle a été en lice cette année pour le César (équivalent français des Oscars) de la meilleure actrice. Mais le long métrage, présenté au Festival de Cannes en 2015, a été interdit au Maroc où il est considéré comme "un outrage grave aux valeurs morales et à la femme marocaine, et une atteinte flagrante à l'image du Royaume".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.