Coronavirus : 3 nouvelles contaminations, aucun nouveau décès et 5.412 guérisons au total dimanche 31 mai à 10h00    Coronavirus : 15 gymnases mobilisés à Rabat pour le Bac 2020    Message de condoléances de SM le Roi à la veuve du grand militant, feu Abderrahmane El-Youssoufi    Marché pour l'acquisition de 2 millions de tests Covid-19 : Le Ministère de la Santé réagit    Une nouvelle ferme aquacole dans la région d'El Jadida    La crise du Covid-19 incite les opérateurs de produits d'hygiène à investir davantage    L'homme de l'alternance n'est plus    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Abderrahmane El Youssoufi a présenté son bilan à la nation    L'OMDH rend hommage à l'un de ses fondateurs    Les grands travaux du gouvernement El Youssoufi    Abderrahmane El Youssoufi : Un homme d'Etat au service de la culture    Industrie : Renault met en stand-by les projets d'augmentation de capacités prévus au Maroc    Communiqué du Bureau politique du PPS    Bientôt un café. Expresso SVP !    OCP profite de l'export au premier trimestre    Vahid fait le forcing pour convaincre deux joueurs    Il y a 38 ans… : La pensée d'Aziz Belal toujours vivante et actuelle    Quatre Marocains dans les commissions du CIO    Danielle Skalli tire sa révérence    À quoi sert la littérature en période de confinement?    Marie-Louise Belarbi, une étoile de la culture marocaine s'est éteinte    Un expert met en évidence la responsabilité imprescriptible de l'Algérie    Pour un encadrement législatif ou conventionnel    Chine-Etats-Unis: Une nouvelle guerre froide est en marche…    Ait Taleb: L'efficacité de la chloroquine dans le traitement du Covid-19 peut être prouvée    Abderrahmane Youssoufi personnifiait l'histoire du Maroc    Technocrates, gouvernement d'union nationale…: Le Maroc peut-il se permettre ces changements en plein Covid-19?    Mort de Guy Bedos    Le chef du gouvernement entame ses concertations avec les partis politiques représentés au Parlement    Le CNDH lance un appel au respect des droits des travailleurs    L'INDH s'investit dans la formation à distance à Khénifra    Tarik El Malki : Il convient de mettre de côté la doxa libérale pour un temps    7000 saisonnières marocaines bloquées à Huelva début juin    Un Casque bleu marocain honoré par les Nations unies    Affaire Radès : L'appel du Wydad examiné aujourd'hui par le TAS    La Premier League dans la dernière ligne droite vers une reprise    Relaxé, Rafiq Boubker présente ses excuses    L'auteur de la saga Harry Potter met en ligne un conte pour les enfants confinés    Zaki élu meilleur gardien de l'histoire de l'Afrique    Afghanistan: L'échange de prisonniers comme premier pas vers la paix?    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    «Living in Times of Corona», des films de l'intérieur    Alliance irano-vénézuélienne contre le blocus de Washington…    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Loubna Abidar veut parler des sujets qui "fâchent"
Publié dans Libération le 03 - 09 - 2016

img class="responsive" style="display:none" src="http://www.libe.ma/photo/art/grande/10140444-16520808.jpg?v=1472821532" alt="Loubna Abidar veut parler des sujets qui "fâchent"" title="Loubna Abidar veut parler des sujets qui "fâchent"" / img class="not-responsive" src="http://www.libe.ma/photo/art/default/10140444-16520808.jpg?v=1472821535" alt="Loubna Abidar veut parler des sujets qui "fâchent"" title="Loubna Abidar veut parler des sujets qui "fâchent"" /
L'actrice Loubna Abidar, réfugiée en France après avoir joué une prostituée dans le film "Much Loved", va lancer sa chaîne YouTube pour discuter des sujets qui "fâchent" avec ses compatriotes, annonce-t-elle dans une vidéo reprise par la presse marocaine. "Bonjour à ceux qui m'aiment, bonjour à ceux qui me soutiennent. Bonjour également à ceux qui ne m'aiment pas, à ceux qui m'insultent et qui malgré ça m'écoutent", a annoncé l'actrice, dans une vidéo de présentation de sa future chaîne web disponible sur YouTube et reprise jeudi par plusieurs sites d'informations marocains. "On va se rencontrer une fois par semaine. On va discuter des sujets qui nous intéressent vous et moi, des sujets qui vous agacent, et aussi de sujets qui fâchent. Et nous allons découvrir ensemble d'autres choses encore. Bienvenue à tous", explique en arabe Loubna Abidar, vêtue d'un élégant haut beige et assise devant un fond d'écran montrant une photo de plage.
Considérée comme l'une des actrices les plus connues du Maroc, Loubna Abidar s'est rendue célèbre après avoir incarné une prostituée dans le film "Much Loved" du réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch. Jugé réaliste par certains, vulgaire par d'autres, ce film a fait couler beaucoup d'encre, notamment en ce qui concerne le langage cru utilisé dans certaines scènes. On y voit la comédienne nue jouer des scènes de sexe.
Ce rôle lui a valu plusieurs prix dont le Valois de la meilleure actrice au Festival du film francophone d'Angoulême (France) et le Bayard d'or au Festival de Namur (Belgique). Elle a été en lice cette année pour le César (équivalent français des Oscars) de la meilleure actrice. Mais le long métrage, présenté au Festival de Cannes en 2015, a été interdit au Maroc où il est considéré comme "un outrage grave aux valeurs morales et à la femme marocaine, et une atteinte flagrante à l'image du Royaume".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.