«Le gouvernement responsable devant l'opinion publique»…    Penser le concret    La CAF envisage différents scénarios pour boucler les compétitions    McKennie, Sancho et Hakimi devant la commission de discipline    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mardi 2 juin    Prolongation de l'exposition «Maroc: une identité moderne»    Un nouveau projet de trémie à Rabat pour 40 millions de DH    Une bouteille d'eau du temps de la pandémie corona    Assurer la continuité des services dans le respect des règles de sécurité    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Le PNB en hausse de 14% au T1-2020    Rabbah met l'accent sur le rôle des investissements pour assurer la sécurité énergétique    Non à un gouvernement de compétences ou de salut national    Aziz Akhannouch: Les exportations de produits agricoles totalisent 17,5 milliards de DH jusqu'à présent    Le Maroc accède au 2ème rang africain en tests de dépistage du Covid-19    Le Maroc, consommateur de fast-food en plein confinement    Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.859 au total, mardi 2 juin à 10h    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Achraf Hakimi de nouveau buteur    La capitale des alizés prépare sa relance post-confinement    La culture en détresse    Les différentes pistes du CMC pour relancer l'économie nationale    Le Bureau politique réitère son appel à tous les militants de rester unis autour de leur parti    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    Pr Abderrahmane Machraoui : Les mesures prises par les autorités marocaines ont été prudentes, sages et exemplaires    Arrestations pour violation de l'état d'urgence sanitaire à Essaouira    De la drogue saisie par les FAR près du mur de protection    Les humanitaires espagnols en effroi devant le détournement des aides destinées aux camps de Tindouf    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Hyperpuissance    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Les Etats-Unis s'embrasent    France: C'est l'heure de la reprise économique    Mendyl, direction Bordeaux?    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Les syndicats interpellent El Othmani    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Epidémies... Ces romanciers qui ont tout vu !    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Danielle Skalli tire sa révérence    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lors d'affrontements avec des manifestants palestiniens : Un soldat égyptien tué près du terminal de Rafah
Publié dans Libération le 08 - 01 - 2010

Un soldat égyptien a trouvé la mort et 17 autres ont été blessés, mercredi, lors d'affrontements avec des manifestants palestiniens et des sympathisants du convoi humanitaire «Vive la Palestine III», près du terminal de Rafah, à la frontière entre l'Egypte et la bande de Gaza, a rapporté l'agence de presse égyptienne MENA.
«Le soldat a été mortellement touché par une balle au poste-frontière de Rafah», a indiqué l'agence.
Selon MENA, les incidents, qui ont impliqué des manifestants égyptiens et des sympathisants du convoi humanitaire, ont également fait 17 blessés parmi les forces de l'ordre, dont 10 officiers supérieurs et sept soldats, précisant que la police égyptienne a procédé à l'arrestation de 7 manifestants de nationalités américaine, turque, britannique, malaisienne et koweitienne. D'après la télévision publique égyptienne «Nile TV», des manifestants palestiniens, qui protestaient contre la construction par l'Egypte d'un mur d'acier à la frontière avec Gaza, ont procédé à des jets de pierre depuis Rafah sur les soldats égyptiens.
Mardi soir, quelque 26 personnes ont été blessées dans les heurts ayant opposé au port égyptien d'El Arich (344 km du Caire), les forces de l'ordre égyptiennes à des membres du convoi humanitaire destiné à Gaza.
Un communiqué officiel publié mercredi matin par l'agence de presse MENA a fait état de 15 blessés parmi les forces de l'ordre égyptiennes et 11 parmi les membres du convoi humanitaire. Le communiqué souligne que les participants à cette caravane humanitaire, réunie à l'initiative du député britannique George Galloway, «ont provoqué des dégâts matériels à certaines installations du port d'El Arich».
«Suite à l'interdiction par les forces de sécurité égyptiennes de certains camions de quitter le port du fait qu'ils transportaient du matériel qui n'a rien à voir avec les aides humanitaires, certains participants ont mis le feu à des caisses en carton en empêchant les sapeurs pompiers d'y faire face et bloqué l'entrée du port», poursuit le communiqué.
La même source relève que «certains éléments ont brisé les vitres d'une porte de la chambre des agents des douanes «, faisant savoir que les forces de l'ordre ont répliqué en utilisant des canons à eau pour les contraindre à rentrer dans l'enceinte du port.
Les manifestants protestaient contre la décision du Caire de fractionner le passage des 189 camions et voitures chargés de denrées alimentaires et de matériel médical : 139 véhicules devaient obligatoirement transiter par le terminal de Rafah et les 59 autres par le passage d'Al-Oja, à la frontière entre l'Egypte et Israël. Le convoi, bloqué pendant plusieurs jours en Jordanie, était arrivé lundi à El Arich après avoir transité par le port syrien de Lattaquié.
Les autorités égyptiennes avaient promis d'accorder les autorisations nécessaires à cette caravane humanitaire pour atteindre le territoire palestinien à condition de changer l'itinéraire fixé initialement par les organisateurs.
A son départ, le 6 décembre à Londres, le convoi était composé d'une centaine de véhicules, auxquels se sont ajoutés 60 autres en Turquie. En cours de route, 50 autres véhicules se sont joints à la caravane, qui rassemble quelque 450 humanitaires d'Europe, d'Amérique et des pays arabes et islamiques. Dans un geste symbolique, les organisateurs ont baptisé des ambulances, qui seront offertes aux hôpitaux de Gaza, du nom des 15 secouristes tués lors de la guerre israélienne contre le territoire en décembre-janvier 2008-2009.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.