La généralisation de la couverture sociale, un projet avant gardiste en Afrique et dans le monde arabe    Covid-19 : Monaco allège ses restrictions et rouvre ses restaurants    Sahara : Elliott Abrams soutient à nouveau le Maroc, un coup dur pour les séparatistes et Alger    Le Conseil de gouvernement adopte 'un projet de décret relatif à la réorganisation de la CMR    Blockchain et Immobilier : le grand défi    3ème promotion de Madaëf Eco6 : la Société de Dévelopement Saïda annonce les lauréats    La BVC débute en hausse    La FAO et l'UA publient un guide pour renforcer le commerce des produits agricoles en Afrique    Piratage : Londres "gravement préoccupé" par des "activités malveillantes" de la Russie    Achraf Hakimi ne quittera pas l'Inter Milan    Botola Pro D1 / WAC-MCO (1-1) : Fakher et El Kaâbi font barrage devant le Wydad !    MAT-RCA ce soir à Rabat (22h00) : Le Raja pour réduire l'écart avec le Wydad, le Moghreb de Tétouan pour s'éloigner de la zone rouge !    Footballeurs marocains de l'étranger : Accusé de geste obscène, Hamdallah a été blanchi !    L'Icesco lance la 2e édition de ses programmes ramadanesques    Vaccins anti-Covid : le patron du laboratoire Pfizer évoque la possibilité d'une troisième dose    Les prières des Tarawih sont-elles effectuées à Fès ?    Commission supérieure arabe de normalisation : appel à mettre en œuvre les conclusions de la réunion de Rabat    VACCIN, ES-TU LÀ?    Les radios historiques de Fès et Tanger désormais en 24/24    L'Académie du Royaume du Maroc publie « Tebraâ », un recueil qui célèbre la poésie féminine Hassanie    Raja: Chebbi dévoile ses ambitions (VIDEO)    Botola Pro D1 / 12è journée: le classement général    Coronavirus : le Maroc suspend ses liaisons aériennes avec 13 nouveaux pays    Recherche : 300 Bourses d'excellence octroyées    Programme «Horizon 2020» : 6,88 millions d'euros pour 69 projets de structures de recherche marocaines    6 chantiers et 31 projets prévus : La Douane dévoile son plan stratégique 2023    Votre e-magazine Challenge du vendredi 16 avril 2021    États-Unis: une fusillade à Indianapolis fait huit morts    Prix à la consommation pendant Ramadan: Les produits les plus touchés    CNOM : La liste des athlètes marocains qualifiés pour les JO de Tokyo sera annoncée en juillet prochain    Nasser Bourita s'entretient avec le commissaire européen au Voisinage et à l'Elargissement    Généralisation de la protection sociale : Les réactions des agriculteurs (reportage)    Météo : Pluies et averses orageuses sur plusieurs régions ce vendredi 16 avril    UA: le Maroc plaide pour inscrire la sécurité sanitaire en Afrique comme point permanent à l'ordre du jour du COREP    Conseil de gouvernement : Adoption d'un projet de décret relatif à l'organisation judiciaire    Maroc - Egypte : M. Bourita s'entretient avec son homologue égyptien    Mali : la date des élections présidentielles fixée au 27 février 2022    L'ONU condamne avec fermeté    Les lauréats des «Couleurs d'Al Aqsa» primés    «Trilogie Marocaine 1950-2020» au musée national de Madrid    «Je me suis engagé à faire entendre la voix des habitants des montagnes»    «Hididane» aimé, «Hdidane» plagié ... par les gens de l'Est !    "Cultures ouvertes : L'Espagne et le Maroc " , une exposition virtuelle de l'Institut Cervantès    Cérémonie des Oscars: Des stars en chair et en os, pas sur Zoom    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    Justice : Recomposition des commissions permanentes du CSPJ    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le tir de missile iranien entame la confiance avec Téhéran
Publié dans Libération le 01 - 02 - 2017

Le tir de missile balistique effectué dimanche par Téhéran "entrave le processus de confiance" mis en place après l'accord conclu en juillet 2015 entre l'Iran et les grandes puissances sur le programme nucléaire de la République islamique, a déclaré mardi le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault.
Ce tir, annoncé lundi par un responsable américain sous couvert d'anonymat, a conduit les Etats-Unis à demander la tenue de consultations d'urgence, mardi, au Conseil de sécurité de l'Onu, à la suite d'un appel de l'ambassadeur d'Israël.
"Nous sommes en train d'évaluer ces informations", a dit Jean-Marc Ayrault à Téhéran aux côtés de son homologue iranien, au deuxième jour d'une visite visant à réaffirmer l'engagement de Paris à défendre l'accord de Vienne menacé par des déclarations du nouveau président américain Donald Trump.
"La France a fait part à plusieurs reprises de son inquiétude quant à la poursuite des essais balistiques qui sont contraires à l'esprit de la résolution 2231", adoptée au Conseil de sécurité de l'Onu, a-t-il ajouté.
"Ils surviennent dans un contexte régional délicat et entravent le processus de restauration de la confiance mis en place par l'accord de Vienne".
A ses côtés, le ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif n'a ni confirmé ni infirmé les informations selon lesquelles son pays avait procédé à un tir dimanche.
Le chef de la diplomatie iranienne a souligné que de tels tirs ne faisaient pas partie ni de l'accord de Vienne ni de la résolution 2231 et a assuré que l'Iran n'utiliserait jamais ces missiles pour attaquer un autre pays.
"Aucun missile iranien n'a été produit pour transporter des têtes nucléaires", a-t-il dit. Il a mis en garde mardi les Etats-Unis en leur demandant de ne pas chercher de "prétexte" pour créer de "nouvelles tensions" à propos du programme de missiles balistiques de l'Iran.
"Nous espérons que la question du programme défensif de l'Iran (...) ne sera pas utilisée comme un prétexte" par la nouvelle administration américaine pour "provoquer de nouvelles tensions", a déclaré M. Zarif .
Selon un membre de l'administration américaine, le missile iranien, a parcouru près de 1.000 kilomètres avant d'exploser.
Ce tir, s'il est avéré, pourrait fragiliser l'accord conclu le 14 juillet 2015 entre Téhéran et le groupe P5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne).
Pour sa part, la diplomatie russe a estimé mardi que le tir d'un missile de moyenne portée par Téhéran ne constitue pas une violation de la résolution de l'ONU sur le nucléaire iranien, dénonçant la réunion en urgence du Conseil de sécurité comme une tentative d'"envenimer la situation".
"La résolution 2231 du Conseil de sécurité ne comporte pas d'interdiction pour l'Iran de mener de telles actions", a déclaré à l'agence Interfax le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.
Qualifié à l'époque d'"historique", le texte encadre les activités nucléaires iraniennes en contrepartie d'une levée progressive du régime de sanctions frappant la République islamique.
Son avenir est menacé par les récentes prises de position du nouveau président américain Donald Trump qui a succédé le 20 janvier à Barack Obama.
Le nouveau chef de la Maison Blanche a estimé dans un entretien accordé à la presse européenne que l'accord était "l'un des pires jamais conclus" et a menacé de le réviser voire de l'enterrer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.