Maroc-Japon : Huit étudiants marocains sélectionnés au programme «African Business Education» 2020    PLF 2021: une batterie de mesures pour la généralisation de la couverture sociale    Relance économique: des mesures fiscales pour contrecarrer les répercussions du covid    Le match Zamalek-Raja sera-t-il reporté ? Les explications d'un ancien membre de la CAF    Les mesures restrictives prolongées à Jerada    Anass Benzaaboune, quand le talent passe de YouTube au grand écran    Droits de l'Homme : La CRDH de Guelmim-Oued Noun tient sa première réunion ordinaire    Nouveau consul espagnol à Rabat    Un colloque dédié au secteur de la presse à l'initiative de l'ANME    De nouvelles annonces sur le renforcement du partenariat stratégique Maroc/Etats-Unis    Investissements publics : une enveloppe globale de 230 milliards de DH en 2021    Tourisme: l'ONMT passe à la vitesse supérieure    PLF 2021: plus de 20.000 postes budgétaires prévus    L'ONMT reprend les Fam Trips    Le PLF-2021, un projet réaliste qui tient compte des «capacités objectives»    Le HCP compte réaliser une nouvelle enquête nationale sur la famille    Débat du siècle. Combattre l'économie turque mène en enfer    Ahmed Dgharni tire sa révérence    La FIFA lance son programme exécutif de lutte contre le dopage    La RSB qualifiée pour sa deuxième finale consécutive    Hakimi, l'ailier qui déborde d'ambition à l'Inter    L'Atletico Madrid privé de Diego Costa face au Bayern Munich    Sahara: l'Alliance du Pacifique réitère son appui à l'initiative marocaine d'autonomie    Un premier centre de campagne privé au quartier Derb Sultan à Casablanca    El Otmani: les mesures prises ont démontré leur efficacité    Agriculture sans glyphosate : Les Domaines agricoles avant-gardistes    Le fructose peut causer le trouble bipolaire    Coronavirus : des conseils pour passer le test PCR sans danger    La rentrée décisive    Boujemaâ Lakhdar, le maître    Le Maroc récupère 25.500 pièces archéologiques rares    Cinemed. Les films marocains cartonnent au festival de Montpellier    "La lecture, acte de résistance": «Un élan de solidarité citoyenne pour sauver le livre»    Alerte météo : Fortes rafales de vent mardi dans plusieurs régions    Bolivie: Le dauphin d'Evo Morales vainqueur de l'élection présidentielle    Dakhla : Mise en échec d'une tentative d'émigration illégale    Colonisation de Mars – Elon Musk a déjà la date    Un Raja à bout de souffle surpris par le Zamalek    Coup dur pour Liverpool    Luis Arce, vainqueur de la présidentielle en Bolivie    La campagne dans les Etats-clés se tend davantage    Coronavirus : Badr Hari testé positif    Kirghizistan: Démission du président Sooronbay Jeenbekov    Langages du Sud se penche sur le rôle du sport dans l'éducation et la citoyenneté    Scandale. Adil Rami va-t-il balancer les sextapes tournées avec Pamela Anderson ?    France: le gouvernement annonce un plan d'action contre la radicalisation    Saeb Erekat hospitalisé à Jérusalem    Google célèbre le 110ème anniversaire de Farid Al Atrach    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Casey Affleck sort enfin de l'ombre de son frère avec "Manchester by the sea"
Publié dans Libération le 28 - 02 - 2017

img class="responsive" style="display:none" src="http://www.libe.ma/photo/art/grande/11267152-18748553.jpg?v=1488216552" alt="Casey Affleck sort enfin de l'ombre de son frère avec "Manchester by the sea"" title="Casey Affleck sort enfin de l'ombre de son frère avec "Manchester by the sea"" / img class="not-responsive" src="http://www.libe.ma/photo/art/default/11267152-18748553.jpg?v=1488216554" alt="Casey Affleck sort enfin de l'ombre de son frère avec "Manchester by the sea"" title="Casey Affleck sort enfin de l'ombre de son frère avec "Manchester by the sea"" /
Avec "Manchester by the Sea", pour lequel il a reçu l'Oscar du meilleur acteur dimanche dans le rôle poignant d'un homme brisé par son passé, l'Américain Casey Affleck sort enfin de l'ombre de son frère Ben Affleck. Dans ce drame de Kenneth Lonergan, il interprète avec subtilité, tour à tour drôle et bouleversant, un homme taciturne forcé de s'occuper du fils de son frère soudainement décédé.
Une performance universellement acclamée qui l'avait placé en orbite pour les Oscars dès la première du film au Festival de Sundance il y a plus d'un an, et lui a déjà valu un Golden Globe. Le rôle du vile Robert Ford dans "L'assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford", où il donnait la réplique à Brad Pitt, lui avait permis de décrocher une première nomination aux Oscars en 2008. En recevant sa statuette, l'acteur de 41 ans a rendu hommage au réalisateur et scénariste du film "Manchester by the Sea", Kenneth Lonergan. Il a aussi salué son ami Matt Damon, co-producteur du film grâce à qui le projet a pu aller à son terme et qui devait initialement tenir le rôle de Lee Chandler, finalement confié à Casey Affleck. Les financiers ont d'abord tiqué car l'acteur est nettement moins sûr au box-office que Damon, le pari s'est avéré payant: pour un budget de 8,5 millions de dollars, "Manchester by the sea" a déjà rapporté 61 millions de dollars.
Couronné par l'académie des Oscars, Casey Affleck a notamment éclipsé Ryan Gosling, qui chante et danse dans la comédie musicale "La La Land", et Denzel Washington, qui était donné favori pour son rôle de père aigri dans "Fences". C'est d'ailleurs un des films majeurs de la carrière de Washington, "Glory", que Casey Affleck cite comme ayant inspiré sa carrière au cinéma. Dimanche, il a dit son admiration pour l'acteur noir deux fois oscarisé, "l'un des premiers qui (lui ait appris) à jouer".
Né à Falmouth dans le Massachusetts à l'est des Etats-Unis d'un père assistant social qui s'est longtemps débattu avec l'alcoolisme et d'une mère institutrice, aujourd'hui divorcés, il a passé une enfance fusionnelle avec son frère Ben. Ils ont grandi dans une communauté très artistique du Massachusetts, et sa première apparition à l'écran date de 1988 face à Kevin Bacon dans "Lemon Sky". C'est "To die for", de Gus Van Sant, où il incarnait une petite frappe recrutée par une Nicole Kidman prête à tout, qui l'a révélé au grand public mondial (1995).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.