Amnesty International dénonce les méthodes répressives qui ciblent les militants du Hirak depuis deux ans    Une Université des jeunes à Al-Hoceima pour soutenir les initiatives de participation citoyenne    Le Hirak algérien exprime l'exaspération d'une population qui étouffe dans un système politique opaque aux institutions démocratiques factices    Biden et Trudeau vantent "l'extraordinaire amitié" américano-canadienne pour clore l'ère Trump    Des responsables palestiniens louent le soutien Royal aux établissements éducatifs de Palestine    Mort de Maradona: La justice convoque des experts pour déterminer d'éventuelles responsabilités    Invaincu 527 minutes,Yassine Bounou bat un record historique à Séville    Woods victime de fractures ouvertes à une jambe dans un accident de la route    Argentine et Mexique réclament un accès mondial aux vaccins contre la Covid-19    En Espagne, les arrivées du Royaume-Uni, du Brésil et d'Afrique du Sud restreintes jusqu 'à mi-mars    «Lettres du Maghreb»: Des discussions de haute facture    "Pelé" sur Netflix, redécouverte du footballeur, fenêtre sur l'homme    Gérard Depardieu, entre ombre et lumière    Le dirham s'apprécie face au dollar    Ligue des champions: Le Bayern atomise La Lazio et Chelsea s'offre l'Atlético    Le Maroc et la Serbie, deux marchés prometteurs au potentiel énorme    Le prix du poisson et des huiles en hausse à fin janvier    Abdellatif Maâzouz : « Le retrait du Maroc de la liste grise de l'UE devrait renforcer l'intérêt des investisseurs »    Le Maroc reçoit 1 million de doses du vaccin Astrazeneca    Météo: les villes où il va pleuvoir au Maroc à partir de jeudi    Face aux accusations du syndicat des avocats, la DGAPR répond    Insertion des jeunes par le sport : TIBU Maroc partage son expérience    Perturbations et lenteur: Maroc Telecom s'explique    Nouveau Hyundai Creta : encore plus audacieux    Economie : la longue marche vers le rétablissement    Il y a fort à faire pour une justice électorale et pour le renforcement du pluralisme politique    Exposition : Une rétrospective « Saladi » au Musée de Bank Al-Maghrib    Selon une nouvelle note secrète de la CIA, une guerre des clans mine le régime algérien et conduira à son effondrement    CAN U20 Mauritanie : Un derby maroco-tunisien en quart de finale    Des responsables palestiniens saluent le soutien constant de SM le Roi aux établissements éducatifs en Palestine    L'économie nationale renoue avec la croissance en 2021    RCI Finance Maroc: baisse de 23,6% de la production en 2020    Amnesty International dénonce une «stratégie délibérée» pour «écraser la dissidence»    Le fiduciarisme face au sécularisme    La classe politique évoque « un non-événement »    Le football féminin et africain au menu de la visite de Gianni Infantino au Maroc    Mission réussie pour le Wydad, Al Ahly tombe    Invaincu 527 minutes, Bounou rentre dans la légende du FC Séville    Algérie : Le Hirak exprime l'exaspération d'une population qui étouffe, selon le Monde    Un pari réussi en temps de pandémie !    L'Institut français de Tanger-Tétouan reprend ses activités    L'Europe doit se défaire de la logique du professeur et de l'élève dans sa relation avec le voisinage sud, déclare Nasser Bourita    Centrale Danone : une vingtaine de nouveaux produits "fortifiés"    Vaccination : le Maroc approuvera-t-il la dose unique ?    Nasser Bourita s'entretient avec Arancha Gonzalez Laya    Les Etats-Unis persistent et signent    Multilinguisme entre défis et opportunités    Béni Mellal-Khénifra : Naissance d'un nouveau club du dialogue et de la coexistence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La musique judéo-marocaine à l'honneur lors d'un concert grandiose à Paris
Publié dans Libération le 23 - 03 - 2017

La musique judéo-marocaine a été à l'honneur, mardi soir à Paris, lors d'un concert grandiose organisé par l'ambassade du Royaume en France en partenariat avec le secrétaire général du Conseil des communautés israélites du Maroc. Initié sous le thème "Les musiques judéo-marocaines en fête", ce concert a été marqué par la présence de plusieurs dignitaires et personnalités, dont le ministre de la Culture Amine Sbihi, venus célébrer les sons et les rythmes du patrimoine artistique et musical juif du Maroc.
Organisée dans le cadre de la participation du Maroc en tant qu'invité d'honneur au Salon du livre de Paris 2017, cette soirée musicale mémorable a permis de présenter à l'assistance, venue très nombreuse, toute la magnificence de l'interpénétration culturelle que les musiques marocaines ont favorisée au fil des siècles dans le Royaume, en faisant revivre, dans une ambiance chaleureuse et festive, l'univers musical riche et diversifié des ''standards'' qui ont bercé des générations de Marocains. Sous la direction artistique du talentueux Nabil Khaldi, les interprètes venant d'horizons divers et gardiens de la tradition et de l'authenticité de cette musique, ont été accompagnés par un orchestre composé de huit musiciens de talent, qui ont offert un véritable récital reflétant cette diversité artistique du Maroc qui s'est distingué depuis des siècles en tant que carrefour et haut lieu de brassage des cultures et des civilisations.
Parmi ces artistes, il y a lieu de citer Najat Rajoui, l'une des plus belles voix marocaines contemporaines qui fait sensation à chacun de ses concerts, Neta Elkayam, une jeune prodige qui revisite les trésors de la diva judéo-marocaine, Zohra El Fassia, Salaheddine Mohssine, issu de la musique savante des Zaouïas et qui s'est perfectionné dans les Mouwals et les chants andalous, Maxime Karoutchi, un véritable héritier de la chanson judéo-marocaine, qu'il continue de défendre cœur et âme, à travers le monde et Bayane Belayachi, une musicienne et chanteuse, spécialisée en musique gharnatie et chant Chgouri. Ce spectacle, qui a tenu toutes ses promesses, a permis ainsi de célébrer la diversité de la culture marocaine et de mettre en avant le patrimoine judéo-marocain, une des composantes essentielles de l'identité culturelle du Royaume aux divers affluents, tout en transportant un public totalement subjugué, dans un voyage à travers le temps pour se remémorer avec un brin de nostalgie différents genres musicaux, dont la chanson populaire, le chaâbi, la musique andalouse, le gharnati, le malhoun mais également le tarab à travers l'interprétation de certains titres égyptiens à succès. "Il s'agit d'un spectacle très particulier dédié aux musiques des juifs du Maroc", a confié à la MAP Nabil Khaldi, expliquant que ce concert est une création artistique et non pas un orchestre qui existait déjà. "Il est le fruit des artistes rassemblés un peu partout à travers le Maroc", a-t-il dit.
Disciple du maître Haj Abdelkrim Raiss et grand luthiste, M. Khaldi a aussi indiqué que le programme de cette soirée exceptionnelle est allé des titres de la célèbre chanteuse Zohra El Fassia jusqu'aux dernières chansons de Sami Elmaghribi, estimant que ce concert, qui a enchanté le public présent, n'est que le début d'une belle histoire et d'une belle aventure qui n'est pas près de s'arrêter. Il a, à cet égard, formé le vœu de pouvoir présenter cette expérience totalement inédite un peu partout dans le monde, le but ultime étant de mettre en valeur la richesse du patrimoine artistique et musical judéo-marocain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.