Les positions des séparatistes concernant le Rallye Africa Eco Race: des délires pathétiques (M.Bourita)    Centre hospitalier régional d'Al Hoceïma : le ministère de la Santé alerté par l'absence de 34 médecins    Chefchaoun : un incendie ravageur se déclare dans la forêt Sidi Abdelhamid    L'entraîneur Julen Lopetegui: Youssef En-Nesyri doit continuer à progresser    King Cup : Le but d'Abderrazak Hamdellah    La Grèce encourage le maréchal Haftar dans le processus de paix libyen    WEF: Que faut-il surveiller en 2020?    Brèves Internationales    Liban: L'impasse politique se poursuit    BCP veut déverrouiller le foncier aux TPME    Partenariat public-privé: Le projet de loi adopté en plénière    CAN Handball 2020 : le Maroc bat la Zambie    Apebi: Election du binôme Amine Zarouk-Mehdi Alaoui    Adel El Fakir : « Casablanca-Pékin aura un impact positif sur le tourisme marocain »    Bulletin météorologique spécial : temps froid, chute de neige et fortes rafales de vents à partir de dimanche    Maroc-Chine. De la culture pour faire du business    Une rupture épistémologique?    La Grèce qualifie le Plan d'autonomie d'approche sérieuse et crédible pour parvenir à une solution au Sahara    Entretiens maroco-onusiens sur la lutte contre le terrorisme    Nouveau coup dur pour le Polisario : Le Gabon et la Guinée-Conakry ouvrent ce vendredi leurs consulats généraux à Laâyoune et Dakhla    Boeing abattu en Iran: « le monde attend des réponses », avertit Ottawa    Destitution: Trump compte sur des républicains au garde-à-vous    Inauguration à Rabat de l'ambassade du Rwanda    Nasser Bourita : Les ingérences étrangères risquent d'impacter négativement le rétablissement de la stabilité en Libye    Clôture de la session parlementaire d'automne : le compte à rebours est lancé, le bilan s'annonce maigre    Le Conseil de gouvernement adopte deux projets de décrets relatifs aux indemnités des magistrats    Le PAM accuse le PJD d'avoir utilisé de l'argent public pour organiser une soirée en l'honneur de l'épouse d'El Othmani    Botola J-13: Avec le choc de haut de tableau RSB-RAJA    L'OCS force un précieux nul à Jeddah    Zemamra cartonne Berkane, le Raja corrige à Tanger    La CAN remet son manteau d'hiver pour 2021    Stress, confiance et communication, l'art d'être co-pilote    Rapprochement entre Bank Al-Maghrib et le Conseil de la Concurrence    Essaouira : SM le roi inaugure des projets hydrauliques    Al Karama. 35 MDH pour l'unité d'embouteillage de Kénitra    Des vidéos mises en ligne mènent à l'arrestation d'un chauffard…    Distinctions royales aux majors du Programme de lutte contre l'analphabétisme    Destruction de drogue et de produits de contrebande estimés à 190 millions de dirhams    Marrakech : Des voleurs de palmiers arrêtés en flagrant délit    Incendies en Australie: le secteur du tourisme va perdre des milliards de dollars    S.M le Roi visite "Bayt Dakira"    A Bangkok, les jeunes défient le pouvoir…    Dans la banlieue parisienne, la fierté de voir "Les Misérables" aux Oscars    Appel à la valorisation du patrimoine juif du Sud du Maroc    Kaws expose pour la première fois au Moyen-Orient    #LesYeuxOuVerts, l'expo écolo pensée pour reconstruire des écoles    Les Moroccan cultural Days démarrent à Londres    Des œuvres d'arts disparaissent du Parlement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Congrès de la Fifa : Infantino aspire à asseoir son pouvoir
Publié dans Libération le 11 - 05 - 2017

Un an et demi après son arrivée à la tête de la Fifa, Gianni Infantino préside à Barheïn un Congrès où il va tenter d'affermir son pouvoir, mais doit finalement élargir le processus de candidature pour le Mondial-2026 qui semblait acquis au ticket USA/Canada/Mexique.
Dans un premier temps, Infantino voulait accorder à cette candidature nord-américaine une période d'exclusivité d'un an pour ficeler son dossier technique.
Le ticket aurait ensuite pu être validé dès le prochain congrès en 2018.
Mais devant l'insistance "de la Confédération africaine et de l'UEFA", selon une source proche de la Fifa, le processus a finalement été élargi aux autres confédérations, à l'exception de l'Europe et de l'Asie qui accueilleront le Mondial-2018 en Russie et l'édition 2022 au Qatar.
Si le processus a finalement été élargi, c'est parce que certains membres du Conseil "tiennent à ce que la Fifa montre qu'elle veut rompre avec son passé et donner des garanties de transparence", a ajouté cette même source proche de l'instance.
Cet élargissement à 48 pays voulu par Infantino, qui permet d'attribuer des places supplémentaires à chaque confédération, a été largement promu par les fédérations nord-américaines qui avaient au préalable fortement contribué à l'élection de l'Italo-Suisse en février 2016.
Au-delà du Mondial-2026 se discute déjà en coulisses l'attribution de la Coupe du monde 2030 que l'Uruguay, associée à l'Argentine, se verrait bien organiser, 100 ans après le tout premier Mondial disputé à Montevideo.
A moins que la Chine avec ses immenses moyens et ambitions, ne rafle la mise.
Après avoir soutenu ou adoubé les nouveaux présidents de plusieurs confédérations, dont le Malgache Ahmad Ahmad porté en mars à la tête du foot africain après les 29 ans de règne du Camerounais Issa Hayatou, Gianni Infantino, déjà en campagne pour sa réélection en 2019, veut aussi asseoir son pouvoir durant ce Congrès.
La Fifa a également scellé le sort des deux magistrats présidents de la Commission d'éthique, le tribunal interne chargé de suspendre des membres. Les mandats du Suisse Cornel Borbély, président de la Chambre d'instruction et de l'Allemand Hans-Joachim Eckert, à la tête de la chambre de jugement, ne seront pas renouvelés.
Le congrès devra entériner jeudi leur remplacement respectivement par la magistrate colombienne Maria Claudia Rojas et par le Grec Vassilios Skuris, ancien président de la Cour européenne de justice.
Déjà mis en cause par des lanceurs d'alerte en début de mandat et objet d'une première enquête préliminaire qui n'avait pas eu de suite, le président Infantino est désormais soupçonné par certains d'ingérence dans l'élection d'Ahmad.
Mais selon le porte-parole de la chambre d'instruction de cette Commission d'éthique, aucune procédure formelle n'a été ouverte contre Infantino, ce qui n'exclut cependant pas une enquête préliminaire.
Le congrès n'aura pas en revanche à se prononcer jeudi sur le différend Israël/Palestine. Après avoir entendu un rapport du Sud-Africain Tokyo Sexwale, président du comité de surveillance consacré à Israël et à la Palestine, le Conseil a estimé qu'à ce stade "il est prématuré que le Congrès prenne une décision".
Concernant les finances de l'instance, loin d'être florissantes -369 M USD (336,7 M EUR) de pertes en 2016- en raison notamment des frais de justice, du retard dans la signature de contrats de droits marketing et de télévision et de la hausse des aides versées aux fédérations, Infantino ne devrait pas être mis en difficulté.
"En dépit de ce que certaines personnes essaient d'écrire ou de dire, les finances de la Fifa sont extrêmement solides", a pris soin de déclarer lundi le successeur de Blatter. Le Suisse, suspendu et mis en examen, avait laissé 1,5 md USD de réserves dans lesquelles Infantino a déjà largement puisé, tout en promettant de les reconstituer.
Il est normal que la Fifa enregistre des pertes pendant trois ans puis des gains les années de Coupe du monde, "c'est comme ça que notre modèle économique fonctionne", a-t-il affirmé. La Fifa touche de fait l'essentiel de ses ressources les années Mondial.
Les présidents des fédérations africaines ne risquent pas de mettre Infantino en difficulté, eux qui ont obtenu lundi de la part de leur Confédération une mesure totalement inédite, le versement d'un salaire annuel de 20.000 USD par an, pris sur les subventions de la Fifa.
Il devrait en être de même avec les "légendes" du football, Maradona, Cafu, Valderrama, Trezeguet ou encore Okocha, qu'Infantino invite à grands frais à chacune de ses sorties pour redire que "le football est de retour à la Fifa et la Fifa de retour au football".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.