Une rentrée politique qui promet des remous, et le PJD toujours dans ses petits calculs    Les autorités publiques dénonce les contrevérités de « Human Rights Watch »    Premier League : Liverpool arrête Arsenal    El Guerrab interpelle l'AEFE sur les dysfonctionnements des écoles française    Un Marocain produit une machine de désinfection à ultraviolets    Combien coûte le test PCR dans le privé ?    Importation : les transitaires se plaignent des bureaux de contrôle    Chami présente ses recommandations pour une intégration régionale réussie du Maroc en Afrique    Real Madrid: Eden Hazard indisponible au moins 15 jours    HCP: le PIB recule au 2ème trimestre 2020    INWI : El Mountassir Billah remplace Nadia Fassi-Fehri à la présidence    Immobilier marocain : la formule gagnante pour conquérir des capitaux institutionnels internationaux    L'affaire Naïma. Les parents racontent toute l'histoire derrière l'abominable meurtre de leur fillette (reportage vidéo)    ONDE: Mobilisation générale contre les violeurs et les agresseurs d'enfants (vidéo)    Tanger : réouverture des salles de sport à partir de...    Marrakech : «Hikayat Shahrazad», l'art au service des nobles causes    Une étape importante qui transforme une impasse de plusieurs années en un véritable élan    Le FC Barcelone tient son nouveau défenseur !    Le HUSA assure son maintien, le CAYB menacé    Vahid Halilhodzic tiendra une conférence de presse    Roland-Garros: Serena Williams déclare forfait    Communiqué du bureau politique du PPS    Cour des Comptes : L'encours à la dette a plus que doublé durant la dernière décennie    Le «nœud»    Hong Kong: Arrestation de Joshua Wong    TikTok : La bataille juridique s'achèvera-t-elle ?    L'Algérie a besoin d'un prix du baril de pétrole à 157,2 dollars pour équilibrer son budget    Années 30. Comment vivaient les Juifs du Maroc    «Les Gnawa de Lalla Mimouna», de M'bark El Haouzi et Erwan Delon aux Editions l'Harmattan    Rentrée scolaire: quid de l'enseignement de l'amazighe?    La Chikha est avant tout une guerrière    Technologie de stérilisation des matelas : SteriMat, une innovation signée dolidol    Imam Mahmoud Dicko: dans les situations difficiles, le Maroc "est le premier pays qui vient au secours du Mali"    Voici le temps qu'il fera ce mercredi    Marsa Maroc : CA de 1 454 MDH au 30 juin    Des Marocains bloqués à Melilia bientôt rapatriés    CNSS : nouveau soutien au profit des entreprises [Document]    Le nouvel Émir du Koweït prête serment    Présidentielle américaine : le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden sombre dans la confusion générale    Colère en Inde après la mort d'une jeune femme à la suite d'un viol collectif    Restitutions d'œuvres d'art : la gestion française du dossier laisse à désirer    Subventions accordées aux artistes: le coup de gueule de Latifa Raafat (VIDEO)    Covid-19 au Maroc: triste bilan des décès    Chama Zaz : L'étoile de l'Aita Al Jabalia s'en est allée !    Programme de soutien destiné au domaine artistique : 459 projets subventionnés    La course aux points bat son plein aussi bien en haut qu ' en bas du tableau    Matchs amicaux de l'équipe nationale : Halilhodzic dévoilera la liste des Lions de l'Atlas ce jeudi    Terrorisme : le Secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, au Maroc ce vendredi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Faurecia inaugure à Salé sa deuxième usine
Publié dans Libération le 17 - 07 - 2017

Une nouvelle usine de l'équipementier automobile français, Faurecia, a été inaugurée récemment à Salé, par son directeur général, Patrick Koller, et le ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy.
Dédiée à accompagner l'activité seating de Faurecia au Maroc, cette usine, qui a porté sur un investissement de 170 millions de dirhams (MDH) et créé plus de 1.300 emplois, s'étend sur 12.800 m2 et produit chaque jour 10.000 coiffes cuirs et textiles de sièges automobiles, notamment pour Peugeot et ses véhicules 3008 et 5008, rapporte la MAP.
"C'est la deuxième usine de Faurecia au Maroc. Elle devrait accueillir à terme 1.800 ouvriers, pour avoir avec les deux usines plus de 3.000 salariés opérationnels", a indiqué M. Elalamy qui s'exprimait lors de la cérémonie inaugurale de ce site.
Dans ce sens, M. Elalamy a fait savoir que l'objectif fixé avec l'équipementier français est d'atteindre 6.000 emplois au Maroc. "Ils sont en train de préparer une troisième usine", a-t-il ajouté.
"Le partenariat industriel engagé avec Faurecia est porteur de développement et de performance pour notre industrie automobile. En renouvelant le choix de la destination Maroc, Faurecia participe activement au déploiement de la vision tracée pour le secteur : celle d'étoffer les chaînes de valeur locale et de densifier notre tissu productif", a dit M. Elalamy.
"Cette usine s'installe dans un écosystème intérieur véhicule et siège qui réalise plus de 5 milliards de dirhams (MMDH) de chiffre d'affaires et emploie plus de 10.000 personnes", a-t-il souligné, notant que c'est la 70-ème usine et extension d'usine que le Maroc lance, depuis le lancement du plan d'accélération industrielle.
Et de noter que le Maroc avance à grand pas vers son industrialisation, avec des opérateurs qui s'installent aux côtés des grands constructeurs pour leur fournir des coiffes de sièges et ramènent aussi d'autres équipementiers. "Le secteur automobile a pris son envol et draine le secteur du cuir et textile. Nous avons l'attention de continuer à renforcer l'ancrage de ces industrialisations au Maroc", a dit M. Elalamy.
De son côté, M. Koller a précisé que cette usine, dotée de nouvelles technologies a été construite en un temps record de 7 mois.
"L'événement d'aujourd'hui marque une étape importante dans l'histoire de Faurecia au Maroc, où nous sommes présents depuis 2009", a-t-dit, soulignant que le Royaume constitue une base stratégique pour Faurecia, car "nous sommes au plus près de nos clients et bénéficions d'un cadre propice au développement de nos activités".
Dans ce sens, M. Koller a annoncé que l'équipementier français compte renforcer sa présence au Maroc en ouvrant en 2018 à Kénitra un 3è site industriel pour ses activités Interiors et Clean Mobility.
Fondé en 1997, Faurecia est devenu en 20 ans un acteur majeur de l'industrie automobile. Avec 330 sites dont 30 Centres de recherche et développement répartis dans 34 pays, le groupe français est leader mondial dans trois domaines d'activités : sièges d'automobiles, systèmes d'intérieurs et mobilité propre.
Son offre technologique forte fournit aux constructeurs automobiles des solutions pour la vie intuitive à bord (Smart Life on Board) et la mobilité durable (Sustainable Mobility).
Le Groupe a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 18,7 milliards d'euros et emploie 100.000 personnes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.