Quand Renard faisait danser ses joueurs avant les matches    DGI : Une application mobile pour le marché de l'immobilier    De Bonnes Sources    France : quatre morts dans une collision entre un train et un bus scolaire    Droits de l'Homme: El Othmani promet un plan d'action    Programme des principaux matchs de ce samedi 16 décembre    Eredivisie : Oussama Assaidi incertain face au Vitesse Arnhem    Exposition: Quand Mederic Turay sublime l'Afrique    Tanger : Hommage au caricaturiste Abdeslam Mrini    Mundiapolis lance une nouvelle formule d'e-learning    Un mondial sans Espagne ?    Barid Al-Maghrib obtient la certification de l'activité courrier recommandé    L'agroalimentaire marocain intéresse les Chinois    Deux chocs pour les Lions en mars    Disney rachète 21st Century Fox    Mise en place de commissions provinciales pour lutter contre les effets de la vague de froid    Fortes pluies prévues vendredi soir et samedi dans plusieurs régions du Royaume    Lactalis retire son lait de bébé Picot du marché    DGAPR : Fermeture définitive de la prison locale Salé 1    L'Ambassadeur du Maroc à Bucarest décorée par le Président roumain    Sahara marocain    La migration africaine se joue à 80 % à l'intérieur du continent    Négociations sur le Brexit: ce que l'on sait    Institut français : Quand Oujda écrit l'histoire    Tanger City Mall s'expose !    Le Maroc adhère au protocole... 3 ans après    Casablanca : 2,325 kg de cocaïne extraits des intestins d'un ressortissant congolais    Le jackpot pour Casablanca    9e session du Comité central du PPS    Dernière ligne droite avant des élections en Catalogne qui pourraient ne rien régler    L'ex-ministre de l'économie jugé pour corruption    Les grandes questions à exorciser!    Fisc: Le Luxembourg fait appel de la sanction de Bruxelles sur Amazon    La Chambre des représentants adopte en deuxième lecture le projet de loi de Finances 2018    Le Hamas appelle à des manifestations « de colère » tous les vendredis    CPI: 10 millions de dollars de réparations pour les enfants-soldats d'une milice congolaise    Jumelage institutionnel Maroc-Union européenne : Renforcement du processus de BSG    Wydad: l'heure du bilan a sonné    Saisie et destruction de 345 t de produits impropres à la consommation en novembre    CE LUNDI,ASSEMBLEE GENERALE DU MCO FOOTBALL    AMATEURS:L'USK PERD SUR TAPIS VERT ?    Un officier de police suspendu pour dépassements dans l'exercice de ses fonctions    Bipolarité    L'UE «satisfaite» de l'Accord avec le Maroc    Terrorisme: Des peines allant de 1 à 3 ans de prison ferme à l'encontre de 4 accusés    Ligne rouge    Leith Alam, artiste Marocain, auteur, compositeur et arrangeur musical    «Spend» à l'espace Kulte Gallery Editions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vol d'une réplique en or du module lunaire de Neil Armstrong
Publié dans Libération le 12 - 08 - 2017

Une réplique en or massif du module lunaire de la mission Apollo 11 et offerte au premier homme sur la Lune par le joaillier français Cartier, a été volée dans le musée Neil Armstrong à Wapakoneta, a indiqué la police.
Cette pièce, qui fait une quinzaine de centimètres de haut, "est extrêmement rare" seulement trois exemplaires ayant été réalisés par le célèbre bijoutier de la place Vendôme, une pour chacun des astronautes d'Apollo 11: Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins.
"Il est impossible de déterminer la valeur d'un tel objet", note la police.
Le vol a eu lieu vendredi peu avant minuit dans le petit musée consacré à l'enfant le plus célèbre de cette petite bourgade de moins de 10.000 habitants dans l'Ohio (nord).
Les policiers arrivés sur place n'ont pu que constater l'entrée forcée et la disparition du bijou, qui reproduit à l'identique la silhouette d'araignée du LEM (Lunar Excursion Module).
La police de Wapakoneta bénéficie de l'assistance de la police de l'Etat, le Ohio Bureau of Criminal Investigation et de la police fédérale, le FBI.
L'engouement pour les objets liés aux astronautes d'Apollo 11 est très fort parmi les amateurs d'artefacts spatiaux.
Une pochette utilisée par Neil Armstrong pour ranger les premiers échantillons lunaires jamais ramassés par l'Homme, et qui a failli finir à la poubelle, a trouvé preneur contre 1,8 million de dollars, 24 heures seulement avant le vol du LEM en or.
Ce sachet de décontamination, de la taille d'une trousse de toilette, est encore imprégné de traces de poussière et de petits cailloux lunaires.
L'heureux propriétaire de cette pochette à tirette est un acheteur anonyme, qui a effectué la transaction au téléphone après cinq minutes d'enchères à New York.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.