Bras de fer autour de Mellilia    La HACA sévit contre les dérapages : Carton rouge pour Radio Mars    Projet de loi organique sur la grève. L'impasse !    Procédure pénale. Aujjar livre sa copie    Sacré Maroc (12)    Habib El Malki invité à participer à la réunion de l'Assemblée parlementaire du Commonwealth    Le premier vice-président de la Chambre des conseillers décoré    Le Maroc primé à Libreville pour ses efforts en faveur de l'autonomisation de la femme    Maroc : 74% des ménages équipés en accès internet    Compact II : La CGEM et le MCA-Morocco main dans la main    Enquête L'Economiste-Sunergia/Petits équipements collectifs: Les chiffres montrent une nouvelle piste pour l'inclusion    Trésor: 4,6 milliards de DH de dividendes à fin juin    Al Omrane et le CNRST s'allient pour promouvoir la recherche en matière d'habitat    Commission des investissements : 9 projets à l'étude pour 5 MMDH    Hausse historique de 26,54% :Transport aérien : Plus de deux millions de passagers en juin    Les aviculteurs font leur bilan dans le cadre du Plan Maroc Vert    Trump se défend de tout racisme, silence des leaders républicains    Ursula von der Leyen verdit son discours pour convaincre le Parlement européen    La géopolitique du Maroc dans un nouvel ordre mondial en crise    L'Egypte expulse des supporters algériens après la demi-finale de la CAN    Au moins 180 morts de la mousson en Asie du Sud    Une délégation d'éminents hommes d'affaires africains en visite au Maroc    PSA augmente de 4,7% sa part de marché au Maroc    France. 282 personnes interpellées après la victoire de l'Algérie    L'organisation des Jeux Africains est un défi pour le Maroc, dixit Talbi Alami    Achraf Bencherki rejoint le Zamalek    La décision du TAS avant la fin du mois en cours    La FRMF dément la démission de Hervé Renard    Karaté. Le Maroc champion d'Afrique    L'Algérie mobilise 28 avions pour la finale    Un ancien footballeur sud-africain tué par balles    Football marocain : Les vraies questions à poser sur ce sport-passion    La loi-cadre de l'enseignement adoptée en commission parlementaire    Des braqueurs de camions sous les verrous    La plage Ba Kassem à Tanger hisse le Pavillon bleu pour la septième année consécutive    Lutte contre le sida en 2018: Ombres et lumière    Enquête L'Economiste-Sunergia/Petits équipements collectifs: A 33 contre 28, les jeux arrivent devant les espaces verts    Résultats du Bac: Nouveau record!    Le Groupe scolaire Jacques Chirac homologué    Rendez-vous, ce soir, avec l'éclipse lunaire    Fès : Plaidoyer pour la promotion de la diversité culturelle    Il était une fois Hassan Megri    L'actrice Lashana Lynch va devenir l'agent 007 mais James Bond reste un homme    De l'urgence d'un plan «Maroc Culture»    The «Morocco Corner» s'invite chez les Vikings    Vers la création d'une Caisse sociale pour les auteurs    Farid Chamekh : "Il faut s'inspirer de tout, sans plagier bien sûr"    Le Maroc, invité d'honneur de la Foire internationale du livre de Bruxelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Barça dépose plainte contre Neymar et réclame 8,5 millions d'euros
Publié dans Libération le 24 - 08 - 2017

Le PSG a "de nouveau regretté assurant avoir, comme son nouveau joueur, strictement respecté l'ensemble des lois et règles applicables"
Le FC Barcelone a annoncé mardi avoir déposé plainte contre Neymar devant un tribunal espagnol pour non-respect de contrat et réclame la restitution d'une partie d'une prime touchée par l'attaquant brésilien, transféré début août au Paris SG, ainsi que 8,5 M EUR de dommages, le PSG déplorant l'attitude du Barça.
Cette plainte illustre le bras de fer entamé par le Barça et Neymar au sujet des primes négociées par les deux parties au moment de la signature d'un nouveau bail à l'été 2016: depuis le retentissant transfert du Brésilien au PSG il y a trois semaines, le club catalan se refuse ainsi à verser une prime de 26 M EUR promise au joueur.
"Le club réclame au joueur la partie déjà versée correspondant à sa prime de prolongation de contrat, en raison d'un non-respect dudit contrat; 8,5 millions d'euros au titre des dommages et préjudices; et 10% supplémentaires pour les intérêts" de retard, a écrit le FC Barcelone dans un communiqué.
Mardi soir, le PSG a "de nouveau regretté l'attitude du FC Barcelone", le club parisien assurant avoir, comme son nouveau joueur, "strictement respecté l'ensemble des lois et règles applicables". Le PSG fait notamment allusion à l'obstruction du Barça à l'envoi du certificat international de transfert juste avant la limite légale de sept jours.
Un peu plus tôt, le clan Neymar a exprimé sa "surprise" dans un communiqué de la société NN Consultaria qui représente ses intérêts: "Cette nouvelle a été reçue avec surprise dans la mesure où Neymar a respecté intégralement le contrat en vigueur à l'époque."
"En ce qui concerne les primes pour la signature du contrat en 2016, stipulées par contrat et non payées par le FC Barcelone, (Neymar) a déjà entamé la procédure formelle devant la juridiction compétente", ajoute NN Consultaria.
Dans son communiqué, le Barça précise qu'il réclame au PSG le versement de ces sommes si l'attaquant de 25 ans n'est pas en mesure de le faire.
Cette plainte, déposée le 11 août devant un tribunal du travail de Barcelone, a également été transmise par le club à la Fédération espagnole (RFEF), pour qu'elle fasse suivre à la Fédération française (FFF) et à la Fifa, ajoute le Barça.
Au moment du transfert de Neymar, le club catalan avait déposé chez un notaire un chèque de 26 M EUR correspondant à une prime de prolongation et il a annoncé le 4 août avoir finalement récupéré cette somme, estimant que le joueur n'avait pas respecté les clauses de son contrat, notamment le fait de ne pas négocier un éventuel départ avec un autre club pendant le mois précédent le versement de la somme.
Ce communiqué du Barça intervient deux jours après des propos très critiques de Neymar à l'encontre de la direction du club catalan et marque une escalade du conflit entre les deux parties.
"Pour moi, ce ne sont pas des personnes qui devraient être là-bas, dans la direction du Barça", a déclaré Neymar dimanche soir après avoir brillé sous le maillot parisien contre Toulouse (6-2). "Le Barça mérite beaucoup mieux et tout le monde le sait", a-t-il ajouté.
Le Barça a répliqué mardi en expliquant avoir pris ces mesures "en défense de ses intérêts" après la décision unilatérale de Neymar de mettre fin à son contrat en échange du versement par le PSG de sa clause libératoire de 222 M EUR.
"Cette défense s'exercera en suivant toujours les procédures établies devant les instances compétentes et sans entrer, à aucun moment, dans des débats dialectiques avec le joueur", a assuré le Barça.
En juin 2016, Neymar avait prolongé jusqu'en 2021 avec les Blaugrana.
A contrario des relations tendues entre le clan du Brésilien et le club espagnol, la star argentine Lionel Messi a posté sur Instagram une photo en compagnie de Neymar, visiblement présent à Barcelone, accompagnée d'une mention humoristique "Il est de retour".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.