Mercato : Le Hellas Vérone négocie avec l'AC Fiorentina pour Amrabat    Tholot : “Aït Bennasser a perdu son niveau”    Larache, capitale des fruits rouges    Le BTP termine l'année sur une bonne note    Ces routes migratoires et ceux qui les empruntent    Chikayates: 194.000 réclamations reçues    Projets de lois votés aujourd'hui par les conseillers    Comment sommes-nous devenus si cons?    Plus d'un milliard de DH pour la réhabilitation d'écoles en 2019    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Nasser Bourita : l'ouverture de consulats dans les provinces du Sud souligne la marocanité du Sahara    La corruption endémique fait florès    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Les députés russes approuvent les amendements constitutionnels de Poutine    S.M le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Le Bahreïn réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Ziyech victime d'une déchirure musculaire au mollet    Yassin Ayoub signe au Panathinaïkos    Mohamed Wahab désigné meilleur officiel technique africain 2019 par la CAA    Ecologique pendant son utilisation, la trottinette électrique l'est un peu moins lors des phases de production et de recyclage    Le Conseil de la concurrence et l'IFC renforcent leur partenariat    La ménopause prématurée augmente le risque d'avoir des problèmes de santé à la soixantaine    mWellness Group prévoit d'investir 200 MDH au Maroc d'ici 2025    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    A Essaouira, le travail de mémoire commune des juifs et des musulmans    Parution de l'ouvrage "Renouveau pour le Maroc" de ses coauteurs Abdelaâli Benchekroun et Nour-Eddine Saoudi    IFC accorde un prêt de 100 millions de dollars à la Région Casablanca-Settat    Affaire « Hamza mon bb » : les derniers éléments du procès    La Tribune de Nas : Pas la guigne habituelle…    La tempête Gloria fait 10 morts et 4 disparus    Thomas Reilly : « le Maroc et le Royaume-Uni ont énormément à offrir au continent africain »    Nouveau virus : trois villes chinoises déclarées en quarantaine, les festivités du Nouvel An annulées à Pékin    La sélection nationale de handball approche de la qualification à la Coupe du monde    Arrestation d'un individu pour trafic de psychotropes à Fnideq    Programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027 : La communication se renforce autour du dispositif    Botola Pro D1 : Le Hassania d'Agadir renoue avec la victoire    Destitution Trump: l'accusation en appelle au courage des sénateurs républicains    BCE: Pleins feux sur la future stratégie et les risques    La République centrafricaine ouvre sa représentation diplomatique à Laâyoune    Exil médical: Une véritable hémorragie    Présidentielles boliviennes: Evo Morales désigne son candidat…    En Grèce, une femme élue pour la première fois à la présidence    Edito : Civisme    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    Arrestation d'un président de commune pour corruption    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Barça dépose plainte contre Neymar et réclame 8,5 millions d'euros
Publié dans Libération le 24 - 08 - 2017

Le PSG a "de nouveau regretté assurant avoir, comme son nouveau joueur, strictement respecté l'ensemble des lois et règles applicables"
Le FC Barcelone a annoncé mardi avoir déposé plainte contre Neymar devant un tribunal espagnol pour non-respect de contrat et réclame la restitution d'une partie d'une prime touchée par l'attaquant brésilien, transféré début août au Paris SG, ainsi que 8,5 M EUR de dommages, le PSG déplorant l'attitude du Barça.
Cette plainte illustre le bras de fer entamé par le Barça et Neymar au sujet des primes négociées par les deux parties au moment de la signature d'un nouveau bail à l'été 2016: depuis le retentissant transfert du Brésilien au PSG il y a trois semaines, le club catalan se refuse ainsi à verser une prime de 26 M EUR promise au joueur.
"Le club réclame au joueur la partie déjà versée correspondant à sa prime de prolongation de contrat, en raison d'un non-respect dudit contrat; 8,5 millions d'euros au titre des dommages et préjudices; et 10% supplémentaires pour les intérêts" de retard, a écrit le FC Barcelone dans un communiqué.
Mardi soir, le PSG a "de nouveau regretté l'attitude du FC Barcelone", le club parisien assurant avoir, comme son nouveau joueur, "strictement respecté l'ensemble des lois et règles applicables". Le PSG fait notamment allusion à l'obstruction du Barça à l'envoi du certificat international de transfert juste avant la limite légale de sept jours.
Un peu plus tôt, le clan Neymar a exprimé sa "surprise" dans un communiqué de la société NN Consultaria qui représente ses intérêts: "Cette nouvelle a été reçue avec surprise dans la mesure où Neymar a respecté intégralement le contrat en vigueur à l'époque."
"En ce qui concerne les primes pour la signature du contrat en 2016, stipulées par contrat et non payées par le FC Barcelone, (Neymar) a déjà entamé la procédure formelle devant la juridiction compétente", ajoute NN Consultaria.
Dans son communiqué, le Barça précise qu'il réclame au PSG le versement de ces sommes si l'attaquant de 25 ans n'est pas en mesure de le faire.
Cette plainte, déposée le 11 août devant un tribunal du travail de Barcelone, a également été transmise par le club à la Fédération espagnole (RFEF), pour qu'elle fasse suivre à la Fédération française (FFF) et à la Fifa, ajoute le Barça.
Au moment du transfert de Neymar, le club catalan avait déposé chez un notaire un chèque de 26 M EUR correspondant à une prime de prolongation et il a annoncé le 4 août avoir finalement récupéré cette somme, estimant que le joueur n'avait pas respecté les clauses de son contrat, notamment le fait de ne pas négocier un éventuel départ avec un autre club pendant le mois précédent le versement de la somme.
Ce communiqué du Barça intervient deux jours après des propos très critiques de Neymar à l'encontre de la direction du club catalan et marque une escalade du conflit entre les deux parties.
"Pour moi, ce ne sont pas des personnes qui devraient être là-bas, dans la direction du Barça", a déclaré Neymar dimanche soir après avoir brillé sous le maillot parisien contre Toulouse (6-2). "Le Barça mérite beaucoup mieux et tout le monde le sait", a-t-il ajouté.
Le Barça a répliqué mardi en expliquant avoir pris ces mesures "en défense de ses intérêts" après la décision unilatérale de Neymar de mettre fin à son contrat en échange du versement par le PSG de sa clause libératoire de 222 M EUR.
"Cette défense s'exercera en suivant toujours les procédures établies devant les instances compétentes et sans entrer, à aucun moment, dans des débats dialectiques avec le joueur", a assuré le Barça.
En juin 2016, Neymar avait prolongé jusqu'en 2021 avec les Blaugrana.
A contrario des relations tendues entre le clan du Brésilien et le club espagnol, la star argentine Lionel Messi a posté sur Instagram une photo en compagnie de Neymar, visiblement présent à Barcelone, accompagnée d'une mention humoristique "Il est de retour".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.