Entretien: « Pas de relance du tourisme sans ouverture de frontières »    Vaccin anti-covid: les dernières révélations de Khalid Ait Taleb    Dématérialisation/TGR : Un nouveau service à partir du 1er novembre    Edito : Modèle coopératif    Le Conseil Supérieur des Oulémas rejette et dénonce toute forme d'atteinte à la sacralité des religions, à leur tête les Prophètes    Soutiens sans réserves au Plan d'autonomie au Sahara devant la IVème commission de l'ONU    Arménie et Azerbaïdjan s'engagent à nouveau sur une trêve à Washington    Lee Kun-hee, l'ermite de l'empire Samsung    Afrique de l'Ouest : Difficile quête de paix dans un contexte de Covid-19    Présidentielle US : Trump se moque de Biden (vidéo)    Orpheline de Ronaldo, la Juve concède un nouveau nul    Le message du Premier secrétaire adressé à l'ensemble des Ittihadies et Ittihadis    Le Festival Nipponia 'Ki, un pont culturel entre le Maroc et le Japon    Le rachat des activités de Bombardier au Maroc enfin officialisé    Coupe de la CAF: Le Souverain félicite la Renaissance de Berkane    Hamid Bentahar, président du CRT Marrakech-Safi : « Il est primordial d'accélérer l'ouverture des lignes aériennes »    Evolution du Coronavirus au Maroc : 2264 nouveaux cas, 199.745 au total, lundi 26 octobre à 18 heures    Port du masque : Plus de 624.000 contrevenants arrêtés entre 25 juillet et 23 octobre    Le MAE tchadien tacle le polisario depuis Rabat    Cinéma. Le Festival Al Gouna rend hommage à said Tahgmaoui    Mehdi Qotbi : « De nouveaux musées ouvriront prochainement »    Maroc-Egypte: le suspense continue    La CAF et l'ICSS signent un accord de coopération    Redressement progressif des échanges commerciaux    Policy Center for the New South : « La Démondialisation », thème de la 9éme édition des Dialogues Stratégiques    Stigmatisation de l'Islam en France : La riposte s'organise    Après Casablanca, cinq villes placées sous haute surveillance    Les folies d'Erdogan    Maroc/Eswatini : l'industrie et la santé au cœur de deux accords    Nabil Benabdallah: «Le gouvernement est en déphasage par rapport aux orientations royales»    Marrakech accueille l'emblématique peinture, la Joconde    Réédition du roman «Le dernier combat du captain Ni'mat» de Mohamed Leftah    Imane Robelin couronnée par «Les Lorientales 2020»    Que le livre et la lecture triomphent!    Testé positif au Covid-19, Ronaldinho donne de ses nouvelles    Pas de processus politique avec les provocateurs, les gangs ou les bandits    Espagne. Un tableau de Picasso reproduit par Najat El Baz    La RSB renaît de ses cendres    Transfert : Hicham Al Aroui débarque à l'OCS    Volleyball : Bouchra Hajij élue présidente de la Confédération africaine    Ils ne sont forts que de nos faiblesses...    L'humidité réduirait la contamination au coronavirus [Etude]    Vaccin contre la grippe au Maroc : de longues listes d'attente chez les pharmacies!    Intervention de la brigade antigang dans la banlieue de Casablanca    Top Performer RSE : Maroc Telecom maintient sa présence    Textile : Les perspectives post-Covid décryptées par l'IMIS    Caricatures du Prophète : le Maroc réagit « vigoureusement »    France: le Conseil scientifique annonce des prévisions pessimistes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ANP obtient le feu vert pour un emprunt obligataire de 500 MDH
Publié dans Libération le 19 - 10 - 2017

L'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a, récemment, visé la note d'information définitive relative à l'émission par l'Agence nationale des ports (ANP) d'un emprunt obligataire de 500 millions de dirhams (MDH). Selon un communiqué de l'AMMC, cette opération porte sur l'émission de 5.000 obligations subordonnées d'une valeur nominale unitaire de 100.000 dirhams, d'une maturité de 10 ans et réparties en deux tranches: A et B.
Non cotée à la Bourse de Casablanca, la première tranche est soumise à un taux d'intérêt révisable annuellement de 2,27% augmenté d'une prime de risque comprise entre 75 et 85 points de base pour la première année. La tranche B, négociable de gré à gré, sera remboursable par amortissements constants sur une durée de 10 ans. Elle est soumise à un taux fixe de 2,93% augmenté d'une prime de risque comprise entre 90 et 110 points de base, rapporte la MAP.
Le mode d'allocation retenu est celui d'adjudication à la française, tandis que la période de souscription s'étalera du 24 au 26 octobre 2017 inclus, précise le régulateur du marché des capitaux. En tant qu'Autorité portuaire, l'ANP veille sur la mise en place et la pérennité d'un dynamisme constant permettant de transformer les plates-formes portuaires en un noyau logistique performant et compétitif. Cet objectif implique la mise en place par l'ANP de tout un programme visant le développement et la promotion des places portuaires, la police, la sûreté et la sécurité dans les ports, explique l'Agence dans la note d'information relative à l'opération. Ce programme vise aussi la régulation des activités et des opérateurs portuaires, la formation pour assurer la mise à niveau et la qualification des compétences et métiers au sein du secteur portuaire national, a-t-elle ajouté.
L'atteinte de cet objectif nécessite le renforcement des capacités financières de l'ANP permettant de poursuivre son action et d'inscrire ses choix en alignement avec les orientations fixées par le gouvernement, particulièrement celles en rapport avec la stratégie de développement du secteur portuaire à l'horizon 2030 et ses ambitions de développement. Dans ce cadre, l'ANP projette de réaliser un programme d'investissement découlant du cycle de planification stratégique 2017-2021, d'un montant de 6 milliards de dirhams TTC, comportant d'importants projets d'investissement et dont la réalisation demeure tributaire de la mobilisation en conséquence des financements à la fois propres et externes.
L'ANP compte, ainsi, diversifier ses sources de financement en optant pour une émission obligataire en vue de tirer parti de la situation actuelle du marché obligataire caractérisée par des niveaux de taux bas et l'abondance de liquidités chez les principaux investisseurs institutionnels de la place. Cela permettra à l'Agence de profiter d'un effet de levier favorable à la rentabilité des fonds propres, d'optimiser le coût d'endettement en profitant de la baisse des taux, de renforcer le haut du bilan par un complément de la dette à long terme.
Il devra également contribuer à limiter l'exposition au risque de change en renforçant sa quote-part de dettes en dirhams et à positionner l'ANP en tant qu'émetteur régulier sur le marché obligataire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.