Nouveau siège de la MAP à Casablanca    Partenariat CGEM/SFI pour stimuler l'employabilité des femmes    Préscolaire: Amzazi dresse le bilan    Températures min et max prévues - Samedi 20 Juillet 2019    Que s'est-il passé à Laâyoune après le sacre de l'Algérie à la CAN ?    Signature à Amman d'une convention de coopération et de deux mémorandums d'entente    Olympiade internationale de mathématiques. Brillante prestation marocaine    Mort d'une jeune fille à Laâyoune. Ouverture d'une enquête sur les circonstances de l'accident    Terrorisme: Arrestation à Meknès d'un Marocain portant la nationalité française    Grand stade de Casablanca. Le ministère réagit aux rumeurs    Les actes de naissance et certificats médicaux seront standardisés    Salaires : l'écart se creuse entre public et privé    Le roi Mohammed VI félicite les Fennecs    ONEE : Un programme d'investissement de 51,6 MMDH sur 4 ans    Le Roi Mohammed VI félicite l'équipe algérienne pour sa victoire    La FRMF annonce un nouveau règlement concernant les agents sportifs    Temara : Un ex-enseignant tente un hold-up sur une agence de microcrédit    Meknès : 30 ans de prison pour avoir tué son ami à coups de rasoir    L'Boulevard : Carcass, Dizzy Dros et Dope D.O.D parmi les invités de la 19ème édition    Logements insalubres : la lâcheté politique    Brèves Internationales    Brèves    Johnny Clegg, un blanc parmi les Zoulous    Nasser Bourita : Le Maroc dispose de tous les atouts pour se positionner en tant que partenaire crédible de l'Europe    Cryptomonnaie Le casse du siècle    Kabiné Komara : L'eau est à la fois une ressource indispensable et un facteur potentiel de conflit entre les individus et les nations    Une investiture à haut risque se profile pour Pedro Sanchez    Les bateaux de pêche européens retournent dans les eaux territoriales marocaines    Grogne à la CGEM    Des peines de mort prononcées contre les assassins de deux Scandinaves à Imlil    Familly School, l'éducation comme figure de proue    Rapport du gouvernement sur la situation des droits de l'Homme    La Juventus casse sa tirelire pour la pépite de Ligt    Klopp restera à Liverpool    Eliminatoires de la CAN 2021    Tom Cruise présente la bande-annonce du nouveau "Top Gun"    "Accro" à Terminator, Schwarzenegger ne pouvait refuser une suite    Muslim et Cheb Younes enchantent le public oujdi    CAN 2021 : Le Maroc connaît ses adversaires pour les éliminatoires    Soulaliyates. Premier cap franchi pour trois projets de loi    L'Iran a saisi un tanker étranger soupçonné de « contrebande »    Du casse-tête à la dream team ? la future Commission Von der Leyen    Sbagha Bagha 2019. Les murs ont des poèmes...    Communiqué du Bureau politique du PPS    CAN 2019: Algérie-Sénégal en finale inédite    Ramid présente le premier rapport sur "les réalisations en matière des droits de l'homme au Maroc"    Polémique sur un meeting Trump, une élue le traite de « fasciste »    Bouillon de culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ANP obtient le feu vert pour un emprunt obligataire de 500 MDH
Publié dans Libération le 19 - 10 - 2017

L'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a, récemment, visé la note d'information définitive relative à l'émission par l'Agence nationale des ports (ANP) d'un emprunt obligataire de 500 millions de dirhams (MDH). Selon un communiqué de l'AMMC, cette opération porte sur l'émission de 5.000 obligations subordonnées d'une valeur nominale unitaire de 100.000 dirhams, d'une maturité de 10 ans et réparties en deux tranches: A et B.
Non cotée à la Bourse de Casablanca, la première tranche est soumise à un taux d'intérêt révisable annuellement de 2,27% augmenté d'une prime de risque comprise entre 75 et 85 points de base pour la première année. La tranche B, négociable de gré à gré, sera remboursable par amortissements constants sur une durée de 10 ans. Elle est soumise à un taux fixe de 2,93% augmenté d'une prime de risque comprise entre 90 et 110 points de base, rapporte la MAP.
Le mode d'allocation retenu est celui d'adjudication à la française, tandis que la période de souscription s'étalera du 24 au 26 octobre 2017 inclus, précise le régulateur du marché des capitaux. En tant qu'Autorité portuaire, l'ANP veille sur la mise en place et la pérennité d'un dynamisme constant permettant de transformer les plates-formes portuaires en un noyau logistique performant et compétitif. Cet objectif implique la mise en place par l'ANP de tout un programme visant le développement et la promotion des places portuaires, la police, la sûreté et la sécurité dans les ports, explique l'Agence dans la note d'information relative à l'opération. Ce programme vise aussi la régulation des activités et des opérateurs portuaires, la formation pour assurer la mise à niveau et la qualification des compétences et métiers au sein du secteur portuaire national, a-t-elle ajouté.
L'atteinte de cet objectif nécessite le renforcement des capacités financières de l'ANP permettant de poursuivre son action et d'inscrire ses choix en alignement avec les orientations fixées par le gouvernement, particulièrement celles en rapport avec la stratégie de développement du secteur portuaire à l'horizon 2030 et ses ambitions de développement. Dans ce cadre, l'ANP projette de réaliser un programme d'investissement découlant du cycle de planification stratégique 2017-2021, d'un montant de 6 milliards de dirhams TTC, comportant d'importants projets d'investissement et dont la réalisation demeure tributaire de la mobilisation en conséquence des financements à la fois propres et externes.
L'ANP compte, ainsi, diversifier ses sources de financement en optant pour une émission obligataire en vue de tirer parti de la situation actuelle du marché obligataire caractérisée par des niveaux de taux bas et l'abondance de liquidités chez les principaux investisseurs institutionnels de la place. Cela permettra à l'Agence de profiter d'un effet de levier favorable à la rentabilité des fonds propres, d'optimiser le coût d'endettement en profitant de la baisse des taux, de renforcer le haut du bilan par un complément de la dette à long terme.
Il devra également contribuer à limiter l'exposition au risque de change en renforçant sa quote-part de dettes en dirhams et à positionner l'ANP en tant qu'émetteur régulier sur le marché obligataire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.