Botola: Remontada de l'AS FAR face au MAS    Le roi Mohammed VI a reçu un message du président Erdogan    Message de Mahmoud Abbas au roi Mohammed VI    Botola: le Raja accroché (1-1) par le FUS (Vidéo)    Des couleurs à retrouver pour la couture traditionnelle    M'Barek Bouderka relate l'histoire étonnante d'un jeune résistant (VIDEO)    Le Gabon veut intégrer le Commonwealth    Baccalauréat 2021: Le MEN publie les cadres de référence actualisés des examens certifiants    Agadir: la veille de l'Aid, les autorités mobilisées pour le respect des mesures préventives (Photo)    Aïd Al-Fitr au Maroc: un virologue craint un « remake » du scénario de l'Aïd Al-Adha    Laâyoune: La désalinisation pour assurer l'essor de la région    Lions de l'Atlas : Le Maroc affrontera le Ghana et le Burkina Faso en amical    Streaming musical: Spotify améliore les options de partage pour les réseaux sociaux    Ramadan : Thomas Pesquet souhaite bonne fête aux Musulmans avec une photo de la Mecque vue de l'espace    Liga : Youssef En-Nesyri s'offre son 18ème but face au FC Valence    Officiel : Grâce Royale au profit de certains détenus du Hirak du Rif    Le Maroc place la question palestinienne au même rang que sa cause nationale (El Otmani)    Covid-19 : les vaccins à ARN messager semblent efficaces contre le variant indien    Aïd Al Fitr: Grâce royale au profit de 810 personnes    Le Barça trébuche à Levante, le faux-pas de trop ?    Oualid El Hajjam vise un retour en sélection !    Mme Bouayach: Le travail de mémoire pierre angulaire dans les politiques de garantie de non-répétition    Manchester City tient son titre, la C1 dans le viseur    «Aywad»: un hymne à la vie    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 12 mai 2021 à 16H00    Covid-19: maintien du couvre-feu de 20h à 6h durant les jours de l'aid el fitr    Aziz Rabbah : Le Maroc dépassera 52% de son mix énergétique en 2030    Le PPS condamne l'agression contre la Palestine    Conseil de Gouvernement : Approbation de projets de décrets fixant les dates des échéances électorales    Journée internationale des musées : ouverture exceptionnelle et gratuite des musées affiliés à la FNM    Amrani: Modeste jusqu'au bout du pinceau    Affaire Brahim Ghali : un appel urgent exhorte la justice espagnole à mettre fin à l'impunité    Marché des changes (3-7 mai): l'écart de liquidité à son plus bas historique    Messagerie : WhatsApp largement en tête au Maroc    D'un patrimoine immatériel à un écosystème générateur d'emplois et de richesse    CMC : la campagne de vaccination a apporté un grand bol d'air au climat des affaires    UEFA: enquête disciplinaire contre le Real, le Barça et la Juve    L'ONMT publie son premier bulletin bimensuel dédié à la relance du tourisme [document]    M. Bourita s'entretient avec son homologue ivoirienne    Palestine : Pluie de bombes sur Gaza, déluge de roquettes sur Israël    Tan-Tan: Saisie de plus de 6,5 tonnes de Chira, cinq personnes interpellées    Algérie : l'ONU de plus en plus préoccupée par la violation des droits fondamentaux    Samir Kheldouni Sahraoui: "Le tourisme marocain 2.0 post Covid nécessite une offre labellisée Covid Free"    Rire en temps de pandémie, une échappatoire pour l'être humain    Franc succès du 1er Salon international virtuel de la calligraphie arabe et ses arts    Washington appelle à la "désescalade" à Al Qods-Est    Événements d'Al-Qods: des parlementaires marocains réagissent    ONU : L'économie mondiale devrait connaître une croissance de 5,4% en 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plaidoyer de Rkia Derham devant la conférence ministérielle de l'OMC
Publié dans Libération le 13 - 12 - 2017

Le Maroc demeure convaincu de la nécessité de continuer à soutenir un système commercial multilatéral ouvert, fondé sur des règles justes et équitables, a affirmé, lundi à Buenos Aires, la secrétaire d'Etat chargée du Commerce extérieur, Rkia Derham.
Dans une allocution au nom du Maroc lors de la 11ème conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), elle a plaidé pour un système commercial «qui s'adapte aux mutations et aux exigences de l'environnement économique international, permettant de relever les défis de la croissance et du développement économique et donnant la possibilité aux pays en développement et aux pays les moins développés (PMA) de faire entendre leur voix».
«C'est dans cet esprit, et dans un contexte d'incertitude et de montée du protectionnisme, que le Maroc exprime aujourd'hui, plus que jamais, son attachement au rôle de l'OMC en tant que pierre angulaire d'un système commercial multilatéral qui nous permet à tous de participer à l'élaboration des règles du commerce et de les faire respecter», a-t-elle dit.
A cet égard, Rkia Derham a souligné la nécessité de se pencher sur les voies et moyens à même de renforcer le rôle de l'organisation ainsi que sa contribution à la stabilité de l'économie internationale et au développement.
Par ailleurs, elle a jugé judicieux d'assurer plus de cohérence entre le système multilatéral et les besoins des pays en développement en matière d'intégration régionale et d'industrialisation, en relevant, au passage, que les négociations multilatérales au sein de l'OMC devraient préserver les espaces politiques pour l'industrialisation de ces pays.
Tout en rappelant l'organisation à Marrakech de la dernière réunion ministérielle informelle de l'OMC qui fut «l'expression de l'engagement constructif du Royaume pour faire avancer les négociations commerciales multilatérales», la responsable marocaine a souligné la nécessité et l'urgence de faire progresser les thèmes du «Programme de Doha pour le développement (PDD)» demeurés en suspens, en préservant la «Dimension développement» au cœur de ce programme.
Dans ce contexte, Rkia Derham a fait valoir que la discussion sur le développement ne devrait pas se limiter au seul mandat de la session extraordinaire du Conseil du commerce et du développement, mais elle devrait prendre en compte le lien entre le commerce et le développement et le droit de réglementer.
Détaillant la position du Maroc concernant les négociations agricoles de l'OMC, la secrétaire d'Etat a jugé que le document sur les modalités de l'agriculture de 2008 reste «une base solide» pour consolider les progrès déjà accomplis, particulièrement en matière de renforcement des flexibilités offertes au titre du Traitement spécial et Différencié (TSD).
De plus, a-t-elle ajouté, «le Maroc est favorable à une solution permanente à la question de la détention de stocks publics à des fins de sécurité alimentaire, qui serait applicable pour des programmes existants et futurs».
Concernant les subventions aux pêcheries, Rkia Derham a relevé que le Maroc continuera à travailler avec les autres membres de l'OMC dans le cadre du programme qui sera convenu pour arriver à un accord équilibré et équitable proscrivant certaines formes de subventions notamment celles octroyées aux acteurs actifs dans la pêche illégale, non régulée et non reportée et celles ayant des effets négatifs sur les stocks surexploités avec les flexibilités et les périodes transitoires nécessaires pour permettre à tous les membres une bonne et réelle application.
S'agissant du commerce électronique, la responsable a indiqué que «le Maroc reconnaît le potentiel de ce secteur pour créer des possibilités en faveur d'un commerce inclusif, mais aussi le déficit de l'infrastructure et des compétences dans ce domaine ainsi que l'ampleur de la fracture numérique, ce qui empêche la réalisation collective des gains dans ce domaine pour les Pays en développement et les PMA».
Au volet international, Rkia Derham a souligné la nécessité de permettre à la Palestine d'obtenir le statut de membre observateur permanent, en réitérant le plein soutien du Maroc à la demande d'adopter l'arabe comme langue officielle de l'OMC.
«Nous ne pouvons être qu'optimistes quant au dénouement de cette conférence, car nous estimons que le système multilatéral est le cadre qui nous permettrait de relever les défis de la croissance et la mise en place d'une économie mondiale juste et équitable», a-t-elle conclu.
Les travaux de la 11ème conférence ministérielle de l'OMC se sont ouverts, dimanche soir à Buenos Aires, avec la participation de près de 4.000 personnes issues de 164 pays.
Le Royaume est représenté à cette conférence par une importante délégation composée de représentants de plusieurs départements ministériels et de l'ambassadeur du Maroc en Argentine, Fouad Yazourh.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.