Nasser Bourita : l'ouverture de consulats dans les provinces du Sud souligne la marocanité du Sahara    IFC accorde un prêt de 100 millions de dollars à la Région Casablanca-Settat    La Tribune de Nas : Pas la guigne habituelle…    Affaire « Hamza mon bb » : les derniers éléments du procès    Trade Tensions With Europe Flare as Trump Flexes Economic Muscle    LDC Afrique: Ce qu'il faut savoir sur le choc Maghrébin EST- RAJA    Espagne : arrestation d'un réseau criminel organisant des mariages blancs    La tempête Gloria fait 10 morts et 4 disparus    Thomas Reilly : « le Maroc et le Royaume-Uni ont énormément à offrir au continent africain »    Nouveau virus : trois villes chinoises déclarées en quarantaine, les festivités du Nouvel An annulées à Pékin    La sélection nationale de handball approche de la qualification à la Coupe du monde    Le PPS au parlement    Arrestation d'un individu pour trafic de psychotropes à Fnideq    Botola Pro D1 : Le Hassania d'Agadir renoue avec la victoire    La 31ème édition du Marathon international de Marrakech ce dimanche : Plus de 13.000 athlètes de 75 pays au départ    Entretien avec Adil Terrab, président du Conseil Préfectoral du tourisme Meknès    Le défi national !    Destitution Trump: l'accusation en appelle au courage des sénateurs républicains    BCE: Pleins feux sur la future stratégie et les risques    Angola: Isabel dos Santos accusée formellement de fraude et blanchiment d'argent    Présidentielles boliviennes: Evo Morales désigne son candidat…    Qui est le binôme Alj-Tazi, le nouveau duo qui tient les rênes de la CGEM ?    La République centrafricaine ouvre sa représentation diplomatique à Laâyoune    Terres collectives : Ce que recommande le CESE    Un stand marocain aménagé par l'ONMT : La 40ème édition du FITUR de Madrid se poursuit jusqu'au 26 janvier    En Grèce, une femme élue pour la première fois à la présidence    Edito : Civisme    Province de Guelmim : 3 morts et 10 blessés dans un accident de la route    Une quinzaine de routes libre et une douzaine coupée    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    60ème anniversaire de l'USFP Grande manifestation à Larache    EuroMed Droits préoccupé par la restriction de la liberté d'expression    Dans son intervention lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des conseillers    Les Américains ont moins dépensé en jeux vidéos en 2019    Le cacao bio commence à sortir des petits paysans brésiliens de la misère    Atelier de formation à Safi sur l'insertion des jeunes dans le tissu socioéconomique    Insolite : Perché dans un tonneau    Arrestation d'un président de commune pour corruption    Divers sportifs    Sébastien Desabre : L'atteinte des objectifs est une responsabilité collective qui exige du travail fondé sur la discipline, le respect et l'efficacité    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Présentation à El Jadida du livre "Mémoires d'un professeur"    Une nouvelle étoile cinématographique illumine Tiznit    Abdelkader Ababou: adieu l'artiste doux…    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    Les avocats de Trump veulent un acquittement "immédiat" à son procès en destitution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La folle semaine avant le clasico Real-Barça
Publié dans Libération le 20 - 12 - 2017

C'est la semaine que l'Espagne attend toute l'année. Celle de Noël? Non, celle du clasico Real Madrid-FC Barcelone! Une semaine toujours particulière, faite d'attente et de polémiques, et marquée cette année par la concomitance avec les élections catalanes.
Pendant que la plupart des Championnats européens vont faire relâche le week-end prochain, la Liga espagnole s'est offert une petite rallonge et un gage d'exposition mondiale: la 17e journée s'étale exceptionnellement de mardi à samedi, avec en point d'orgue le clasico au stade Santiago-Bernabeu samedi à la mi-journée.
L'horaire est inhabituel mais doit permettre à ce duel, match de clubs le plus regardé au monde avec 650 millions de téléspectateurs attendus, d'être visible sur les marchés asiatiques.
"Le clasico, je l'ai vécu comme joueur, comme entraîneur, comme supporter et c'est magnifique", rappelait récemment Zinédine Zidane, entraîneur du Real. "Le monde entier veut regarder ce match, et ça, ça veut tout dire."
En attendant, les fous de foot comptent les jours, avec un crescendo de matches tous les soirs jusqu'au grand choc, nouvel épisode d'une rivalité centenaire remontant à 1902.
"Ce serait important pour nous de pouvoir gagner ce match, pour ce qu'il représente, un match spécial face au Real Madrid disputé sur leur terrain", a résumé lundi l'attaquant-vedette du Barça Lionel Messi.
Le Real, club "royal" lié aux cercles du pouvoir espagnol, et le Barça, étendard de l'identité catalane, ont toujours incarné un affrontement symbolique entre centralisme et nationalisme.
C'est d'autant plus vrai cette fois-ci après la violente crise politique qui a secoué la Catalogne en octobre, entre référendum d'autodétermination interdit par Madrid, déclaration d'indépendance adoptée à Barcelone puis reprise en main de la région, appelée aux urnes jeudi, à deux jours du clasico.
D'ailleurs, ce ne sont pas les deux seuls événements de portée nationale de cette folle semaine: vendredi aura lieu le tirage au sort de la célèbre loterie de Noël, surnommée "El Gordo" (le gros lot), qui passionne les Espagnols. Et dimanche soir, c'est la veillée de Noël, ou "Nochebuena", habituellement célébrée en famille.
"C'est vrai qu'il y a beaucoup d'événements cette semaine et tous de grande intensité", a reconnu dimanche Ernesto Valverde, entraîneur du Barça. "Nous nous habituons à ne pas tout mélanger pour éviter la confusion et nous essaierons de faire un bon match et de gagner".
Que serait un clasico sans odeur de soufre ? La polémique de la semaine tourne autour du "pasillo", cette haie d'honneur traditionnelle dont les équipes récemment victorieuses d'un trophée bénéficient juste avant leur match suivant.
L'attaquant-vedette du Real, Cristiano Ronaldo, a ainsi réclamé du Barça une haie d'honneur puisque l'équipe merengue vient de remporter son deuxième Mondial des clubs d'affilée, le 8e titre de l'ère Zidane.
Pas question, a rétorqué le Barça: le club catalan assure n'effectuer le pasillo que lorsqu'il a lui-même pris part à la compétition remportée.
Et les critiques de fuser des deux côtés, chacun accusant l'autre de manquer de sportivité... "Ces questions, c'est plus pour amuser la galerie qu'autre chose", a tranché le toujours pondéré Valverde.
A l'approche du choc, les compositions des deux équipes donnent lieu à plusieurs inconnues.
Côté Real, c'est Gareth Bale qui interroge: tout juste revenu de blessure mais accablé par les pépins physiques cette saison, le Gallois peut-il être titulaire samedi? Cela permettrait à Zidane de reformer son trio d'attaque "BBC" (Bale-Benzema-Cristiano)... mais cela le priverait de l'excellent meneur de jeu Isco.
Au Barça, la blessure de Paco Alcacer dimanche a rebattu les cartes. Valverde optera-t-il pour un milieu renforcé avec Paulinho? Ou bien maintiendra-t-il un troisième attaquant aux côtés de Lionel Messi et Luis Suarez? Et d'ailleurs, ce troisième attaquant pourrait-il être Ousmane Dembélé, censé ne rejouer qu'en janvier mais peut-être de retour pour être le facteur X?
Réponse samedi, au bout de l'attente!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.