Relance économique : les 5 priorités de l'Autorité marocaine du marché des capitaux pour 2021    Et si on évoquait la gauche marocaine!    Confessions dominicales : Un Président inapte et retour en force du «chibanisme»    Maroc: une diplomate met à nu les allégations mensongères de certaines voix dissonantes sur les réseaux sociaux    Séance de politique générale le 1er février sur l'appui du produit national    Guerguarate : Le Maroc dément encore le polisario    Réseau FCA Morocco : La Continentale tisse sa toile à El Jadida    Le Crédit Agricole du Maroc affirme son soutien total à la filière céréalière    Bir Gandouz et El Guerguarat auront bientôt des zones de distribution et de commerce    «Extension des mesures de sécurité face à la hausse des fraude»    Quel dessein pour un secteur atterré?    Bourita: Sur Instructions royales, le Maroc est engagé à accompagner les parties libyennes jusqu'à résolution de la crise    Le dossier iranien au menu du premier contact entre l'Administration Biden avec Israël    Accord pour la formation des équipes de travail pour prendre des mesures pratiques    USA : Deb Haaland, une amérindienne ministre de l'Intérieur    Ovnis : la CIA lève le voile sur ses dossiers secrets désormais librement disponibles au téléchargement    En Nesyri surclasse Messi et Suarez    UFC: Dustin Poirier envoi McGregor au tapis!    L'UFC vire Azaitar!    L'épouse du regretté évoque son deuil près d' un an après la tragédie    Enfin un premier arrivage!    Moncef Slaoui : « la lenteur et la confusion autour du déploiement des vaccins ont frustré des millions de personnes dans le monde »    Vaccins Vs Nouveaux variants    Une action inédite de haute teneur sociale    Les inscriptions des étudiants étrangers au Maroc mises à l'épreuve    La M.N.A entre vents et marées!    Cardi B décroche le premier rôle dans une comédie    Les confidences d'Aya Nakamura    L'icône du jazz sud-africain Jonas Gwangwa n'est plus    Calligraphe: Rihani expose ses œuvres à Sidi Moumen    Internationalisation de l'économie marocaine : les perspectives de l'IMIS sur les dix prochaines années    Déficit budgétaire de 82,4 MMDH à fin 2020    UNESCO et UE : Main dans la main pour lutter contre les contenus haineux sur Internet    Le baroud du déshonneur algéro-polisarien    Etude COLCORONA de l'ICM : Colchicine réduit le risque de complications liées à la Covid-19    Savoir-être : Comment se créer des moments de respiration quand la journée finit à 20h ?    La luxation des doigts : Quel traitement ?    CHAN : La Guinée rattrapée par la Zambie sur le fil !    En-Nesyri buteur de la Liga grâce à un nouveau triplé    Berkane : Découverte des plus anciennes gravures rupestres de l'Afrique du Nord    Allal Amraoui : «L'attitude schizophrène de l'Espagne envers le Maroc interroge à plusieurs égards»    Bouznika : De nouveaux résultats concrets font avancer le dialogue inter-libyen    CHAN2021 : le Maroc cherche un schéma offensif plus efficace    Message de condoléances et de compassion du Souverain à la famille de feu Moulay M'Hamed Iraki    Jean-Marie Heydt dévoile son livre « Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions »    L'inexorable décrépitude de "La Comédie " La mémoire théâtrale de Fès compte ses jours !    Bouznika abrite un nouveau round du dialogue inter-libyen    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La folle semaine avant le clasico Real-Barça
Publié dans Libération le 20 - 12 - 2017

C'est la semaine que l'Espagne attend toute l'année. Celle de Noël? Non, celle du clasico Real Madrid-FC Barcelone! Une semaine toujours particulière, faite d'attente et de polémiques, et marquée cette année par la concomitance avec les élections catalanes.
Pendant que la plupart des Championnats européens vont faire relâche le week-end prochain, la Liga espagnole s'est offert une petite rallonge et un gage d'exposition mondiale: la 17e journée s'étale exceptionnellement de mardi à samedi, avec en point d'orgue le clasico au stade Santiago-Bernabeu samedi à la mi-journée.
L'horaire est inhabituel mais doit permettre à ce duel, match de clubs le plus regardé au monde avec 650 millions de téléspectateurs attendus, d'être visible sur les marchés asiatiques.
"Le clasico, je l'ai vécu comme joueur, comme entraîneur, comme supporter et c'est magnifique", rappelait récemment Zinédine Zidane, entraîneur du Real. "Le monde entier veut regarder ce match, et ça, ça veut tout dire."
En attendant, les fous de foot comptent les jours, avec un crescendo de matches tous les soirs jusqu'au grand choc, nouvel épisode d'une rivalité centenaire remontant à 1902.
"Ce serait important pour nous de pouvoir gagner ce match, pour ce qu'il représente, un match spécial face au Real Madrid disputé sur leur terrain", a résumé lundi l'attaquant-vedette du Barça Lionel Messi.
Le Real, club "royal" lié aux cercles du pouvoir espagnol, et le Barça, étendard de l'identité catalane, ont toujours incarné un affrontement symbolique entre centralisme et nationalisme.
C'est d'autant plus vrai cette fois-ci après la violente crise politique qui a secoué la Catalogne en octobre, entre référendum d'autodétermination interdit par Madrid, déclaration d'indépendance adoptée à Barcelone puis reprise en main de la région, appelée aux urnes jeudi, à deux jours du clasico.
D'ailleurs, ce ne sont pas les deux seuls événements de portée nationale de cette folle semaine: vendredi aura lieu le tirage au sort de la célèbre loterie de Noël, surnommée "El Gordo" (le gros lot), qui passionne les Espagnols. Et dimanche soir, c'est la veillée de Noël, ou "Nochebuena", habituellement célébrée en famille.
"C'est vrai qu'il y a beaucoup d'événements cette semaine et tous de grande intensité", a reconnu dimanche Ernesto Valverde, entraîneur du Barça. "Nous nous habituons à ne pas tout mélanger pour éviter la confusion et nous essaierons de faire un bon match et de gagner".
Que serait un clasico sans odeur de soufre ? La polémique de la semaine tourne autour du "pasillo", cette haie d'honneur traditionnelle dont les équipes récemment victorieuses d'un trophée bénéficient juste avant leur match suivant.
L'attaquant-vedette du Real, Cristiano Ronaldo, a ainsi réclamé du Barça une haie d'honneur puisque l'équipe merengue vient de remporter son deuxième Mondial des clubs d'affilée, le 8e titre de l'ère Zidane.
Pas question, a rétorqué le Barça: le club catalan assure n'effectuer le pasillo que lorsqu'il a lui-même pris part à la compétition remportée.
Et les critiques de fuser des deux côtés, chacun accusant l'autre de manquer de sportivité... "Ces questions, c'est plus pour amuser la galerie qu'autre chose", a tranché le toujours pondéré Valverde.
A l'approche du choc, les compositions des deux équipes donnent lieu à plusieurs inconnues.
Côté Real, c'est Gareth Bale qui interroge: tout juste revenu de blessure mais accablé par les pépins physiques cette saison, le Gallois peut-il être titulaire samedi? Cela permettrait à Zidane de reformer son trio d'attaque "BBC" (Bale-Benzema-Cristiano)... mais cela le priverait de l'excellent meneur de jeu Isco.
Au Barça, la blessure de Paco Alcacer dimanche a rebattu les cartes. Valverde optera-t-il pour un milieu renforcé avec Paulinho? Ou bien maintiendra-t-il un troisième attaquant aux côtés de Lionel Messi et Luis Suarez? Et d'ailleurs, ce troisième attaquant pourrait-il être Ousmane Dembélé, censé ne rejouer qu'en janvier mais peut-être de retour pour être le facteur X?
Réponse samedi, au bout de l'attente!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.