Coronavirus: 12 nouveaux cas confirmés au Maroc, 402 au total    12 nouveaux cas confirmés au Maroc, 402 au total    Coronavirus/Juve: le salaire de Cristiano Ronaldo va baisser    Covid-19: 319 nouveaux décès en France, 2.314 au total    McDonald's lance son initiative « Meta7dine »    NT7arko f'dar! La MDJS lance une application pour bouger à la maison    Coronavirus : quels coûts pour l'économie marocaine ?    Nasr Mégri chante « Corona »    CNDP et AMRC se mobilisent pour faciliter le télétravail    Coronavirus : PSA renforce la protection de ses salariés et contribue à la solidarité nationale    Une ex-journaliste de Medi 1 meurt du coronavirus    Le ministère public incite à plus de rigueur dans l'application du nouveau dispositif juridique    Différend entre la CGEM et le GPBM    Tramway: Explications sur l'interruption temporaire de ligne T1    Le Président de la Commission de l'Union africaine, testé négatif au coronavirus    Coronavirus : Voici un récapitulatif des principales mesures fiscales au profit des entreprises    Coronavirus: le bilan s'alourdit en Algérie    Coronavirus : le Président américain promulgue le plan de sauvetage massif de l'économie    Coronavirus : Le Comité de veille économique à la rescousse des ménages vulnérables    Covid-19 : les entreprises du BTP veulent plus de garanties pour mener à bien les chantiers prioritaires    Météo: les températures prévues ce samedi 28 mars au Maroc    Coronavirus: coup dur pour Hassan El Fad (PHOTO)    Kenya : 63 personnes ingurgitent du Dettol pour « se prémunir » contre le coronavirus, 59 en meurent    Santé, nutrition et condition physique : La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Coronavirus: Plan anti-sécheresse: Financement additionnel de 1,5 milliard de DH    Les actions à Wall Street montent en flèche après le plan de sauvetage économique    La médecine militaire à la rescousse    Le Conseil de gouvernement adopte des projets de décret suspendant la perception du droit d'importation sur le blé dur et certaines légumineuses    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    Décès de Hassan Ghazoui: Les condoléances du SG du PPS    Ahmed El Khichen, auteur autodidacte, transforme son salon de coiffure en librairie    La vie de Fatima Mernissi au grand écran prochainement    Bonne nouvelle pour les Marocains établis en France (PHOTO)    Samira Said lance «Waqiâ Majnoun»    Un autre monde à imaginer et à construire    Décès de Hidalgo, l'homme qui ravivé le football français    Pourquoi avons-nous besoin de la pensée rationnelle contre les manipulations fantaisistes?    Abdelhak Nouri: on en sait plus sur son état de santé    Le Coronavirus contraint Poutine à reporter sa réforme constitutionnelle…    Le Roi félicite le Président du Bangladesh à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Le Covid-19 compromet les chances de la tenue de la CAN 2021 et des compétitions interclubs    Les coureurs cyclistes marocains adoptent le "Home-trainer"    Réunion virtuelle du G7    La divulgation de l'identité d'un malade fait des vagues    Faute de recettes, les clubs de foot menacés de faillite    Coronavirus : Sueurs froides dans un 7ème art, contraint de s'adapter    Journée mondiale du théâtre, une occasion de promouvoir le "père des arts" à travers le monde    Le très beau geste de Jenifer envers le personnel soignant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Visiteurs furtifs et clients intéressants : Une manne pour l'économie de Sebta et Mellilia
Publié dans Libération le 09 - 01 - 2018

Les fermetures récurrentes des points de passage entre le Maroc et les présides occupés de Sebta et Mellilia exacerbent la colère des commerçants et entrepreneurs espagnols. Ils viennent de lancer une campagne pour la collecte de parrainages visant l'amélioration du mouvement de circulation des voitures et contrebandiers sur ces points de passage. La campagne vise la collecte de 10.000 signatures en signe de solidarité avec les commerçants et la population des deux présides occupés.
En fait, les autorités marocaines et espagnoles procèdent souvent à la fermeture desdits points de passage afin d'éviter les risques de désordre et d'encombrement de nature à provoquer des accidents graves.
«Il est évident que les commerçants et les entrepreneurs se mobilisent puisque les fermetures des points de passage leur coûtent cher. En fait, plus de 15.000 Marocains se rendent quotidiennement dans les deux présides occupées et cela représente une manne financière très importante pour l'économie de ces deux villes. Il suffit qu'il y ait fermeture de quelques heures pour que ces commerçants et autres entrepreneurs voient leur recettes chuter», nous a indiqué Omar Naji, président de l'AMDH section-Nador. Et d'ajouter : «Ceci d'autant plus que Mellilia a connu dernièrement la construction sur plus de 5 hectares du plus grand Mall du Maghreb qui regroupe les grandes enseignes internationales et qui cible en priorité une clientèle marocaine».
Pour notre source, l'économie des deux présides occupés est basée sur la contrebande avec les villes marocaines mitoyennes. «Il s'agit d'une zone franche où les commerçants ne paient pas d'impôts. Et par conséquent, l'économie des villes marocaines du Nord dépend de celui de Sebta et Mellilia. On peut dire sans hésiter que cette dernière est le grand employeur de région avec 15.000 contrebandiers», nous a-t-elle précisé.
L'amélioration de la circulation entre lesdits points de passage rendra-t-elle les allers-retours des femmes marocaines, porteuses de marchandises entre le Royaume et Sebta et Mellilia, plus fluide ? Serait-elle capable de leur éviter les «situations humiliantes et dégradantes» qu'elles éprouvent chaque jour, selon plusieurs associations ? «Le sort de ces femmes est le dernier souci des commerçants et entrepreneurs espagnols. Pour ces derniers, l'essentiel est d'améliorer les temps d'entrée et de sortie des contrebandiers sans prendre en compte leurs conditions de travail. Leur première préoccupation a trait aux temps de passage qu'ils veulent courts pour que les contrebandiers puissent faire plusieurs entrées et sorties dans la même journée», nous a indiqué notre source. Et de poursuivre : «La preuve, c'est que plusieurs de ces contrebandiers sont aujourd'hui obligés de passer par les points de Farkhana et Birotchina qui sont des petits points de passage moins fluides par rapport à celui de Béni Ansar réservé aujourd'hui aux touristes et aux clients du Mall».
Certains médias espagnols ont rapporté que des négociations ont été engagées avec le Maroc à propos de la mise en place de lignes de transport aériennes et maritimes entre Sebta et les autres villes marocaines afin de renforcer le tourisme et les relations culturelles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.