France : l'affaire Lamjarred renvoyée aux assises pour viol    L'Allemagne paie le prix de l'hypocrisie de l'Europe vis-à-vis du Maroc, écrit Bloomberg    Kamal Lahlou réélu à l'unanimité à la tête de la FMM    Béni Mellal : un mort dans l'effondrement d'une maison    Bab Sabta : les travaux de rénovation suscitent l'espoir d'une ouverture imminente    Sa passe pour le Moghreb Tétouan et le Chabab Mohammédia    CAN U20 : La Tunisie accuse l'Ouganda d'avoir triché sur l'âge des joueurs !    Elections de la CAF : Lawson Hogban, une femme qui vise le Comité Exécutif de la CAF!    RCOZ: 50 candidats au poste d'entraîneur    Chelsea enfonce Liverpool, Everton et Tottenham au contact    El Jadida: mise en échec d'une opération de trafic international de drogue et saisie de 3.300 kg de chira    Alerte météo: fortes averses orageuses, chutes de neige et rafales de vent au Maroc    Sidi Slimane    Real Madrid: Benzema se confie au sujet de Cristiano Ronaldo    Le Maroc suspend ses vols avec l'Algérie et l'Egypte (PHOTO)    Covid-19 en Espagne: aucune manifestation pour le 8 mars à Madrid    Ouverture officielle du consulat général de Jordanie à Laâyoune    Rajesh Vaishnaw nommé ambassadeur de l'Inde au Maroc    Campagne de vaccination anti-covid : le Maroc fait mieux que la France, selon des intellectuels français    Faut-il arrêter l'alcool 40 jours avant Ramadan ? La réponse de cheikh Fizazi    En France, Khattari El-Haimer, responsable proche du polisario, mis en examen pour «subornation de témoin»    Naima Bouhmala rassure ses fans sur son état de santé (VIDEO)    Chtouka-Aït Baha Dans un commerce, un père de famille tente de violer une aide-commerçante    L'Institut culturel italien de Rabat promeut la culture de son pays dès ce mois    À Tindouf, deux détenus incarcérés au pénitencier Edhaibia fustigent des exactions contre les droits de l'homme    Taxe sur les terrains non bâtis: la nouvelle formule séduit, mais présente des limites    Nouveau projet «Yemoley et Yemoh école de la diversité»    «Moukarabat» enchaîne les publications    Une 5ème certification ISO pour l'Institut national d'hygiène    La grogne monte chez les bureaux de change    Devises vs Dirham: les cours de change de ce vendredi 5 mars    Accès à l'emploi : dur, dur pour les Marocaines !    Lois électorales : Dernière ligne droite au Parlement    Un autre Marocain dans le viseur de Chelsea    Projet de loi sur l'usage du cannabis : Le débat ajourné    Algérie : un médecin fustige le régime en place et s'indigne contre les défaillances du secteur de la santé    Edito : Sprint final    Quelles pourraient être les causes d' une guerre entre les Etats-Unis et la Chine ?    La Grèce évalue les dégâts après un séisme de magnitude 6,3    Participation de l'USS Dwight D.Eisenhower à un exercice maritime USA-Maroc    ElGrande Toto monte le son !    2ème édition du prix Brahim Akhiat pour la diversité culturelle    Le Maroc réitère au Caire sa ferme solidarité avec le peuple palestinien    Sahel : le Maroc considère les djihadistes comme un aimant pour les cellules locales    Salima Louafa, la romancière qui recèle la magie des mots sous l'étreinte de ses doigts    Adoption en commission d'un projet de loi organique relatif à la chambre des représentants    Coupe du Trône : L'AS FAR élimine l'IRT pour affronter le Raja !    Trois films du Maroc et de Syrie remportent les Prix du Festival du cinéma de Oued-Noun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Parution de l'ouvrage "Testament d'un livre" d'Abdellah Baïda
Publié dans Libération le 07 - 03 - 2018

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/20646002-24032895.jpg?v=1520347188" alt="Parution de l'ouvrage "Testament d'un livre" d'Abdellah Baïda" title="Parution de l'ouvrage "Testament d'un livre" d'Abdellah Baïda" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/20646002-24032895.jpg?v=1520347214" alt="Parution de l'ouvrage "Testament d'un livre" d'Abdellah Baïda" title="Parution de l'ouvrage "Testament d'un livre" d'Abdellah Baïda" /
"Testament d'un livre" est le titre de l'ouvrage d'Abdellah Baïda qui vient de paraître (2018) aux éditions Marsam. Dans ce roman, un livre prend la parole et raconte son histoire alors qu'il sent la fin de sa vie approcher, enfermé dans la bibliothèque d'Al-Quaraouiyine à Fès, dans un abandon total. Il prend la décision d'écrire son "testament" pour témoigner de sa vie et de celles des siens avant l'extinction de son espèce.
Il dévoile tout, son bonheur comme ses misères. Il expose ses amours vécus publiquement avec des écrivains connus et reconnus ou, dans l'intimité, avec des lecteurs anonymes, des moments de complicité et de partage. Mais l'ombre des autodafés envahit rapidement cette mémoire meurtrie pour faire jaillir les images d'Averroès persécuté à Cordoue et celles du nazi Goebbels haranguant la foule et brûlant des milliers d'ouvrages à Berlin.
Les secrets de la Brigade anti-livres et les menaces qui pèsent sur l'écrit sont alors dévoilés par un livre qui n'hésite pas à reconnaître aussi ses propres crimes, notamment l'assassinat d'un certain Jahiz.
Sur les pages du roman, on peut lire l'extrait suivant: "Je suis un livre. Je suis menacé, il est urgent de tout consigner avant mon extinction. Pour la postérité, il faut que je vous dise toute la vérité sur moi et sur les miens. Nous sommes une population de quelques millions d'habitants sur cette planète et nous sommes de plus en plus persécutés. Je ne suis pas sûr que nous soyons totalement détruits, mais il est urgent de faire ce "testament". Testament est peut-être un bien grand mot pour ce que je compte faire, mais je n'en trouve pas d'autres pour le moment. Je suis tout à fait conscient de mes limites, je ne pourrais jamais réussir à accomplir le tour total de la chose en question, je ne dispose pas de la force nécessaire pour une telle entreprise et je peux m'éteindre à n'importe quel moment. J'écris dans l'urgence avec le peu de forces qui me reste".
Pour Jean Zaganiaris, Abdellah Baïda nous fait entrer, à travers ce roman, dans la peau d'un livre qui parle, "qui raconte sa vie, nous emmène dans des mondes imaginaires à travers des époques et des espaces différents. On rencontre Averroès, Stefan Zweig, la bibliothèque d'Alexandrie mais aussi ces lecteurs anonymes, inconnus mais néanmoins passionnés, sans lesquels le livre n'existerait pas."
Pour sa part, l'auteur marocain Mamoun Lahbabi estime que le roman de Baïda nous plonge dans l'univers d'heurs et de malheurs de cet objet miraculeux appelé livre, et dans lequel, miraculeusement, a été déposée notre Histoire, ajoutant qu'il s'agit d'un hymne au livre et d'un cri d'espérance pour l'écrin le plus précieux de nos existences
Abdellah Baïda, romancier, nouvelliste et essayiste marocain, est également l'auteur de "Les Voix de Khaïr-Eddine" (2007), "Au fil des livres, chroniques de littérature marocaine de langue française" (2011), "Le Dernier salto" (2014) et "Nom d'un chien" (2016). En 2012, Abdellah Baïda a été décoré des insignes de chevalier dans l'ordre des arts et des lettres de la République française.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.