Hydrogène : Comment le Maroc peut devenir le premier fournisseur de l'Union Européenne ?    Maroc: baisse du flux des IDE à fin juin 2020    Explosions à Beyrouth: le dernier bilan    Alerte santé au Maroc : Cette maladie « mange » les enfants dans une indifférence générale    Détournements des aides destinées à Tindouf: deux ONG italiennes entrent en jeu    Football: L'AS Rome reste propriété américaine    Audi et Volkswagen : Nouveaux rebondissements dans l'affaire de truquage des moteurs diesel    Sbata : nouvel effondrement d'immeuble    Ritz-Carlton Hotel confirme le maintien de ses projets au Maroc    Covid-19 : le Ministère mise sur le suivi à domicile pour décharger l'hôpital    Coronavirus : 18 nouveaux décès au Maroc (récap')    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    Après la blessure de Mbappé, nouveau coup dur pour le PSG    Coronavirus : comment la Commune de Marrakech gère la situation ?    Météo Maroc: temps chaud ce jeudi avec des températures au dessus de la normale    Transferts : Arda Turan de retour à Galatasaray    Explosions à Beyrouth: Une Marocaine blessée    Botola : le classement général    L'écrivain marocain Mohamed Adib Slaoui n'est plus    Botola Pro D1 : Deux joueurs du MAT testés positifs à la Covid-19    La DTN désigne 48 responsables techniques des ligues régionales    Fulham, vainqueur de Brentford, retrouve la Premier League    Nadal dit non à l'US Open et au calendrier infernal    Les IDME ont atteint 11 MMDH l'année dernière    Pour l'ONSSA, la Fête du sacrifice s'est déroulée dans de bonnes conditions d'hygiène et de santé animale    Le CNDH présente son mémorandum sur le nouveau modèle de développement    Opérationnalisation des Hautes Orientations Royales contenues dans le discours du Trône du 29 juillet    Pour faire face au nombre croissant des contaminations au nouveau coronavirus    Comment réduire les risques de démence    Message de condoléances de S.M le Roi au Président libanais    Le FUS, précurseur dans le trading de joueurs au Maroc    "Les Khettaras au Maroc .. un patrimoine écologique", nouvel ouvrage de la Fondation Miftah Essaâd    Marc-Aurèle : Le Chemin de la sagesse    La Libye cible de folies hégémoniques    Le président portugais a envoyé un message au roi Mohammed VI    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination ! (2e partie)    Le roi Mohammed VI a reçu un message du roi Abdallah II    Explosions au Liban: Macron attendu à Beyrouth    Covid-19: une rentrée des classes sous le signe de l'incertitude    SundanceTV lance son 1er concours de courts métrages dans la région MENA    L'ancien roi Juan Carlos 1er prend le chemin de l'exil    Safaâ Baraka, une jeune réalisatrice qui marque le pas    Beyrouth : la ville dévastée par des explosions dans son port    Bataille d'Oued Al-Makhazine : Une épopée lumineuse dans les annales de la résistance nationale contre les convoitises étrangères    Un Banksy vendu aux enchères au profit d'un hôpital de Bethléem    Maroc-Etats-Unis: une nouvelle année de collaboration fructueuse    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    Le drapeau marocain mis à l'honneur dans le nouveau clip de Beyoncé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Crime contre l'humanité
Publié dans Libération le 16 - 05 - 2018

Ce qui s'est passé lundi à la frontière avec la Bande de Gaza lors de l'inauguration de l'ambassade des Etats-Unis à Al-Qods occupée n'a d'autre appellation qu'un crime contre l'humanité perpétré odieusement par des tirs de l'armée de l'occupation israélienne à l'encontre de civils pacifiques qui manifestent depuis le 30 mars dans le cadre de la "Grande marche du retour". En effet, la mort gratuite provoquée en une journée et volontairement par des balles réelles d'une soixante de Palestiniens dont huit mineurs et une fillette de huit mois ayant inhalé du gaz lacrymogène, n'a pas laissé insensible la communauté internationale. Tous, sauf bien sûr, les Etats-Unis alliés historiques d'Israël ont unanimement condamné et dénoncé ce bain de sang de Gaza, ce génocide qui restera à tout jamais gravé comme un lugubre épitaphe sur les soixante-dix ans d'histoire d'existence de l'Etat d'Israël.
L'anniversaire de l'Etat hébreu et l'inauguration de l'ambassade des Etats-Unis à Al-Qods occupée sont en effet des évènements douloureux qui n'ont, de par la bêtise et l'arrogance et une gestion politique déshumanisante, que fait transformer une circonstance donnée en nécrologe. C'est malheureux au regard de réactions de puissances qui assistent à ces drames sans sourciller le moindre du monde quand ils n'applaudissent pas.
La communauté mondiale se doit aujourd'hui, plus que jamais, de se mobiliser pour dire basta à une tyrannie contraire à ses valeurs et qui n'a que trop longtemps duré. Comment peut-on encore laisser faire une colonisation sauvage tolérée et même encouragée par des nations qui se disent championnes en droits humains ? D'ailleurs, plus personne n'en doute et encore moins les Palestiniens qui vivent chaque jour et de plus en plus l'annexion totale et définitive de leur capitale Al-Qods.
Comment peut-on encore permettre à l'Egypte et à Israël d'imposer un blocus dans la bande de Gaza qui dure plus de dix ans ? L'enclave palestinienne n'a plus que son énergie du désespoir pour survivre si l'on peut appeler vivoter sans moyens pour des millions de gens, une survie.
Enfin comment encore concevoir un projet à deux Etats où la Palestine conjointement avec Israël existeraient, quand ce dernier n'a d'autres visées que l'occupation des territoires du premier et, ce en toute impunité voire même avec la véhémence de l'encouragement de ceux par qui la création de cet Etat est arrivée.
Pendant ce temps, comme dirait l'autre, elles sont, comme de coutume en pareil cas, que des protestations de pure forme de la part d'un monde arabe impassible à ces douloureux évènements si ce ne sont des condamnations de circonstance. Et même si la Ligue arabe tient aujourd'hui une réunion d'urgence au niveau de ses représentants permanents, elle ne discutera in fine que des moyens de faire face à un fait accompli, le transfert par les Etats-Unis de leur ambassade à El-Qods occupée. Entre-temps, le bilan nécrologique peut s'alourdir, y'a rien voir, circulons !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.