La CSMD à l'écoute des Marocains de France    Sanctions contre Manchester City: Guardiola va-t-il claquer la porte ?    New York : le Maroc organise au siège de l'ONU un événement sur l'arganier    Les jurys du 21e Festival National du Film dévoilés!    Chômage au Maroc: les derniers chiffres du HCP    Port Tanger Med 2 : APM Terminals dépasse son 1er million d'EVP traités    CMA CGM s'engage dans l'accompagnement des start-ups    Allemagne : deux attaques visant des bars font neuf morts près de Francfort    Elections régionales allemandes: Alliance Droite-Extrême droite    Données personnelles, les fortes recommandations de la CNDP et de la BM    Dortmund de Haaland et Hakimi s'offre le PSG de Neymar    Conseil de gouvernement : La sécurité sociale au menu    À Meknès, un mur ismaïlien sacrifié sur l'autel de chantiers bâclés du PJD    Maroc-Mauritanie : Vers un renforcement de la coopération    La FRMF annonce une bonne nouvelle au public de l'AS FAR    Bloomberg sous le feu de ses rivaux lors d'un débat démocrate tendu    Quelque 170 étudiants marocains participent à New York au programme «Jeunes ambassadeurs aux Nations unies»    Météo Maroc: nuages instables avec averses orageuses ce jeudi    Coronavirus: le point sur la situation en Chine    Ministère de la Justice : la liberté provisoire accordée au Koweïtien poursuivi pour viol fait suite à une décision judiciaire    L'inventeur du « copier-coller » est mort    Le plafond de verre de l'attentisme a éclaté    Les Algériens défilent toujours    Brèves    Réalité virtuelle: Et si les universités numérisaient le patrimoine architectural?    Tunisie: la composition du nouveau gouvernement annoncée (VIDEO)    La Côte d'Ivoire inaugure son consulat général à Laâyoune    Casillas prend sa retraite sportive    La Bundesliga dépasse les 4 Mds de chiffre d'affaires    Issue de parité entre Khouribguis et Mesfiouis    Maroc Telecom réalise un chiffre d'affaires de plus de 36,5 MMDH en 2019    Divers Economie    Erdogan menace la Syrie de déclencher rapidement une opération à Idleb    Transparence : L'indice d'opacité financière 2020 fait état de progrès dans le domaine de la transparence mondiale (1/2)    Luis Martinez : Au-delà du "Hirak", il y a la crise économique qui vient    10 000 pas par jour n'empêchent pas la prise de poids    Insolite : Accouplement de serpents    Débarquement au Japon des passagers du paquebot Diamond Princess    Divers    La régularité du dialogue politique entre le Royaume et le Pérou mise en relief    Aït ben Haddou : "Game of Thrones" aux portes du désert marocain    La 70ème Berlinale sous le signe du politique et de la diversité    L'album engagé du rappeur Dave rafle la mise aux Brit Awards    Cash Plus accompagne le groupe Fnaire pour leur 20 ans de carrière à Paris    Coupe arabe U20 : Le Maroc s'impose devant le Bahreïn    La pièce «Daïf Al Ghafla» présentée à Bruxelles    15 longs métrages, dont Adam, en lice    Nouveau coup de filet en Turquie contre le mouvement du prédicateur Gülen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Spectaculaire déconvenue du Polisario au Parlement panafricain
Publié dans Libération le 19 - 05 - 2018

La pseudo RASD a essuyé, jeudi dernier, une spectaculaire déconvenue au Parlement panafricain (PAP), suite au retrait d'un projet de motion hostile à l'intégrité territoriale du Maroc que les adversaires du Royaume tentaient d'introduire devant l'assemblée continentale, dont le siège se trouve à Midrand, près de Johannesburg (Afrique du Sud).
Ainsi, les membres de la délégation d'afro-députés marocains ont réussi grâce à leur vigilance et mobilisation à mettre en échec les tentatives des séparatistes d'introduire ce projet, auquel le PAP avait déjà opposé une fin de non-recevoir en 2017.
Des efforts intensifs des membres de la délégation marocaine auprès de leurs homologues africains, présents lors de cette sixième session de l'assemblée consultative de l'Union africaine (UA), ont permis de déjouer les tentatives des séparatistes.
Convaincus du caractère fallacieux des allégations des ennemis de l'intégrité territoriale du Maroc, de nombreux députés africains se sont montrés attentifs aux arguments développés par les membres de la délégation marocaine.
Conscients du rôle constructif que le Royaume joue en faveur du développement du continent et sa solidarité agissante avec ses frères africains, les afro-députés ont suivi avec beaucoup d'intérêt les arguments mettant en avant les efforts inlassables de développement économique consentis par le Maroc dans ses provinces du Sud dans le cadre d'une approche éminemment inclusive et citoyenne, permettant aux populations de cette partie du Royaume de s'approprier cette dynamique vertueuse de développement.
Sur le plan politique, force est de constater que l'initiative d'autonomie présentée par le Maroc pour régler, sous souveraineté marocaine, le conflit artificiel crée autour de son intégrité territoriale suscite un vif intérêt et une disposition bienveillante de la part de ces afro-députés qui y voient la volonté sincère du Maroc d'avancer vers une solution au moment où les autres parties continuent d'entraver les efforts de bonne foi consentis dans ce sens.
En mettant en relief les avancées économiques et politiques dans les provinces du Sud, la délégation marocaine a saisi l'occasion pour exposer devant les membres de l'institution législative de l'UA, les graves violations des droits de l'Homme commises dans les camps de Tindouf, où sont retenus contre leur gré des milliers de Sahraouis marocains, dépourvus de leurs droits les plus élémentaires dont leur droit de regagner leur mère-patrie, le Maroc.
Les afro-députés, dont certains venant de pays d'Afrique australe, se sont aussi montrés attentifs à d'autres abus commis par les adversaires du Maroc, dont le refus d'effectuer un recensement des populations séquestrées dans les camps, et ce en dépit des appels émanant des organisations internationales, notamment l'Onu.
Le détournement par la direction des séparatistes de l'aide humanitaire accordée aux populations séquestrées a également été pointé du doigt devant les afro-députés.
Se félicitant de l'adhésion du Maroc au PAP, officialisée à l'occasion de cette sixième session de l'institution panafricaine, les afro-députés se sont dits convaincus que la présence parmi eux de députés marocains permettra de porter la voix d'un pays influent dans le continent et de dévoiler les réalités d'un conflit régional qui n'a que trop duré au détriment des aspirations légitimes des peuples de la région au développement et au progrès partagé.
Dans ce contexte, le président de la commission de la coopération, des relations internationales et de la résolution des conflits, Hlatshwayo Phesheya Victor, a déclaré à MAP-Johannesburg que le projet de motion a été promptement retiré «car il n'est pas nécessaire».
«Nous avions eu des motions de ce genre dans le passé», a-t-il dit, soulignant: «On ne peut pas continuer à proposer des motions dans le seul et unique but de les proposer». Et d'ajouter que la présence du Maroc au sein du PAP revêt une grande importance, car elle permet d'écouter la voix du Maroc et d'avoir une idée claire des dynamiques sur le terrain.
«Le Maroc est un acteur important qui apporte une contribution positive et constructive», a-t-il dit, saluant le Royaume pour les avancées «très positives» qu'il a réalisées en particulier en matière de droits de l'Homme et d'enracinement de la pratique démocratique.
Il convient de rappeler que quelques jours après son adhésion officielle au PAP, le Maroc a été élu rapporteur de la commission de la justice et des droits de l'Homme de cette institution.
Il s'agit d'un développement important d'autant plus que cette importante instance, dont les recommandations et décisions sont soumises à l'UA, a été pendant longtemps instrumentalisée par l'entité séparatiste du Polisario pour faire passer des décisions qui servent leurs desseins hostiles à l'intégrité territoriale du Maroc.
L'élection du Maroc à cette commission devra ainsi permettre de déjouer les tentatives séparatistes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.