Programme Intelaka: Mieux couvrir le périurbain et le rural    Cuir: «La menace turque ne fait pas peur!»    Wikileaks: Les enjeux du procès de Julian Assange    Brèves Internationales    Coronavirus/Maroc: les dernières précisions du ministère    Les notaires se disent "ouverts" à un dialogue avec le gouvernement sur les honoraires    Insolite : Défi original    Mohamed Benabdelkader : Aucun nouveau cas de spoliation foncière n'a été enregistré    Colloque à la Chambre des représentants sur le thème de "La démocratie participative entre problématiques actuelles et perspectives de développement"    Rabat et Mexico conviennent de créer une plateforme de coopération parlementaire    Moubarak, l'autocrate déchu à l'image corrompue    Sous le feu de ses rivaux démocrates Sanders se pose en rempart à Trump    La détention de l'éditeur suédois Gui Minhai perturbe les relations entre la Chine et la Suède    En vidéo: Les obsèques de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak    Tunisie : vote de confiance attendu pour le nouveau gouvernement    Soufiane El Bakkali vise l'or aux JO de Tokyo    Rabat se prépare à la 13ème édition de la Course féminine de la victoire    Le MAT et l'OCS accrochés El Guisser voit rouge    Les syndicats en mal de syndiqués    Le coronavirus se répand dans le monde mais tue moins en Chine    Manger gras et sucré dérègle le cerveau en à peine une semaine    Le calvaire des mères célibataires    "Chi wqat", nouveau titre de Khaoula Moujahid    Le streaming continue de stimuler l'industrie musicale    Nouvelle édition du Salon régional du livre et de l'édition à Laâyoune    Coronavirus : l'Iran accuse les Etats-Unis de répandre « la peur »    Virgin Galactic : près de 8.000 personnes sur la liste d'attente des voyages dans l'espace    Maria Sharapova annonce sa retraite    Champions League: le Wydad et le Raja dans une mauvaise passe    Cinq boxeurs marocains en demi-finales du Tournoi pré-olympique de Dakar    5ème Festival du livre de Marrakech : Leïla Slimani invitée d'honneur    «Chi wqat» : Nouveau titre de Khaoula Moujahid et Abdelilah Arraf    Mutandis Auto réduit ses parts dans Immorente Invest    Zina Daoudia se défend après ses propos en Arabie Saoudite (VIDEO)    «30 Melyoun» cartonne au cinéma    Basket-ball : La NBA s'invite en Afrique    Zouhair Feddal sur le point de rejoindre ce club    Abdelouahed Radi: “J'étais un disciple de Mehdi Ben Barka” (VIDEO)    Volvo Cars appelle à lutter contre les inégalités en matière de sécurité routière    Agadir, ce n'est pas si mauvais que cela!    La JS tire la sonnette d'alarme sur l'approfondissement de la perte de confiance    Les notaires « ouverts » à un dialogue avec le gouvernement sur leurs honoraires    Matinées de l'industrie : M. Elalamy met le cap sur la production décarbonée    Salé sous le choc après un parricide    Coronavirus : Tanger Med muscle les contrôles    Suite aux mouvements de grève annoncés pour mars prochain : Le ministère de l'éducation suspend le dialogue avec les enseignants    Les efforts du Maroc en matière de lutte contre la torture mis en relief à Genève    3e édition de l'Afrique du Rire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hamid El Kasri et Snarky Puppy chanteront ensemble au Festival Gnaoua d'Essaouira
Publié dans Libération le 28 - 05 - 2018

La 21ème édition du Festival Gnaoua et musiques du monde d'Essaouira, qui aura lieu du 21 au 23 juin, promet "des moments d'exception de musique et de partage" et se veut, ainsi, une édition "maîtresse de son temps", ont indiqué les organisateurs du festival. Organisé sous le Haut Patronage de S.M le Roi Mohammed VI, le Festival Gnaoua "donne rendez-vous aux grands maâlems et aux meilleurs musiciens de la scène internationale pour une communion autour des musiques ancestrales et actuelles", lit-on dans un communiqué des organisateurs.
A l'ouverture de cette édition, le plus international des maâlems, Hamid El Kasri, présentera le fruit d'une résidence d'une semaine avec les "incroyables" Snarky Puppy. Un groupe de jazz expérimental et improviste, composé des musiciens américains métissés et qui a pour habitude de proposer des featuring avec des musiques d'autres horizons et des chanteurs d'un tout autre univers que le leur.
Le festival propose aussi quatre concerts-fusions inédits, a précisé la même source, ajoutant que le premier mettra en scène Fatima Diawara et Asma Hamzaoui (bnat Toumbouktou), deux grandes musiciennes qui ont non seulement le talent et l'authenticité, mais mènent aussi le même combat des femmes celui de l'égalité.
Quant à la 2ème fusion, Hassan Boussou et le collectif Benin International Musical promettent une formation pleine de fraîcheur et d'énergie proposée en partenariat avec le groupe Radio France et où l'art ancestral qu'est la musique Gnaoua se mélangera aux chants traditionnels du Bénin mariés à des rythmes actuels. La fusion sera aussi au rendez-vous avec maâlem Said Oughessal et le trio Dave Holland (basse), Zakir Hussain (tablas) et Chris Potter (saxophone), d'après le communiqué.
La dernière fusion sera la rencontre des traditions gnaouies avec leurs racines andalouses durant laquelle le maâlem et directeur artistique du Festival Gnaoua et musiques du monde, Abdeslam Alikkane, partagera la scène avec le bassiste et musicien authentique du panorama espagnol Pepe Bao.
Des fusions, des résidences et au moins 14 concerts seront répartis sur les deux grandes scènes: Moulay El Hassan et la plage.
La première scène accueillera le groupe phare de sa génération Hoba Hoba spirit qui y présentera son dernier album "Kamayanbaghi", tandis que celle de la plage va vibrer aux rythmes des musiques du monde et des maâlems Gnaoua, à l'image de Djmawi Africa (Gnaoua - Algérie), Imarhan (Musique touareg - Algérie), Africa United (Formation musicale maroco-africaine), Maâlem Kbiber (Maroc), Maâlem Abdelkebir Merchane (Maroc) et Maâlem Mustapha Baqbou (Maroc).
"Le festival rassemble, fédère et propose des rencontres musicales inédites certes, mais prépare aussi l'avenir. Avec "la relève tagnaouite", le Festival Gnaoua et musiques du monde pense à la transmission, à la relève et à la force de la jeunesse créative", ont souligné les organisateurs.
Le festival mise ainsi sur Hossam Gania, qui s'est vu offrir sur scène le guembri de son père, l'indétrônable Mahmoud Guinéa.
Le maâlem jouera aux côtés de la nouvelle figure anglaise du jazz, le saxophoniste Shabaka Hutchings, le guitariste et bassiste français d'origine vietnamienne Nguyên Lê, le pianiste flutiste David Aubaile et le très prometteur Omar Barkaoui, un des batteurs marocains les plus doués de sa génération.
Dans ce sens, le festival produit pour le jeune artiste un album, composé de morceaux du répertoire des gnaouas d'Essaouira. L'album inclut deux titres fusions qui seront interprétés lors de cette 21ème édition.
Le festival propose également des concerts tous les jours autour d'une nouvelle génération de maâlems issus de trois villes : La relève de Casablanca, qui rassemble Khalid Sansi (mémorable fusion en 2017 avec Bill Laurence), Ismael Rahil et Brahim Hamam; la relève de Marrakech, qui regroupe Moulay El Tayeb Adhbi, Tarik Ait Hmitti et Hicham Merchane (fils du maâlem Abdelkebir Merchane) et la relève d'Essaouira, composée de Said Boulhimas (Band of Gnaoua), Abdelmalek El Kadiri et Mohamed Boumazzough.
Le Festival Gnaoua et musiques du monde a annoncé la tenue du Forum des droits de l'Homme, un espace de débat et d'échanges entre intervenants nationaux et internationaux, sur des problématiques actuelles de nos sociétés.
En partenariat avec le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), cette 7ème édition du Forum est consacrée à l'égalité et /ou parité et mettra en lumière les droits de la femme, sous le thème "L'impératif d'égalité".
Le festival reprend également les moments intimistes de l'Arbre à Palabres, où artistes et public ont l'occasion d'échanger autour d'un thé, depuis une belle terrasse de la Médina.
Des concerts acoustiques sont aussi au programme avec les maâlems Hamid El Kasri et Mokhtar Gania au Borj Bab Marrakech. Maâlem Mokhtar Gania y présentera son nouveau projet Africa Gnawa Experience, représenté par Planet Essaouira. D'autres concerts intimistes feront écho à Dar Loubane et à Zaouia Issaoua.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.