Covid-19: Les prix des vaccins flambent, les gains des labos cartonnent    L'ancien maire de Fès quitte l'Istiqlal face au «dévoiement de la ligne» du parti    Affaire Ghali : L'étau se resserre autour de l'ex-chef de cabinet de Gonzalez-Laya    Record des transactions par carte bancaire en juillet    Intelaka : 2,7 milliards de DH de crédits accordés à fin 2020    Inondations : la justice allemande enquête sur des soupçons de défaillances dans la gestion du système d'alertes    Allemagne : l'épouse d'un politologue soupçonnée d'espionnage pour Pékin    Hussein Arnous chargé de former un nouveau gouvernement syrien    JO-2020: Soufiane El Bakkali champion olympique du 3000 m steeple    Soufiane El Bakkali offre l'or olympique au Maroc    La Fédération royale marocaine de boxe dissout la Direction technique    Une réunion de hauts responsables militaires marocains et américains à Rabat    Compteur coronavirus : 4.206 nouveaux cas et 52 décès en 24h    Pr. Marhoum Filali à 2M.ma : le vaccin est l'unique parade à la Covid-19    Campagne de vaccination: le Maroc cible les jeunes de plus de 18 ans    Arts plastiques: belle initiative, noble dessein    Maroc-Algérie : "Notre conviction intime est que les frontières soient et demeurent ouvertes"    Mesures sanitaires : en Allemagne, confrontations entre manifestants et policiers    Fête du Trône: La communauté juive marocaine d'Israël réitère son attachement à la monarchie et à la Mère-patrie    BAM: hausse de la masse monétaire de 8,4% en 2020    Programmation informatique: Python dans la cour des grands    Sports équestres / Dressage : Honorable performance de Yessin Rahmouni aux JO    Marsa Maroc : l'Etat cède 35% du capital à Tanger Med    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    La Bourse de Casablanca démarre dans le vert    Protection des données : OCP et UM6P adhérent au Data-Tika    Meknès : Trois faussaires de billets de banque mis sous les verrous    Reprise: ces secteurs qui marquent à nouveau le «Stop»    Covid-19 : la vaccination fait baisser le taux de mortalité et le nombre des cas graves (Spécialiste)    La cause du décès de Abdellah Habib Bilal remise en question par sa famille et des membres du polisario    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    L'actrice marocaine Fatima Regragui n'est plus !    Mort de Fatima Regragui, actrice populaire et engagée    Demande sur le cash : Une hausse "exceptionnelle" en 2020 (BAM)    Maroc/Météo : Temps stable ce lundi 02 août    Coupe du Trône / WAC-MAT : Les relégués éliminent les champions et passent en finale    Climat: le seuil de +1,5°C risque d'être atteint d'ici 2025, avertit l'ONU    Le rabbin Abraham Joulani félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône (Vidéo)    «Enti Hayati», le duo de Saâd Lamjarred et Calema cartonne    Des millions d'Américains menacés d'expulsion    Covid-19 : L'OMC met en garde contre l'inégalité vaccinale pour la reprise économique    Abdelati El Guesse et Nabil Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800m    JO-2020 de Tokyo: Voici le programme du mardi 03 août 2021    Le Maroc remporte le titre avec 13 médailles, dont 9 en or    Famine : l'Ethiopie et Madagascar au niveau d'alerte maximum (FAO et PAM)    Le réalisateur belgo-marocain Adil El Arbi en direct sur Info Soir de 2M (VIDEO)    Boutaïna El Fekkak, l'amour de soie    Tout artiste est lui-même    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le militant algérien Oualid Kebir : « L'Algérie devrait être le premier pays à soutenir le Maroc dans le dossier du Sahara »
Publié dans L'observateur du Maroc le 01 - 02 - 2021


Le militant algérien Oualid Kebir

La réponse à un certain Bengrina aux propos haineux véhiculés à travers les réseaux sociaux contre le Maroc lui a été apporté par son concitoyen Oualid Kebir.

Dans une lettre ouverte diffusée ce wee-kend, le militant algérien Oualid Kebir répond au président du mouvement algérien El Bina, Abdelkader Bengrina, auteur d'un post Facebook dans lequel il évoquait récemment le 52e anniversaire du Traité d'Ifrane, signé le 15 janvier 1969 entre le Maroc et l'Algérie. « Malheureusement, vous avez choisi cette occasion pour attaquer de nouveau le Maroc, en accusant le royaume du Maroc (...) d'être l'agresseur ce que vous avez appelé le peuple sahraoui », a-t-il estimé.
« Je m'adresse à vous en tant qu'Algérien, issu d'une famille révolutionnaire qui a envoyé une caravane de martyrs dans le seul but de libérer la patrie. (...) Après le déclenchement de la révolution algérienne et la décision de feu Mohammed V de soutenir les Algériens pour obtenir leur indépendance, le colonialisme a tenté de courtiser le sultan afin de mettre fin à son soutien en échange de négociations », rappelle le militant dans sa lettre ouverte. Mais « Mohammed V a décliné cette offre avec véhémence et a continué à soutenir la révolution. Un accord a été conclu entre le gouvernement du Maroc et le gouvernement intérimaire algérien pour discuter de la question des frontières après l'indépendance de l'Algérie », poursuit-il
Après la guerre des sables, « est venu le traité d'Ifrane que vous avez invoqué aujourd'hui, puis le traité de Tlemcen qui a été couronné deux ans plus tard avec la convention de délimitation des frontières dans lequel le Maroc a finalement cédé sa revendication des terres qui lui étaient subordonnées en échange d'une exploitation conjointe des mines de Gara Djebilet », explique Oulid Kebir, soulignant que feu Houari Boumediane avait passé un accord oral avec feu Hassan II assurant le soutien de l'Algérie au Maroc dans « la bataille de libération du Sahara qui était sous occupation espagnole ». Cependant, Boumediane a « commis une transgression et a rompu à deux reprises la promesse qu'il a donnée au roi Hassan II, la première fois lors de la signature du traité de délimitation des frontières en 1972, et le seconde pendant le sommet arabe qui s'est tenu à Rabat ».
L'Algérie était censée être aujourd'hui « le premier pays à soutenir le Maroc dans le dossier du Sahara qu'elle considérait comme marocain en vertu de l'histoire et de la logique. Le fait de soutenir un mouvement séparatiste contre le voisin devrait être considéré comme une transgression. (...) Le Maroc n'a jamais menacé la souveraineté algérienne, ni attaqué ses terres après la signature du traité, contrairement au régime de notre pays qui a embrassé un groupe séparatiste et à notre armée qui est intervenue sur le territoire marocain du Sahara et a soutenu le Polisario avec des armes et du matériel qui lui a permis d'attaquer le Maroc depuis les terres algériennes », dénonce encore le militant algérien. Et de conclure : « Il faut revoir l'histoire pour construire l'avenir et le Maroc n'est pas un ennemi, ni seulement un pays voisin, mais un frère Tout comme nous voulons le bien pour nous-mêmes, nous devons le vouloir pour notre frère contre qui nous avons commis une grave erreur ».
Ghita Ismaïli

LIRE AUSSI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.