Le Maroc félicité par l'Union Africaine    Cours des devises du mardi 16 août 2022    HCP. 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes    Carburant : baisse importante des prix entre le 1er juillet et le 15 août (Infographie)    PLF 2023. Etat social et justice fiscale    Afrique du Sud: Jacob Zuma bataille contre son renvoi en prison    Incendie à Cabo Negro: décès de trois sapeurs-pompiers    Job    La revue de presse du mardi 16 août    Météo: les prévisions du mardi 16 août    Le Celtic pense toujours a Ryan Mmae    Birmanie: Aung San condamnée à 6 ans de prison supplémentaires pour corruption    Cabo Negro : déclenchement d'un incendie dans la zone forestière    Hospitalisée, Ahlam Zaimi s'adresse à ses fans    Soutien citoyen. «Touche pas au policier !»    Incendie d'une église au Caire : le Souverain présente ses condoléances au président égyptien    Mohamed Al Turk demande pardon à Dounia Batma (PHOTO)    Célébration du sacre de la RSB en Coupe du Trône    Première femme à diriger une sorba féminine à Sidi Bennour    « Phénomène des groupes musicaux » à Hay Mohammadi    Evolution du coronavirus au Maroc. 38 nouveaux cas, 1 263 491 au total, lundi 15 août 2022 à 15 heures    OPCVM : Actif net sous gestion de 555,84 MMDH à fin juillet    William Ruto élu président du Kenya    CAN Maroc-2023 (U23) : Le tirage au sort des éliminatoires prévu le jeudi au Caire    Washington exclut le dégel de fonds afghans    Le roi félicite la présidente de l'Inde qui fête aujourd'hui son indépendance    Maroc-UE: 500 millions d'euros pour faire barrage aux harragas    Réaménagement gouvernemental : la majorité est-elle en danger ?    "Dakhla Downwind Challenge" : Coup d'envoi de la 7ème édition    Le Souss-Massa doté d'un Comité de migration    Reprise du procès de Zuma concernant sa libération pour raison médicale    Des parlementaires américains à Taïwan, la Chine relance ses manoeuvres    Le dessin de presse orphelin : Jean-Jacques Sempé tire son dernier trait [Par Belaïd Bouimid]    «Khalliki mâaya» initie le premier album d'Ayoub El Haoumi    5ème concours BIC Art Master Africa: La soumission se poursuit jusqu'au 31 août    Beach Korfball : Le 1er Championnat du monde les 19 et 20 août à Nador    Jeux de la solidarité islamique: Participation marocaine : Mi-figue, mi-raisin    Le parcours atypique d'Amine Salama force le respect    Carburants : Nouvelle baisse des prix à la pompe    La récupération d'Oued Eddahab, une étape riche en nobles valeurs de patriotisme    Le Maroc félicité par le CPS pour la réussite de la formation destiné aux observateurs électoraux de l'UA    La Bourse de Casablanca débute dans le vert    Coupe Davis: Le Maroc s'offre l'Algérie et le billet du Groupe ll    23ème festival cèdre universel du court-métrage à Ifrane    Le vaccin contre la Covid-19 aurait moins d'effets secondaires chez les femmes enceintes    La météo pour ce lundi 15 août    Tanzanie : La Fondation Mohammed VI des Ouléma remet les prix de la 3e édition du concours coranique    Polisario : Bachir Mustapha Sayed tacle Brahim Ghali sur la «guerre contre le Maroc»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Oran. Bienvenue aux JMM
Publié dans L'observateur du Maroc le 28 - 06 - 2022


Flash back
Lorsque le président français Emmanuel Macron avait parlé du président d'Algérie Abdelmadjid Tebboune, le décrivant comme étant l'otage d'un « système politico-militaire dur », il savait bien de quoi il parlait. Bien sûr une tempête a suivi cette déclaration, mais pas de conséquences notables pour la France. Malgré l'hymne national, on continue à vénérer l'ancienne mère-patrie.
Cette appréciation du président français se confirme chaque jour à Alger. Le président Tebboun ne se déplace jamais sans le chef d'état-major des armées, Saïd Chengriha. Il ne le lâche pas une seconde. On l'a vu lors de multiples déplacements du président. On a fini par l'appeler « la première dame ». Pas gentil!
Et maintenant?
Le régime militaire l'a encore confirmé avec les jeux méditerranéens. Le président Tebboun a été salué à son départ d'Alger par le militaire Chengriha et accueilli à Oran par le militaire chef de la zone militaire, donc, le représentant du premier. Normalement, le protocole veut que ce soit le wali de la région qui soit à l'accueil avec les élus locaux et régionaux, comme dans un pays civil et... civilissé. Pas en Algérie. Tebboun est marqué comme un joueur offensif dans un match de foot. En fait un joueur pas très offensif puisqu'il semble aimer cette situation du moment que c'est l'armée qui l'a mis là où il est. Le Hirak le sait bien, sa première revendication est un Etat civil pas militaire.
La preuve par la casquette
Les jeux méditerranéens sont encadrés par les militaires. Les rangers sont partout et les allocutions de bienvenue du président ainsi que du responsable des jeux ne peuvent pas se passer des remerciements obligatoires et des louanges à l'armée. Même en Chine cela ne se fait pas. Le régime d'Alger qui se défend d'être militaire, fait tout en fait pour prouver le contraire.
D'ailleurs, il ne se passe pas un jour sans que les infos de 20H parlent d'une zone militaire et des déplacements du chef. Les Algériens connaissent plus le découpage militaire des leur territoire que le découpage administratif.
Tu habites où?
La zone militaire 3 et toi?
Zone militaire 2.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.