Botola Pro: Berkane arrache ses trois premiers points (VIDEO)    UA : Le Maroc prend part à la 13ème Sommet extraordinaire sur la ZLECAF    Evolution du coronavirus au Maroc : 4118 nouveaux cas, 376.738 au total, samedi 5 décembre à 18 heures    Message du roi Mohammed VI au roi de Thaïlande    Kénitra: un bébé de 2 mois abandonné en pleine rue    Covid19 : les mesures en vigueur à Tiznit prolongées de 15 jours    Financement de l'Education: TGR explore de nouvelles pistes    "Women Tech" : l'universitaire marocaine Hajar Mousannif remporte le 1er prix    2M : Transformation éminente des programmes d'information (vidéo)    CNTSH : Baisse importante du nombre de dons de sang    La FIFA promulgue un nouveau règlement : Instauration d'un congé de maternité de 14 semaines au profit des footballeuses !    USA : Obama, Clinton et Bush promettent de se faire vacciner devant les caméras    Covid-19: ce pays est le plus gros acheteur de vaccins dans le monde    Royal Air Maroc couvre le risque Covid-19 dans ses vols à l'international    Auto-entrepreneurs, IR, amnistie fiscale…les amendements acceptés    Relance: Les crédits garantis atteignent 50 MMDH (Benchaâboun)    BAM : la demande bancaire en liquidité totalement satisfaite    Un marocain parmi quatre immigrants arrivés à Mellilia à la nage    Relance post-Covid : Bourita appelle la communauté internationale à faire preuve de solidarité    Coût du vaccin, durée, effets indésirables... Les explications d'un responsable du ministère    The Banker magazine : Attijariwafa bank élue meilleure banque au Maroc en 2020    Une ONG suisse salue l'opération nettoyage de la zone tampon menée par les FAR    Messaoud Bouhcine, président du Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques    Décès de l' ancien président de la Fédération Royale marocaine de rugby, Said Bouhajeb    Chambre des conseillers: le PLF 2021 adopté à la majorité    Un derby régional pour la journée inaugurale de la Botola    Jo de Tokyo : Les athlètes seront soumis à des règles très strictes    Football: Le Japon hôte de la Coupe du monde des clubs 2021    Pose de la première pierre du nouveau consulat général US à Casablanca    L'action humanitaire du Maroc reconnue à travers son élection au Conseil d'administration du PAM    Stef Blok : Les actions du Maroc sont une réaction au blocage d'El Guerguarat par le Polisario    "Au Nom des miens " , une exposition de Hassan Bourkia    Parution du recueil poétique "Marrakech : Lieux de passage " d'Ahmed Islah    Fès: décès du premier proviseur marocain du lycée Moulay Driss    Unesco. Le Maroc soutient Audrey Azoulay pour un second mandat    Institut Cervantes : Le cycle du cinéma "Courts-métrages au féminin" en ligne du 7 au 30 décembre    CGEM-DGI : vers une réduction des litiges entre l'Administration et les entreprises    Tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle cellule terroriste démantelée par le BCIJ à Tétouan (vidéos)    L'Intérieur dénonce les déclarations irresponsables visant des institutions sécuritaires nationales    Décès de Aziz Abdelaziz Aïouch, 1er proviseur marocain du lycée Moulay Driss de Fès    Sahara marocain : ARTE dévoile au grand jour les fake news du « polisario »    Le film marocain «Much Loved» bientôt sur Netflix !    La rappeuse marocaine « Khtek » parmi les 100 femmes influentes dans le monde    Une nouvelle cellule terroriste démantelée à Tétouan    Coup de filet du BCIJ: démantèlement d'une cellule terroriste à Tétouan    BCIJ : Démantèlement d'une nouvelle cellule terroriste à Tétouan (photos)    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les manifestations contre "la vie chère" provoquent des troubles au Sénégal et en Côte d'Ivoire
Publié dans L'observateur du Maroc le 01 - 04 - 2008

La flambée des prix des denrées de première nécessité - riz, huile, lait, savon, carburants - provoque des troubles sociaux dans plusieurs pays d'Afrique. Après le Cameroun, le Burkina Faso et le Sénégal, des manifestations sporadiques contre "la vie chère" ont opposé, lundi 31 mars à Abidjan (Côte d'Ivoire), plusieurs centaines de personnes aux forces anti-émeutes qui ont fait usage de gaz lacrymogènes. "On a faim ! Gbagbo (le président de la République) n'a qu'à diminuer ! (les prix)", ont scandé des manifestants qui ont dressé des barricades et brûlé des pneus sur l'autoroute traversant le quartier populaire de Yopougon, pourtant considéré comme un fief du pouvoir. Une dizaine de personnes ont été blessées et la police a saisi des cassettes dans les locaux d'une chaîne de télévision locale qui diffusait des images de son intervention.
Un scénario presque exactement identique avait eu lieu la veille à Dakar (Sénégal) dimanche 30 mars. Mais la manifestation "contre la vie chère", organisée par deux organisations de consommateurs, avait été interdite pour "menaces de troubles à l'ordre public". Le défilé a dégénéré en heurts avec les policiers qui ont utilisé matraques et gaz lacrymogènes. Lundi soir, 24 personnes, dont les deux responsables des associations organisatrices, restaient entre les mains de la police. Au même moment, le président Abdoulaye Wade annonçait un remaniement ministériel marqué par le remplacement du ministre de l'intérieur, Ousmane Ngom. A Dakar aussi, la police a fait irruption dans les locaux d'une télévision privée, Walfadjiri, pour y ordonner l'arrêt de la diffusion en direct des images de la manifestation et saisir des enregistrements des séquences diffusées. Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé "le comportement violent des forces de l'ordre sénégalaises envers les journalistes". Un ministre du parti présidentiel, Farba Senghor, a invité les Sénégalais à ne pas "se laisser tromper" par l'opposition, accusée d'organiser les protestations. La hausse des prix "n'est pas spécifique au Sénégal", a-t-il argué, tandis qu'un autre membre du gouvernement a accusé les opposants d'utiliser "les enfants comme des chairs à canon".
A Ouagadougou et dans plusieurs villes du Burkina-Faso, des dizaines de milliers de manifestants ont défilé aux cris de "Non à la vie chère !", "A bas les corrompus !" le 28 février puis le 15 mars. A Douala (Cameroun), fin février, une grève contre l'envol des prix des carburants avait dégénéré en émeutes et pillages.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.