Coronavirus : 42 nouveaux cas, 7643 au total, jeudi 28 mai à 18h    La marocanité du Sahara, une «réalité appuyée par des preuves historiques solides»    Les distributeurs : le mauvais cheval de l'Etat    Zaki élu meilleur gardien de l'histoire de l'Afrique    La Serie A ouvre ses portes à Mazraoui    Nabil Benabdallah: «le rôle de l'Etat est capital dans la gestion de la prochaine étape»    Le transport en relooke dans le Souss!     Des experts africains reconnaissants à SM le Roi    Coronavirus : que les roquets se taisent !    L'ennemi n° 1    Afghanistan: L'échange de prisonniers comme premier pas vers la paix?    HCP: Le Maroc se retrouve très proche de la zone de succès    «Nous vous aideront à affiner le protocole si cela est nécessaire»    Qu'en est-il pour le jour d'après?    «Un roman qui prend son temps, mais sans manquer de vitesse»    Coronavirus/masques : une unité industrielle à Chichaoua réoriente son activité    L'ONCF annonce un retour progressif à partir du 1er juin    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    Vent de précampagne électorale dans les barreaux    Justice: Un premier agenda pour l'après-confinement    La loi sur les travailleurs sociaux au Conseil du gouvernement    «Living in Times of Corona», des films de l'intérieur    La conjonction de tous les risques    Liaisons maritimes pour rapatrier les touristes français bloqués au Maroc    CGEM : un plan de relance de 100 milliards DH sur 12 mois    Le Maroc se classe en tête des pays africains les plus intégrés sur le plan macroéconomique    Violence contre les femmes à Marrakech : 30 appels téléphoniques enregistrés en deux semaines    Contribution de l'INDH à la lutte contre le Covid-19 à Taounate    Programme intégré pour lutter contre le coronavirus à Asilah    Ligue des champions, Coupe de la Confédération et CHAN s'acheminent vers l'annulation    L'examen du calendrier de la saison 2020 au centre d'une réunion en ligne de l'Union arabe de karaté    Reprendre, oui mais comment ?    Disny accusée d'avoir fermé les yeux sur 14 ans de harcèlement sexuel    Alliance irano-vénézuélienne contre le blocus de Washington…    Hakimi a-t-il dit adieu au titre de champion?    L'engagement documentaire    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    Il est grand temps de penser le Maroc d'après    Les stars de la musique africaine en concert virtuel    HBO mise sur son catalogue pour booster sa nouvelle plateforme de streaming    Procès à distance : 6.001 détenus bénéficiaires    Hong Kong se soulève contre un projet loi imposé par Pékin…    VH et MFM lancent un grand concours et une expo à vocation solidaire    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    A Madagascar et à travers l'Afrique, la ruée controversée vers l'artemisia    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Roi Mohammed VI inaugure un deuxième Centre d'addictologie à Tanger
Publié dans L'observateur du Maroc le 07 - 06 - 2018

Le Roi Mohammed VI a procédé, ce jeudi 7 juin 2018 à Hay El Jadid à Tanger, à l'inauguration d'un Centre d'addictologie, le deuxième du genre réalisé par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité au niveau de la capitale du Détroit.
Mobilisant des investissements de l'ordre de 5 millions de dirhams, ce projet traduit la Haute sollicitude dont le Souverain entoure les jeunes et Sa détermination à les préserver de toute déviance ou aléa social et de créer l'environnement nécessaire pour les inciter à une plus grande participation à la vie sociale.
Outil privilégié de soins, de sensibilisation, de diagnostic, de prévention, et d'accompagnement psycho-social, le nouveau Centre, dont les travaux de construction ont été lancés par le Roi Mohammed VI le 23 septembre 2015, s'inscrit dans le cadre du programme national de lutte contre les conduites addictives mis en œuvre, depuis 2010, sur Hautes instructions Royales par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, en partenariat avec les ministères de la Santé et de l'Intérieur.
Ce programme national vise à prémunir les jeunes contre l'usage des substances psychoactives, à améliorer la qualité de la prise en charge des personnes addictives particulièrement les usagers de drogue, ainsi qu'à encourager l'implication de la société civile et les départements sociaux dans les problématiques de l'addiction.
A l'instar de ceux réalisés par la Fondation à Casablanca, Rabat, Oujda, Nador, Marrakech, Tétouan, Tanger, Fès et Agadir, le nouveau Centre développera des actions de sensibilisation et de prévention contre l'usage des stupéfiants, assurera la prise en charge médicale et sociale des personnes souffrant d'un comportement addictif, et œuvrera en faveur d'une implication effective des familles dans les actions de prévention, de traitement et de postcure.
Il s'assigne également pour objectifs la réinsertion sociale des personnes cibles, ainsi que l'encadrement et la formation des associations dans le domaine de la réduction des risques, notamment à travers la mise en œuvre et l'accompagnement sur le terrain des jeunes consommateurs de drogue et ceux qui présentent un risque d'addiction.
Le nouveau Centre offrira ainsi des prestations à la fois médicales et sociales, selon une approche participative et intégrée qui a fait ses preuves au niveau des neuf centres d'addictologie déjà opérationnels dans différentes régions du Royaume.
Pour ce faire, le centre d'addictologie de Hay El Jadid comporte un pôle d'accompagnement social et de réduction des risques abritant un espace de convivialité, des salles d'expression corporelle et artistique, de sport, une médiathèque et un bureau pour associations. Ce pôle comprend également un bureau unité mobile qui assure des interventions de proximité auprès des usagers de drogue, des missions de prise de contact, d'information, de sensibilisation aux risques, de fourniture de moyens de prévention, et d'orientation vers les lieux de traitement.
Cette nouvelle structure, réalisée sur un terrain de 1.000 m2, abrite aussi un pôle médical composé de salles de soins, de consultations en médecine générale, addictologie, psychiatrie/psychologie, d'un espace pour la psychothérapie de groupe, de salles pour usagers de la méthadone, d'une infirmerie et d'une pharmacie.
Fruit d'un partenariat entre la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, le ministère de l'Intérieur et le ministère de la Santé, le Centre d'addictologie de Hay El Jadid sera géré par le ministère de la Santé et l'association nationale de Réduction des Risques des drogues (section de Tanger).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.