Algérie    «Gilets jaunes»: La Belgique touchée aussi?    Un paquet de mesures en faveur des TPE    Gros appétit pour les énergies renouvelables    4L Trophy 2019: Une course pour les jeunes façon Paris-Dakar    Code de la famille: Les écueils qui plombent la réforme    Enseignement du français: Un nouveau concept dès septembre    Les Marocains du monde au SIEL    Appel à des mesures concrètes pour répondre aux problématiques des petites entreprises    Maroc: la CDG se dote d'une branche « Investissement »    Nasser Bourita : Les accords Maroc-UE sont compatibles avec le droit international    La petite blague de George Clooney    Trump va déclarer l'"urgence nationale" pour construire son mur à la frontière    Divers    Frontex place les Marocains au Top ten des passeurs    Ligue Europa : Arsenal tombe à Borisov, le Séville FC s'offre la Lazio    Divers sportifs    Une journée au complet et du spectacle en vue    Les entreprises espagnoles opèrent au Maroc dans des secteurs de grande importance    Repenser la cohabitation entre les automobilistes et les cyclistes    Cancer du col de l'utérus: le vaccin est "sûr et indispensable"    Appel à une stratégie nationale visant à faire de l'école un espace pour tous    Divers    Les conditions de travail demeurent précaires à l'échelle mondiale    La bourde de Katy Perry    Pourquoi Johnny Depp n'incarnera plus jamais Jack Sparrow    Les problèmes de peau de Kim Kardashian    Nador : Arrestation d'une bande de présumés passeurs    Casablanca: Incendie dans un stand du SIEL, rapidement maîtrisé    L'ours grognant russe inquiète les ministres de la Défense allemand et britannique    Hydrocarbures : Le Conseil de la concurrence recommande une « refonte globale » du secteur    Luis Rubiales loue la qualité des installations sportives au Maroc    Démantèlement d'une cellule terroriste composée de cinq extrémistes s'activant à Safi    Le Forum international de l'étudiant à Safi    La nouvelle vie du Grand théâtre Cervantès    La Botola pro adopte le VAR la saison prochaine    Vidéo – Munich : La sécurité mondiale en question    Coupe de la CAF : La RSB bat le HUSA et s'adjuge la première place    Le Maroc et l'Espagne écrivent un nouveau chapitre de coopération économique    A SIEL ouvert…    La première édition d'ADCC en Afrique se déroulera au Maroc    Un drame humanitaire occulté    Parlement : Une session mi-figue, mi-raisin    « Le bilan des banques participatives est réjouissant ». Entretien avec Mohammed Maarouf, Directeur général de BTI Bank filiale BMCE BANK    Bourita met au point au sujet des ambassadeurs marocains au Golfe    Sit-in massif lors du concert d'Enrico Macias à Casablanca    SIEL: les jeunes d'El Jadida publient un recueil de poèmes    Lanceurs d'alerte dans la fonction publique. Bientôt un régime spécifique ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Environnement et climat politique : Les mises en garde de Ségolène Royal
Publié dans L'observateur du Maroc le 21 - 09 - 2018

Depuis l'accord de paris, la France est devenue un acteur mondial de premier plan sur les questions environnementales. Mais pour Ségolène Royal, si la France est indéniablement un leader mondial sur le climat, son leadership serait en train de s'essouffler depuis l'arrivée d'Emmanuel Macron. Elle déplore « le retour en arrière de la politique écologique » dans l'hexagone. L'ancienne ministre de l'Environnement regrette la démission de Nicolas Hulot : « lorsque nous sommes ministre, il faut se battre et nous ne partons pas même si c'est populaire ». Celle qui a été présidente de la Cop 21 reproche à Hulot sa faiblesse face aux lobbys. Pour elle, il a perdu le rapport de force à partir du moment où il a cédé sur des enjeux cruciaux comme le nucléaire. Son départ aura permis de mettre en lumière la différence entre le discours d'Emmanuel Macron et ses actes en matière d'environnement. une démission au retentissement international dont le mérite a été également une prise de conscience.
De leurs côtés, les experts scientifiques intensifient les appels alarmants sur les dangers du dérèglement climatique et exhortent les dirigeants du monde à être à la hauteur du défi.
Les sommets sur le climat se multiplient avec des promesses et des annonces toujours plus ambitieuses. Mais sont-elles réalisables ? Les objectifs ne sont-ils par hors de portée ?
De retour de San Francisco où se tenait le premier sommet mondial pour l'action climatique (GCAS), l'ancienne ministre socialiste ne perd pas espoir. Idéaliste, elle estime nécessaire de fixer des objectifs forts en matière environnementale « Ce sont des ambitions qui seront un jour réalisables ». L'actuelle ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles Arctique et Antarctique a accordé un entretien à notre correspondante à Paris Noufissa Charaï. @Noufissacharai.
Ségolène Royal y parle aussi du Maroc, du Roi Mohammed VI…
Lire cet entretien exclusif dans le magazine L'Observateur du Maroc et d'Afrique en kiosques jusqu'au 27 septembre 2018.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.