Vie privée: Le Parquet général veut renforcer la protection    Le projet de loi de finances au Parlement    Brexit: Les principaux points du nouvel accord    Un Monde Fou    Le groupe Lamatem inaugure la première usine de textile médical au Maroc    Dans un message adressé aux participants à la deuxième Conférence internationale de Marrakech sur la justice    Divers Economie    L'Espagne, berceau des précieux faucons du Moyen-Orient    La digitalisation joue un rôle prépondérant en matière d'impulsion de la croissance économique    Madrid de nouveau sur la sellette    Les Editions de la Gazette en deuil, Nadia Sefraoui nous a quittés    Premier League : Manchester met fin à la série victorieuse de Liverpool    Calcio : L'Inter reste aux trousses de la Juve    Amine Harit convoité par le Barça    Les supporters du WAC interdits de déplacement à Safi    L'urgence d'investir dans l'éducation numérique en Afrique    Des chercheurs ont filmé la fourmi la plus rapide du monde    Mobilisation sociale contre la déperdition scolaire à Essaouira    L'UE et l'ONUDC en ordre de bataille à Rabat    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    "Les Sauvages" imagine un président français issu de l'immigration maghrébine    Participation marocaine à la Foire internationale du livre de Belgrade    Mohammed Abdennabaoui : Le ministère public veille à préserver l'activité de l'entreprise    Casablanca : Un pédophile viole plus de 40 fillettes    Bank Al-Maghrib et la Banque Centrale d'Egypte renforcent leur partenariat    Hariri : «Le gouvernement a entamé ses réformes grâce aux manifestants»    Safi : Ouverture d'une enquête judiciaire pour féminicide    Le Salon du cheval: Une 12ème édition réussie    Julian Assange, confus et bredouillant, devant la justice à Londres    Hong Kong : Premières excuses officielles de la police    La Chine affiche son ambition de « grande puissance » de l'internet    Martil: Avortement d'une tentative de trafic de près de 600 kg de chira    Marrakech accueille son premier musée dédié au Patrimoine immatériel    Concert pour la tolérance 2019 : Pari réussi    Faouzi Skali : «Nous sommes dans l'exploration de la culture soufie en tant que telle»    Les fantaisies d'un président!    «L'écriture réhabilite la mémoire, efface la souffrance et interroge l'Histoire»    Etablissements et entreprises publics : Un investissement prévisionnel de plus de 101 milliards de dirhams en 2020    Accidents de travail. La facture fait mal aux entreprises    Liban : Les manifestants ne décolèrent pas    Recherche scientifique. Un nano-satellite universitaire envoyé pour deux ans dans l'espace    Une belle leçon des joueurs botolistes    Météo : Fortes pluies dans plusieurs régions du Maroc    Gouvernement. El Ouafi lâche la migration    Le groupe Maroc Télécom consolide ses résultats en septembre    Pour exercice de la médecine sans autorisation : Un Français épinglé à Marrakech    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    Les Botolistes proches de la qualification    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Après le TGV, le Roi Mohammed VI lance d'autres projets ferroviaires
Publié dans L'observateur du Maroc le 17 - 11 - 2018

Après l'inauguration officielle du TGV « Al Boraq », le Roi Mohammed VI a lancé, ce samedi 18 novembre 2018 à Rabat, des projets ferroviaires connexes de grande envergure.
Ces projets structurants visent à accompagner le développement substantiel que connait le secteur, à améliorer les conditions de confort à bord des trains et à résorber les flux substantiels du trafic et à réduire le temps des trajets.
Le Souverain a ainsi procédé au lancement du triplement de l'axe CasablancaKénitra, du doublement complet de la ligne CasablancaMarrakech, des gares dédiées aux Trains à Grande Vitesse, Rabat-Agdal, Tanger, Kénitra et Casa-Voyageurs, et des nouvelles gares d'Oujda et de Benguerir, des projets d'envergure réalisés pour un investissement global de près de 10,5 milliards de dirhams (MMDH).
Le projet de triplement de l'axe CasablancaKénitra, ayant mobilisé une enveloppe budgétaire de 5,2 MMDH, permettra la désaturation du carrefour ferroviaire de Casablanca et multipliera la capacité de cette ligne par 2,5 offrant la possibilité de programmer jusqu'à un départ toutes les 3 minutes.
Les travaux de réalisation dudit projet ont été confiés, à hauteur de 80 pc, à des entreprises nationales, mobilisant 3 millions de journées/hommes et généreront 280 postes d'emploi durant la phase d'exploitation.
L'autre projet structurant inauguré par le Souverain est le doublement complet de la ligne CasablancaMarrakech (174 km), ayant nécessité des investissements de l'ordre de 3 MMDH, il permettra l'augmentation de la capacité de la ligne de plus de 100 pc, outre les retombées environnementaux (6,5 millions de tonnes de GES évitées par an).
Le Souverain a, à cette occasion, procédé à l'inauguration de la Gare Rabat-Agdal, un joyau architectural et urbain qui conforte la place de Rabat en tant que "Ville Lumière, Capitale Marocaine de la Culture ».
Réalisée pour un investissement global de 800 millions de dirhams (MDH), la nouvelle gare, dont l'ouverture s'inscrit dans le prolongement du lancement du TGV "Al BORAQ" reliant Tanger à Casablanca, est l'une des quatre Gares nouvelle génération inaugurées en ce jour pour accompagner la mise en service des trains à Grande Vitesse.
La gare de Kénitra, développé à proximité de l'ancienne gare, a mobilisé des investissements de l'ordre de 400 MDH. Ce projet a porté notamment sur le réaménagement de 5 quais de 400 ml de longueur, et l'aménagement d'un parking de 200 places.
La gare de Casa-Voyageurs (450 MDH) a été édifiée en Gare Pont, comme celles de Rabat-Agdal et Kénitra, et dispose à l'instar des autres gares nouvelle génération d'équipements technologiques de pointe répondant aux exigences internationales en matière de sûreté, de sécurité et de qualité des services.
Réalisé pour un coût global de 360 MDH, le projet de la Gare de Tanger-Ville a consisté en la mise en valeur du bâtiment de l'ancienne gare, ainsi que la construction d'un nouveau bâtiment destiné à accueillir l'ensemble des locaux liés à l'activité grande vitesse. Il a également porté sur le réaménagement des quais (5 quais de 400 mètres linéaires de longueur), et la création d'aménagements extérieurs.
Gares nouvelle génération
Dans le cadre de sa stratégie de développement, l'Office national des chemins de Fer (ONCF) a réalisé un ambitieux programme de modernisation et de construction de gares ferroviaires, grandes, moyennes et petites. Les nouvelles gares d'Oujda (170 MDH) et de Benguerir (36 MDH) en font partie. Ainsi, ces deux gares ferroviaires permettront d'améliorer les conditions d'accueil et de confort des voyageurs, de renforcer l'offre commerciale en répondant à la progression du trafic voyageurs et d'accompagner le développement urbain des villes desservies.
Tous ces projets cohérents, compatibles et intégrés permettent de faire bénéficier les usagers d'un effet réseau, donnant lieu à des gains de temps de parcours grâce à des correspondances optimisées entre Al BORAQ et les trains modernisés desservant le nord et le Sud du pays, d'engendrer des effets d'entrainement au profit des collectivités en termes de création d'emplois, de sécurité, de préservation de l'environnement et d'initiation d'un écosystème autour du ferroviaire, tout en dynamisant les activités des entreprises marocaines et contribuant à la création de la valeur ajoutée.
Pour accompagner cette dynamique vertueuse, l'ONCF compte lancer un programme de réservation de billets de voyage, avec pour objectif de remédier aux problèmes de surcharge des voyageurs, d'assurer sécurité et confort aux usagers, de réduire drastiquement le temps du voyage et d'améliorer la ponctualité dans le réseau ferroviaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.