Le PJD aura malgré tout un groupe parlementaire    Un ex-ministre algérien des Finances sous mandat de dépôt    Collectivités territoriales: 1,93 MMDH d'excédent à fin février 2021    Algérie : La harga fait un drame en haute mer    Meknès: célébration du 200è anniversaire du décès de Rabbi Raphaël Berdugo    Le peuple dans la rue, craint «un retour à la dictature Ben Ali»    Les opportunités d'investissement présentées aux hommes d'affaires chiliens    Une compétition alliant protection de l'environnement et action sociale et solidaire    Le Maroc à l'honneur !    Usyk détrône Joshua aux points et à l'unanimité    Rentrée universitaire : à quand une révision du décret de la création de l'ISADAC?    Un septembre automnal à Paris    France: le Prix Caméléon 2021-2022 met le Maroc à l'honneur    Parution :partis politiques et protestations au Maroc (1934-2020)    Le PI remporte la présidence de 5 communes sur 6 dans la province d'Aousserd    Armement : Ankara lorgne vers un nouveau lot de S-400 russes    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 27 septembre 2021 à 16H00    Coronavirus. Les patchs de vaccination arrivent !    L'Opinion : En attendant l'allégement...    MoulZeri3a.com l Une plateforme digitale pour « pérenniser » un métier traditionnel    Entretien entre l'ambassadeur du Maroc et le nouveau ministre libanais des AE Beyrouth    Sahel : La mission Barkhane serait « de plus en plus difficile politiquement »    Lutte contre les menaces NRBC : David Greene relève l'efficacité des FAR    La malédiction Brahim Ghali hante le gouvernement Espagnol    Rabat-Salé-Kénitra : première session du conseil régional consacrée à la refonte du règlement intérieur    Foot africain : Le Ghana vire son sélectionneur national    Coupe du monde de futsal (Lituanie 2021): "Le Maroc a bousculé l'équipe la plus titrée de la compétition", selon la FIFA    Australie : La pratique de l'alternance au Maroc saluée lors d'un séminaire    Reim Partners va gérer le premier OPCI de la CMR    Participation du Maroc à la 2e édition de l'exposition économique et commerciale Chine-Afrique    Ministère de la jeunesse, ministère de la culture... la force et l'âme !    Botola Pro D1 "Inwi" (4ème journée): Aujourd'hui à 19h15, la Jeunesse de Soualem face à l'Olympique de Khouribga    Rapt au Nigeria : libération de dix étudiants    Séisme en Grèce: Un mort et 11 blessés    Tourisme: une stratégie de relance se prépare à Agadir    Attijariwafa bank, « Banque la plus sûre en Afrique » selon Global Finance    Construction/Industrie manufacturière : Les chefs d'entreprises se montrent optimistes    Sept personnes interpellées : Saisie de 2 tonnes de chira à Agadir    Sinopharm et Pfizer: le Maroc recevra des quantités importantes de vaccins    Covid-19 : Plus de 8,26 millions de cas confirmés en Afrique    L'ancien patron de Tesco veut investir 22 milliards de dollars à Guelmim pour résoudre la crise énergétique au Royaume-Uni    Canada. ASMEX promeut le Halal et le Bio «Made in Morocco»    Allemagne : Le parti social-démocrate remporte les élections législatives    Mondial de futsal: le Maroc vaincu par le Brésil    Témoignage : «Monkachi, un homme politique»    Exposition : Voyage dans l'âme de Zokhrouf    Image : La FNM célèbre la photographie artistique    Festival: Il était une fois... le Street Art (Part I)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Marrakech: Atlantic Dialogues 2018 inaugure l'ère «Policy Center for the New South»
Publié dans L'observateur du Maroc le 13 - 12 - 2018

Les travaux de la 7e édition de la conférence internationale Atlantic Dialogues démarrent aujourd'hui dans la ville ocre. «Dynamiques atlantiques: surmonter les points de rupture» est le thème central de cet évènement, de trois jours, qui est organisés par le think tank Policy Center for the New South (PCNS). Des questions aussi épineuses que la montée des populismes, la démographie contrastée du Nord et du Sud, la crise migratoire, le financement climatique, ou encore la perspective d'une nouvelle crise financière internationale seront débattus en présence de personnalités mondialement connues. Quelque 350 participants (de 90 pays) sont attendus à Atlantic Dialogues 2018.
Ils sont africains, européens, américains et sud-américains provenant de différents univers : membres de think tanks influents, journalistes, institutionnels, hommes et femmes politiques, représentants d'organisations internationales et de la société civile. Cinq anciens chefs d'Etat et 15 ministres et anciens ministres ont été annoncés par les organisateurs.
Voir : Liste complète des participants
Dans un souci d'élaborer un autre discours et proposer des solutions aux grandes questions de notre époque, les Atlantic Dialogues font également la part belle aux jeunes, à travers «Emerging leaders». Une initiative qui réunit 46 jeunes professionnels, dont 22 femmes, sélectionnés parmi 3000 candidats sur la base de leur leadership et leur volonté de renforcer les liens atlantiques. Venant de 25 pays, ils ont suivi les 11 et 12 décembre des sessions de formation dispensées par des experts de haut niveau et des invités de marque des Atlantic Dialogues.
Premier évènement de l'ère «Policy Center for the New South»
Atlantic Dialogues 2018 est le premier événement organisé par le Policy Center for the New South, qui a officiellement abandonné son ancien nom « OCP Policy Center » le 7 décembre dernier. A travers ce changement de nom, le think tank basé à Rabat confirme son positionnement en tant qu'«institution qui regarde le monde à partir du Sud, (…) tout en étant autonome sur les questions qui impactent notre futur», a expliqué son directeur général Karim El Aynaoui après l'officialisation de ce changement de fond.
Le PCNS veut approfondir davantage l'ouverture sur l'environnement scientifique et entrepreneurial non seulement au Maroc, mais également à l'étranger. Le think tank projette en effet de s'étendre ailleurs sur le continent. Première étape prévue dans cette perspective: Addis-Abeba. Il faut savoir que la capitale éthiopienne est le troisième pôle diplomatique mondial, abritant des institutions africaines, de nombreuses organisations non gouvernementales et des groupes de pression.
Avec une cinquantaine de chercheurs dont une quinzaine de jeunes, et 32 chercheurs associés, le PCNS projette enfin de grandir en taille, et ce, en accueillant davantage de chercheurs, surtout les jeunes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.