Nabil Benabdallah: «Le gouvernement est en déphasage par rapport aux orientations royales»    Policy Center for the New South : « La Démondialisation », thème de la 9éme édition des Dialogues Stratégiques    Redressement progressif des échanges commerciaux    Aérien : Oman Air rembourse les billets impactés par la Covid-19 au Maroc    Stigmatisation de l'Islam en France : La riposte s'organise    Libye: l'accord sur les postes de souveraineté, un pas important vers des progrès sur les autres volets    La Renaissance de Berkane décroche son premier titre continental    La CAF et l'ICSS signent un accord de coopération    Volleyball: Bouchra Hajij élue présidente de la Confédération Africaine    DGSN : Interpellation d'un trentenaire recherché pour crimes avec violence    L'hémisphère Nord rangé par la pandémie    Casablanca : les blindés aux barrages pour contrôler les déplacements [Reportages vidéos]    Covid-19 : Les compléments alimentaires pour renforcer l'immunité.. mythe ou réalité ?    Marrakech accueille l'emblématique peinture, la Joconde    Réédition du roman «Le dernier combat du captain Ni'mat» de Mohamed Leftah    Imane Robelin couronnée par «Les Lorientales 2020»    Que le livre et la lecture triomphent!    Simeón Oyono Esono Angue : L'ouverture d'un consulat à Dakhla reflète l'engagement de la Guinée équatoriale à soutenir l'intégrité territoriale du Maroc    Maroc Telecom, « Top Performer RSE » pour la 7e fois consécutive    UE : L'Algérie (re)dénoncée pour ses violations à répétition des droits fondamentaux    Testé positif au Covid-19, Ronaldinho donne de ses nouvelles    Pas de processus politique avec les provocateurs, les gangs ou les bandits    Australie-Qatar : Trou d'air après des frottis forcés de passagères australiennes (vidéo)    Espagne. Un tableau de Picasso reproduit par Najat El Baz    Transfert : Hicham Al Aroui débarque à l'OCS    Le roi Mohammed VI écrit au président autrichien    Conjoncture : hausse de 0,3% de l'IPC en septembre dernier    Ils ne sont forts que de nos faiblesses...    L'humidité réduirait la contamination au coronavirus [Etude]    De nouvelles mesures restrictives à Taroudant    Vaccin contre la grippe au Maroc : de longues listes d'attente chez les pharmacies!    Boeing et l'Université d'Arizona mettent la main dans la main : Désinfection Covid-19    Digitalisation de l'agro-industrie, une réponse agile à la crise sanitaire    Maroclear : Hausse de 6,5% de l'encours global des avoirs conservés en 2019    Photo: Il y a 26 ans, la Jordanie et israël enterrent la hache de guerre    Portugal : Adel Taarabt prolonge avec le Benfica Lisbonne    Trump. L'Arabie saoudite va-t-elle signer la paix avec Israël?    Sahara: Les consulats africains dépriment l'Algérie?    Injaz Al Maghrib. Sicom In remporte la compétition (vidéo)    Webinaire : La Fondation Attijariwafa bank débat de la protection des données personnelles    Décès de Abderrazak Afilal Une icône du syndicalisme marocain s'en va    Caricatures du Prophète : le Maroc réagit « vigoureusement »    Casablanca et Marrakech mises en scène : Innovation Gaming d'inwi    Casablanca: grave collision entre une voiture et une grosse moto (VIDEO)    Le Maroc condamne la poursuite de la publication des caricatures outrageuses à l'Islam et au Prophète Sidna Mohammed [Communiqué]    Ahmed Boukouss, recteur de l'Institut Royal de la culture amazighe    "Au détroit d'Averroès ". Une enquête ouverte sur le devenir d'une figure de la pensée    La Place Jamaâ El Fna renoue avec le spectacle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marrakech: Atlantic Dialogues 2018 inaugure l'ère «Policy Center for the New South»
Publié dans L'observateur du Maroc le 13 - 12 - 2018

Les travaux de la 7e édition de la conférence internationale Atlantic Dialogues démarrent aujourd'hui dans la ville ocre. «Dynamiques atlantiques: surmonter les points de rupture» est le thème central de cet évènement, de trois jours, qui est organisés par le think tank Policy Center for the New South (PCNS). Des questions aussi épineuses que la montée des populismes, la démographie contrastée du Nord et du Sud, la crise migratoire, le financement climatique, ou encore la perspective d'une nouvelle crise financière internationale seront débattus en présence de personnalités mondialement connues. Quelque 350 participants (de 90 pays) sont attendus à Atlantic Dialogues 2018.
Ils sont africains, européens, américains et sud-américains provenant de différents univers : membres de think tanks influents, journalistes, institutionnels, hommes et femmes politiques, représentants d'organisations internationales et de la société civile. Cinq anciens chefs d'Etat et 15 ministres et anciens ministres ont été annoncés par les organisateurs.
Voir : Liste complète des participants
Dans un souci d'élaborer un autre discours et proposer des solutions aux grandes questions de notre époque, les Atlantic Dialogues font également la part belle aux jeunes, à travers «Emerging leaders». Une initiative qui réunit 46 jeunes professionnels, dont 22 femmes, sélectionnés parmi 3000 candidats sur la base de leur leadership et leur volonté de renforcer les liens atlantiques. Venant de 25 pays, ils ont suivi les 11 et 12 décembre des sessions de formation dispensées par des experts de haut niveau et des invités de marque des Atlantic Dialogues.
Premier évènement de l'ère «Policy Center for the New South»
Atlantic Dialogues 2018 est le premier événement organisé par le Policy Center for the New South, qui a officiellement abandonné son ancien nom « OCP Policy Center » le 7 décembre dernier. A travers ce changement de nom, le think tank basé à Rabat confirme son positionnement en tant qu'«institution qui regarde le monde à partir du Sud, (…) tout en étant autonome sur les questions qui impactent notre futur», a expliqué son directeur général Karim El Aynaoui après l'officialisation de ce changement de fond.
Le PCNS veut approfondir davantage l'ouverture sur l'environnement scientifique et entrepreneurial non seulement au Maroc, mais également à l'étranger. Le think tank projette en effet de s'étendre ailleurs sur le continent. Première étape prévue dans cette perspective: Addis-Abeba. Il faut savoir que la capitale éthiopienne est le troisième pôle diplomatique mondial, abritant des institutions africaines, de nombreuses organisations non gouvernementales et des groupes de pression.
Avec une cinquantaine de chercheurs dont une quinzaine de jeunes, et 32 chercheurs associés, le PCNS projette enfin de grandir en taille, et ce, en accueillant davantage de chercheurs, surtout les jeunes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.