Des directives pour protéger l'ordre public économique    Centres d'appels: «Nous contribuons à relever les minima sociaux du pays»    Réalité virtuelle: La technologie du vidéo gaming s'invite dans la formation    Irrigation: Une solution pour économiser l'eau    Les Algériens défilent toujours    Brèves    Météo: le temps qu'il fera ce jeudi au Maroc    Réalité virtuelle: Et si les universités numérisaient le patrimoine architectural?    Affaire "Hamza mon bb": le hacker condamné n'en a pas fini avec les ennuis    Tunisie: la composition du nouveau gouvernement annoncée (VIDEO)    Le Maroc tance de nouveau Amnesty International    Nasser Bourita : les relations maroco-mauritaniennes sont à leur meilleur niveau    Examen des relations entre le Maroc et la région de Valence    La régularité du dialogue politique entre le Royaume et le Pérou mise en relief    Erdogan menace la Syrie de déclencher rapidement une opération à Idleb    Transparence : L'indice d'opacité financière 2020 fait état de progrès dans le domaine de la transparence mondiale (1/2)    La Côte d'Ivoire inaugure son consulat général à Laâyoune    Ligue des champions : Dortmund et Atlético s'en tirent à bon compte    Casillas prend sa retraite sportive    La Bundesliga dépasse les 4 Mds de chiffre d'affaires    Maroc Telecom réalise un chiffre d'affaires de plus de 36,5 MMDH en 2019    Divers Economie    10 000 pas par jour n'empêchent pas la prise de poids    Insolite : Accouplement de serpents    Débarquement au Japon des passagers du paquebot Diamond Princess    Luis Martinez : Au-delà du "Hirak", il y a la crise économique qui vient    Aït ben Haddou : "Game of Thrones" aux portes du désert marocain    La 70ème Berlinale sous le signe du politique et de la diversité    L'album engagé du rappeur Dave rafle la mise aux Brit Awards    Annulations de festivités et d'événements en cascade à Marrakech    U.S. Stocks Climb as China Pledges to Support Businesses    Cash Plus accompagne le groupe Fnaire pour leur 20 ans de carrière à Paris    Le MAE palestinien a évoqué le roi Mohammed VI    Janvier noir pour le marché automobile européen    La Chine retire leur accréditation à trois journalistes du Wall Street Journal après un titre controversé    Le Sahara, toile de fond des entretiens entre Ould Errachid et des responsables chiliens et panaméens    Le Maroc se porte candidat pour organiser la finale de la Ligue des Champions africaine 2020    Fès: un chauffeur de camion arrêté dans une station-service    Coupe arabe U20 : Le Maroc s'impose devant le Bahreïn    La pièce «Daïf Al Ghafla» présentée à Bruxelles    OMS : la pneumonie Covid-19 s'avère bénigne dans quatre cas sur cinq    Marrakech s'électrise !    Un week-end fructueux pour les Lions de l'Atlas    Secteurs régulés : qui s'occupe de la concurrence ?    15 longs métrages, dont Adam, en lice    La CGEM lance 1 milliard DH de commandes pour les TPME d'Intelaka    Bourita : Le Sahara marocain est un « pôle de coopération Sud-Sud »    Nouveau coup de filet en Turquie contre le mouvement du prédicateur Gülen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marrakech: Atlantic Dialogues 2018 inaugure l'ère «Policy Center for the New South»
Publié dans L'observateur du Maroc le 13 - 12 - 2018

Les travaux de la 7e édition de la conférence internationale Atlantic Dialogues démarrent aujourd'hui dans la ville ocre. «Dynamiques atlantiques: surmonter les points de rupture» est le thème central de cet évènement, de trois jours, qui est organisés par le think tank Policy Center for the New South (PCNS). Des questions aussi épineuses que la montée des populismes, la démographie contrastée du Nord et du Sud, la crise migratoire, le financement climatique, ou encore la perspective d'une nouvelle crise financière internationale seront débattus en présence de personnalités mondialement connues. Quelque 350 participants (de 90 pays) sont attendus à Atlantic Dialogues 2018.
Ils sont africains, européens, américains et sud-américains provenant de différents univers : membres de think tanks influents, journalistes, institutionnels, hommes et femmes politiques, représentants d'organisations internationales et de la société civile. Cinq anciens chefs d'Etat et 15 ministres et anciens ministres ont été annoncés par les organisateurs.
Voir : Liste complète des participants
Dans un souci d'élaborer un autre discours et proposer des solutions aux grandes questions de notre époque, les Atlantic Dialogues font également la part belle aux jeunes, à travers «Emerging leaders». Une initiative qui réunit 46 jeunes professionnels, dont 22 femmes, sélectionnés parmi 3000 candidats sur la base de leur leadership et leur volonté de renforcer les liens atlantiques. Venant de 25 pays, ils ont suivi les 11 et 12 décembre des sessions de formation dispensées par des experts de haut niveau et des invités de marque des Atlantic Dialogues.
Premier évènement de l'ère «Policy Center for the New South»
Atlantic Dialogues 2018 est le premier événement organisé par le Policy Center for the New South, qui a officiellement abandonné son ancien nom « OCP Policy Center » le 7 décembre dernier. A travers ce changement de nom, le think tank basé à Rabat confirme son positionnement en tant qu'«institution qui regarde le monde à partir du Sud, (…) tout en étant autonome sur les questions qui impactent notre futur», a expliqué son directeur général Karim El Aynaoui après l'officialisation de ce changement de fond.
Le PCNS veut approfondir davantage l'ouverture sur l'environnement scientifique et entrepreneurial non seulement au Maroc, mais également à l'étranger. Le think tank projette en effet de s'étendre ailleurs sur le continent. Première étape prévue dans cette perspective: Addis-Abeba. Il faut savoir que la capitale éthiopienne est le troisième pôle diplomatique mondial, abritant des institutions africaines, de nombreuses organisations non gouvernementales et des groupes de pression.
Avec une cinquantaine de chercheurs dont une quinzaine de jeunes, et 32 chercheurs associés, le PCNS projette enfin de grandir en taille, et ce, en accueillant davantage de chercheurs, surtout les jeunes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.