Coronavirus : 1.283 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 28.500 cas cumulés au mercredi 5 août, 18 heures    L'hôtel Avanti Mohammedia mis en vente dans le cadre de la liquidation de la Samir    Explosion à Beyrouth : Une Marocaine blessée    Le président portugais a envoyé un message au roi Mohammed VI    Covid-19: le Maroc toujours à la deuxième étape de propagation    Concours de médecine: plus de 80 centres d'examen mis à disposition    «Le sexisme n'est pas une fatalité»    Salé: la Brigade anti-gangs est intervenue à temps    Ligue de diamant : le meeting de Doha avancé au 25 septembre    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination ! (2e partie)    Le roi Mohammed VI a reçu un message du roi Abdallah II    Explosions au Liban: Macron attendu à Beyrouth    US Round Up du mercredi 5 août – Virgin Atlantic, Couple & Covid19, Neil Young, Beyrouth, Taiwan    Covid-19: une rentrée des classes sous le signe de l'incertitude    SundanceTV lance son 1er concours de courts métrages dans la région MENA    Football: le gardien de but Iker Casillas annonce sa retraite    120 MMDH seront injectés dans l'économie    Le ministère met les dernières touches au plan de relance économique    ONSSA: Franc succès pour l'opération Aid Adha    L'ancien roi Juan Carlos 1er prend le chemin de l'exil    Mise à jour de la 19ème et 20ème journée de la Botola Pro D1: Le fauteuil de leader en jeu    Ligue des Champions: voici le règlement des 8es    Safaâ Baraka, une jeune réalisatrice qui marque le pas    Vidéo : Ce ministre se lance dans un un tour de France à vélo en solo pour défier le coronavirus    US Open: pourquoi Nadal ne défendra pas son titre    Beyrouth : la ville dévastée par des explosions dans son port    Covid-19. Une deuxième vague s'attaquerait-elle aux jeunes ?    Innovation : Al Akhawayn partenaire du projet EM4FIT    Liban : des tonnes de nitrate d'ammonium à l'origine des explosions    4 nouveaux cas de Covid-19 dans un club de Ligue 1    Liberté religieuse: L'Algérie au ban de la communauté internationale    Les délais de paiement, un problème posé avec acuité    Bernal frappe fort à moins d'un mois du Tour    L'Espanyol demande à LaLiga d'annuler sa relégation    Bataille d'Oued Al-Makhazine : Une épopée lumineuse dans les annales de la résistance nationale contre les convoitises étrangères    Tikhanovskaïa, une femme ordinaire devenue égérie pour bouleverser le Bélarus    L'intensification des échanges commerciaux bénéficie économiquement aux femmes    Un Banksy vendu aux enchères au profit d'un hôpital de Bethléem    Mel Gibson complètement remis du coronavirus    Pour congés écourtés ou annulés, mais pas que...    Accident mortel à Tamri    Maroc-Etats-Unis: une nouvelle année de collaboration fructueuse    La sculpture de Farid Belkahia s'ouvre sur l'espace public    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    Le drapeau marocain mis à l'honneur dans le nouveau clip de Beyoncé    Le lièvre soulevé par l'USFP suscite le débat    Début de la 100ème édition du festival de Salzbourg, sous restrictions à cause de la pandémie    «L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières», un beau-livre de l'agence de l'Oriental    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les 5 raisons attractives pour vivre à Casablanca selon « The Financial Times »
Publié dans L'observateur du Maroc le 17 - 12 - 2018

Le célèbre quotidien économique britannique « The Financial Times », a énuméré récemment, cinq raisons irrésistibles pour vivre dans la ville de Casablanca, à savoir son centre financier Casablanca Financial City (CFC), ses avantages fiscaux, son architecture, ses clubs de surf et son art culinaire de premier plan.
Dans un article écrit par Simon Brandon, le quotidien relève que pour beaucoup, « le nom de Casablanca interpelle les images de l'actrice du film éponyme, Ingrid Bergman en larmes ». Or, aujourd'hui, la plus grande ville du Maroc et également le plus important centre financier en Afrique, « est plus liée au secteur bancaire qu'à l'acteur américain Humphrey Bogart », deuxième protagoniste dans le fameux long métrage classique : Casablanca.
La première des raisons pour s'installer dans la capitale économique est son hub financier CFC, estime le quotidien, précisant que la ville constitue désormais « le principal centre financier dans le continent africain, selon le Global Financial Centers Index ».
Ce succès « peut être attribué en partie à la création en 2010 du CFC, ce pôle d'affaires formé à partir d'un partenariat public-privé », dont le but est de rendre la ville plus attrayante pour les investisseurs étrangers, explique-t-on.
En effet, le CFC a « bien rempli sa mission », souligne le quotidien, faisant savoir que d'après les chiffres de l'ONU Habitat, Casablanca a attiré 8,4 milliards de dollars d'investissements étrangers directs entre 2003 et 2016.
La deuxième attraction de la ville, selon le journal, est « ses avantages fiscaux », précisant que « le coût de la vie à Casablanca est inférieur de 60% à celui de Londres, selon Expatistan », un indice comparatif de coût de vie entre les villes.
En plus, dans cette ville, les entreprises financières et leurs employés bénéficient également d'allègements fiscaux, indique la même source, faisant remarquer que les institutions financières et les fournisseurs de services relevant du CFC bénéficient d'un « congé fiscal de cinq ans », tandis que « leurs employés peuvent choisir de payer un taux fixe de 20% d'impôts sur le revenu pendant 10 ans au lieu du taux progressif standard ».
La troisième attraction de la ville est « son architecture et sa culture », qui « reflètent la riche histoire du Royaume, en particulier le mélange d'art déco et d'architecture mauresque », commente la publication, ajoutant que la mosquée Hassan II, la deuxième en Afrique, abrite le plus haut minaret au monde, avec une hauteur de plus de 200 mètres.
Aussi, d'après The Financial Times, la diversité culinaire de la restauration à Casablanca est un autre point fort qui ne laisse pas indifférent. La cuisine casablancaise s'est elle aussi « imprégnée de la saveur multiculturelle de la capitale financière en acquérant une réputation de destination privilégiée pour les gastronomes ». Enfin, pour les amateurs des vagues, à Casablanca, l'aventure est au rendez-vous. « Avec ses étés chauds, ses hivers doux et sa côte atlantique étendue, Casablanca est un paradis pour les surfeurs, à tel point que Stab, un magazine de surf, l'a classée parmi les 10 villes les plus visitées au monde » par les pratiquants de ce sport, conclut le journal.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.