Saisi du compte bancaire du Raja    Tarifs douaniens: Les fabriquants de chaussures contre la procédure de Trump    12 morts et 1.946 blessés dans des accidents de la circulation en une semaine    Nike accusé de contrefaçon    Meknès. Un inspecteur de police fait usage de son arme pour arrêter un individu    La tension militaire mobilise le CCG et l'Opep    Violence dans les stades: Le débat encore (re)lancé    Accès à l'information: La génération data va consolider le droit...!    Parlement: Les conseillers peinent sur leur propre règlement    L'aide à l'éducation, un modérateur    Jésus, une grande figure biblique du Coran - Episode 7: Le Temple de Jérusalem    Le roi Mohammed VI adresse un message de condoléances à la famille de Tayeb Bencheikh    En Libye, la guerre est aussi économique    L'UNPL en rangs serrés    Arsenal a une longueur d'avance dans le dossier Ziyech    Divers sportifs    Divers    L'environnement de la sphère publique marocaine, impact sur la communication    Niki Lauda, miraculé de la F1, meurt paisiblement à 70 ans    Tous les bienfaits santé du poivre    La santé visuelle des chauffeurs professionnels objet d'une campagne médicale    S.M le Roi inaugure un Centre médical de proximité à l'arrondissement de Sidi Moumen    La CGEM octroie son label RSE    Ces tournages qui ont tourné au drame : Harry Potter et les Reliques de la mort    La faune et la flore à l'honneur lors de la journée internationale des musées    Adil Fadili : Les séries policières suscitent un intérêt grandissant du public    Huawei : Nouvelle salve de Washington contre Pékin    Autriche : Le chancelier Kurz confronté lundi à une motion de censure    Elections : Des dirigeants européens se mobilisent contre les populistes    Maradona appelle à boycotter un film sur lui    Conseil des ministres arabes de la Santé. Le Maroc réélu au bureau exécutif    Le Musée national d'histoire naturelle de Rabat célèbre la journée internationale des musées    La RSB fait l'essentiel à Berkane face au Zamalek, en attendant la confirmation au Caire    Nouveau coup dur pour Huawei    1998: retour des Lions pour une place au quart…    Seedorf : Le Maroc favori de la CAN    Aéroport Fès-Saiss : Hausse du trafic des passagers à fin avril 2019    OCP : Le chiffre d'affaires grimpe de 20%    Artcom'Sup intègre la World Design Organization    Lahoucine Bardaouz, un talent pluriel    L'autre dans le cinéma    Numérisation du système judiciaire : Signature d'une convention entre le barreau de Casablanca et la CDG    Côte d'Ivoire : Atlantique Assurances, filiale de la BCP, lance une offre dédiée aux agriculteurs de coton    PAM. Crise autour du 4e congrès national    Bouskoura : Trois ouvriers meurent par asphyxie dans un canal des eaux usées    L'enseignement supérieur passe au mode grève    Insolite : Soyez "gentils" avec la police nigériane    Vidéo – Coupe de la CAF : Le RSB marque un magnifique but dans le temps additionelace au Zamalek    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ODD : La Cour des comptes recommande d'ajuster la stratégie de sensibilisation et de communication
Publié dans L'observateur du Maroc le 20 - 02 - 2019

La Cour des comptes a recommandé, dans son récent rapport thématique sur l'état de préparation du Maroc pour la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) 2015-2030, d'établir une stratégie nationale de sensibilisation et de communication adaptée à tous les niveaux.
Cette stratégie permettrait d'assurer une implication effective et l'appropriation des ODD par les parties prenantes, a précisé la Cour des comptes dans son rapport, appelant à élargir les consultations réalisées avec l'ensemble des intervenants au niveau national, régional et local.
Elle a, en outre, souligné l'importance de la mise en place d'une instance et d'un dispositif impliquant et fédérant les différentes parties prenantes, pour assurer la coordination, le suivi et le reporting de la mise en œuvre du Programme 2030 relatif aux ODD.
Il s'agit également de procéder à la formalisation et à la diffusion des résultats des travaux de contextualisation et de priorisation des objectifs de développement durable et de veiller à la répartition des rôles et des responsabilités aux niveaux national et local pour la réalisation de ces objectifs, ajoute la même source.
Parallèlement, la Cour des comptes préconise l'activation des travaux de convergence et de mise en cohérence de la stratégie nationale du développement durable et des stratégies sectorielles et le plan national à retenir pour la mise en œuvre des ODD.
Elle appelle aussi à établir et valider les plans d'actions détaillés qui définissent les modalités, les échéances, les intervenants et les modes de financement nécessaires pour la mise en œuvre de ces objectifs ainsi qu'à veiller, dans ce cadre, à la prise en considération des initiatives entreprises par certains départements ministériels et d'autres partenaires.
Au volet des statistiques, cette instance recommande d'activer le processus d'actualisation, de mise à niveau ou de réforme du cadre légal, réglementaire et institutionnel du système statistique national, ainsi que de renforcer le rôle du comité de coordination des études statistiques (COCOES) et d'inciter les parties prenantes à respecter les prérogatives assignées à ce Comité en vue de dépasser les approches sectorielles cloisonnées de collecte et de production des statistiques, notamment celles relatives aux ODD.
Il est également question d'activer le processus d'établissement, d'adaptation au contexte national et d'enrichissement des cibles et des indicateurs relatifs aux objectifs de développement durable et de leurs valeurs de références et de veiller à la capitalisation des efforts entrepris par certaines parties prenantes dans ce domaine.
Ledit rapport a permis de constater que le Maroc s'est engagé de manière claire pour mettre en œuvre le Programme 2030 et dispose d'un cadre constitutionnel et législatif favorable pour accomplir ces objectifs.
En effet, l'organisation en 2016 d'une consultation nationale sur la contextualisation du Programme 2030 a permis d'initier le débat entre plusieurs acteurs concernés par la mise en œuvre des ODD, a fait savoir la même source, relevant , cependant, que cette consultation n'a pas été suivie de mesures concrètes pour mettre en œuvre ses recommandations.
A cet égard, a poursuivi la Cour des comptes, le niveau d'appropriation des objectifs par les citoyens et par les parties prenantes reste peu satisfaisant, notant que cette situation résulte de l'absence à la fois d'un cadre de coordination et de suivi qui fédère et harmonise les actions entreprises par les différentes parties prenantes.
Elle a souligné ainsi que le retard dans la mise en place d'un cadre de coordination et de suivi pour la mise en œuvre du Programme 2030 a eu comme conséquence la faible implication et le défaut de concertation des parties prenantes autour des ODD.
Cela s'est traduit par une insuffisance de répartition des rôles et des responsabilités, l'absence d'un plan national qui définit les priorités nationales en matière de ces objectifs ainsi que les plans d'actions détaillés qui définissent les modalités, les échéances, les intervenants et les modes de financement des ODD, a relevé la Cour des comptes.
Par ailleurs, elle a noté le rythme lent des travaux de convergence, d'alignement et de mise en cohérence de la stratégie nationale du développement durable (SNDD) et des stratégies sectorielles avec les objectifs de développement durable.
D'ailleurs, la mise en œuvre de la SNDD soulève des insuffisances liées à son appropriation et à l'existence de discordances entre les parties prenantes sur le cadre adéquat pour arrêter ses projets et actions prioritaires et pour son alignement avec les objectifs de développement durable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.