Vie privée: Le Parquet général veut renforcer la protection    Le projet de loi de finances au Parlement    Brexit: Les principaux points du nouvel accord    Un Monde Fou    Le groupe Lamatem inaugure la première usine de textile médical au Maroc    Dans un message adressé aux participants à la deuxième Conférence internationale de Marrakech sur la justice    Divers Economie    L'Espagne, berceau des précieux faucons du Moyen-Orient    La digitalisation joue un rôle prépondérant en matière d'impulsion de la croissance économique    Madrid de nouveau sur la sellette    Les Editions de la Gazette en deuil, Nadia Sefraoui nous a quittés    Premier League : Manchester met fin à la série victorieuse de Liverpool    Calcio : L'Inter reste aux trousses de la Juve    Amine Harit convoité par le Barça    Les supporters du WAC interdits de déplacement à Safi    L'urgence d'investir dans l'éducation numérique en Afrique    Des chercheurs ont filmé la fourmi la plus rapide du monde    Mobilisation sociale contre la déperdition scolaire à Essaouira    L'UE et l'ONUDC en ordre de bataille à Rabat    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    "Les Sauvages" imagine un président français issu de l'immigration maghrébine    Participation marocaine à la Foire internationale du livre de Belgrade    Mohammed Abdennabaoui : Le ministère public veille à préserver l'activité de l'entreprise    Casablanca : Un pédophile viole plus de 40 fillettes    Bank Al-Maghrib et la Banque Centrale d'Egypte renforcent leur partenariat    Hariri : «Le gouvernement a entamé ses réformes grâce aux manifestants»    Safi : Ouverture d'une enquête judiciaire pour féminicide    Le Salon du cheval: Une 12ème édition réussie    Julian Assange, confus et bredouillant, devant la justice à Londres    Hong Kong : Premières excuses officielles de la police    La Chine affiche son ambition de « grande puissance » de l'internet    Martil: Avortement d'une tentative de trafic de près de 600 kg de chira    Marrakech accueille son premier musée dédié au Patrimoine immatériel    Concert pour la tolérance 2019 : Pari réussi    Faouzi Skali : «Nous sommes dans l'exploration de la culture soufie en tant que telle»    Les fantaisies d'un président!    «L'écriture réhabilite la mémoire, efface la souffrance et interroge l'Histoire»    Etablissements et entreprises publics : Un investissement prévisionnel de plus de 101 milliards de dirhams en 2020    Accidents de travail. La facture fait mal aux entreprises    Liban : Les manifestants ne décolèrent pas    Recherche scientifique. Un nano-satellite universitaire envoyé pour deux ans dans l'espace    Une belle leçon des joueurs botolistes    Météo : Fortes pluies dans plusieurs régions du Maroc    Gouvernement. El Ouafi lâche la migration    Le groupe Maroc Télécom consolide ses résultats en septembre    Pour exercice de la médecine sans autorisation : Un Français épinglé à Marrakech    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    Les Botolistes proches de la qualification    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Brief d'avant match : Que peut-on attendre de la rencontre WAC-Mamelodi Sundowns
Publié dans L'observateur du Maroc le 25 - 04 - 2019

Mamelodi Sundowns, le club le plus titré d'Afrique du Sud depuis la création d'un championnat professionnel dans ce pays en 1996-1997, affrontera, vendredi 26 avril 2019 au complexe Moulay Abdellah de Rabat, le Wydad de Casablanca (WAC), pour le compte du match-aller de la demi-finale de la Ligue des Champions de la CAF, un clash qui confirme la rivalité qui s'intensifie entre ces deux géants africains. Brief d'avant-match !
Les rencontres entre les deux clubs ont toujours été marquées par une grande intensité. Durant les deux dernières années, les deux clubs se sont rencontrés six fois, des matches qui se sont soldés par des scores étriqués.
Sur ces six matches, les Casablancais ont empoché trois victoires contre deux pour le club phare de la capitale sud-africaine et un nul.
Les Sud-Africains partent à Rabat auréolés, certes, de leur succès au dépend des géants égyptiens d'Al-Ahly qu'ils avaient battus (5-0) à Pretoria lors du match aller des quarts de finale. Mais, la méfiance est de mise dans les rangs des «Brésiliens» du pays arc-en-ciel à la veille du bras de fer contre le WAC.
Conscient de l'enjeu, Tsipo Mosimane, le coach du Mamelodi, a préféré laisser au repos un certain nombre de ses joueurs clés dont le gardien ougandais Denis Onyango lors du match qui a opposé, mardi dernier, ses protégés au club de Chippa pour le compte du championnat sud-africain. La rencontre a été remportée par Mamelodi sur le score de 3-2 pour se hisser à la première place de l'ABSA Premier League ex-aequo avec Orlando Pirates avec 53 points en 28 matches.
Expliquant sa stratégie, Mosimane a confié à la presse peu avant le départ à destination du Maroc, que les rencontres contre le Wydad sont toujours difficiles. «Nous avons besoin de tous nos joueurs», a-t-il dit.

Les craintes de l'entraineur du Mamelodi Sundowns
Le technicien sud-africain ne cache pas ses craintes à chaque fois que son club affronte les Rouges et Blancs casablancais. «Ils savent comment gagner un match, ils savent comment obtenir un résultat chez-eux», avait-il déclaré à la veille de la rencontre entre les deux clubs au mois de mars dernier lors des matches de poule.
Mosimane semble surtout redouter le large public du WAC, qui forme, selon lui, un véritable «océan rouge». Les foules acquises à la cause du WAC se déplacent en masse, mettant les équipes adverses sous une grande pression, indique-t-il.
Dans la presse sud-africaine, les commentateurs évoquent «une bataille» entre les deux clubs, soulignant que le coach du WAC, le tunisien Fouzi Benzerti, tentera de sceller la qualification à Rabat avant le déplacement au stade de Lucas Moripe, fief du Mamelodi à Pretoria.
Joel Masilela, une des légendes du Mamelodi, parle de «guerre» contre le WAC. Il note que son club ne doit pas jouer pour le nul lors du match de vendredi.
«Ce match ne sera pas facile», indique-t-il, mettant en garde contre l'impact de la fatigue qui semble affecter l'effectif du club du magnat milliardaire Patrice Motsepe.
«Les joueurs doivent faire montre de professionnalisme, car jouer le match-aller à l'extérieur n'est pas un avantage», a poursuivi l'ancien international sud-africain, soulignant que le match retour qui opposera les deux équipes le 4 mai à Pretoria sera tout aussi difficile.
Les armes de Faouzi Benzerti
Dans le camp wydadi, Benzerti, fort de sa grande expérience africaine, saura déployer la stratégie nécessaire pour prendre le dessus sur les rivaux sud-africains et obtenir un résultat positif at home à même de lui permettre d'aborder le match retour sous de bons auspices.
Outre le soutien inconditionnel de son large public, le leader du championnat national comptera sur la vivacité de son effectif avec le retour de blessures de ses deux fers de lance Mohamed Ounajem et Ismail Haddad


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.