Célébration de la Journée mondiale de l'Afrique à Rabat    L'ISIC accueille son nouveau directeur    El Othmani chez les conseillers    Aéronautique: Le challenge de la valeur ajoutée et de la taille critique    Elections européennes: Les réformes passées au crible    Zéro mika: La réforme relancée    Le Maroc réagit à la démission de Horst Köhler    La fermeture du centre de proximité de Sidi Moumen démentie    L'activité touristique de Marrakech en accroissement depuis 2015    Les touristes marocains boostent la destination Agadir    Habib El Malki se réunit avec les présidents des groupes et groupement parlementaires    Le Maroc et la Côte d'Ivoire font le point sur leur coopération    La liste officielle de Renard attendue pour bientôt    Florent Ibengue : La CAN se doit d'être grandiose car toute l'Afrique est aux aguets    Divers sportifs    Saâd Dine El Otmani : Le gouvernement déterminé à moderniser l'administration    Moussaoui Ajaloui anime une rencontre de l'USFP à Salé    Lancement de l'étude TIMSS 2019 avec la participation du Royaume    Les cas de démence vont tripler d'ici à 2050 selon l'OMS    Divers    Atlantique Assurances se lance dans le coton    Ces tournages qui ont tourné au drame : Top Gun    Ammi Driss : Je ne me considère pas comme marginalisé car la décision d'arrêter en 1989 fut mienne 1/2    Ahmed Boulane présente son premier livre à Tanger    HCP : La population du Maghreb passera à 131,9 millions en 2050    L'ambassadeur du Maroc en Namibie remet ses lettres de créances au Président Geingob    5è édition du Prix Mohammed VI de l'art décoratif marocain sur papier    2000 : Les Lions de l'Atlas chutent au premier tour    Bahja et Camacho : souvenirs partagés    Coupe d'Afrique. Continental sponsor officiel jusqu'en 2023    La Tribune de Nas : La Coupe du Monde 2022 s'exporte à Casablanca…    Vodafone suspend ses achats de téléphones 5G Huawei    Marrakech. Le CRT dresse son bilan    L'ONU rend hommage aux soldats de la paix, dont un Marocain    Once Upon a time in…Hollywood. Une claque tarantinesque !    Azelarab Kaghat, le général…    Insolite : Trahi par Facebook    Nouvelle date de l'examen régional de la première année du baccalauréat    Ligue des champions : Les billets du match WAC-EST sont disponibles    Enseignement préscolaire. 60% des enfants ciblés intégrés    Le Maroc compte taxer Facebook et Google    BAM: l'immobilier en berne    Washington-Téhéran: La tension est à son comble…    Le New York Times consacre un long carnet de voyage au Royaume    Politique de voisinage : Politique de voisinage L'UE se félicite de la coopération avec le Maroc    Nike accusé de contrefaçon    Meknès. Un inspecteur de police fait usage de son arme pour arrêter un individu    En Libye, la guerre est aussi économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Brief d'avant match : Que peut-on attendre de la rencontre WAC-Mamelodi Sundowns
Publié dans L'observateur du Maroc le 25 - 04 - 2019

Mamelodi Sundowns, le club le plus titré d'Afrique du Sud depuis la création d'un championnat professionnel dans ce pays en 1996-1997, affrontera, vendredi 26 avril 2019 au complexe Moulay Abdellah de Rabat, le Wydad de Casablanca (WAC), pour le compte du match-aller de la demi-finale de la Ligue des Champions de la CAF, un clash qui confirme la rivalité qui s'intensifie entre ces deux géants africains. Brief d'avant-match !
Les rencontres entre les deux clubs ont toujours été marquées par une grande intensité. Durant les deux dernières années, les deux clubs se sont rencontrés six fois, des matches qui se sont soldés par des scores étriqués.
Sur ces six matches, les Casablancais ont empoché trois victoires contre deux pour le club phare de la capitale sud-africaine et un nul.
Les Sud-Africains partent à Rabat auréolés, certes, de leur succès au dépend des géants égyptiens d'Al-Ahly qu'ils avaient battus (5-0) à Pretoria lors du match aller des quarts de finale. Mais, la méfiance est de mise dans les rangs des «Brésiliens» du pays arc-en-ciel à la veille du bras de fer contre le WAC.
Conscient de l'enjeu, Tsipo Mosimane, le coach du Mamelodi, a préféré laisser au repos un certain nombre de ses joueurs clés dont le gardien ougandais Denis Onyango lors du match qui a opposé, mardi dernier, ses protégés au club de Chippa pour le compte du championnat sud-africain. La rencontre a été remportée par Mamelodi sur le score de 3-2 pour se hisser à la première place de l'ABSA Premier League ex-aequo avec Orlando Pirates avec 53 points en 28 matches.
Expliquant sa stratégie, Mosimane a confié à la presse peu avant le départ à destination du Maroc, que les rencontres contre le Wydad sont toujours difficiles. «Nous avons besoin de tous nos joueurs», a-t-il dit.

Les craintes de l'entraineur du Mamelodi Sundowns
Le technicien sud-africain ne cache pas ses craintes à chaque fois que son club affronte les Rouges et Blancs casablancais. «Ils savent comment gagner un match, ils savent comment obtenir un résultat chez-eux», avait-il déclaré à la veille de la rencontre entre les deux clubs au mois de mars dernier lors des matches de poule.
Mosimane semble surtout redouter le large public du WAC, qui forme, selon lui, un véritable «océan rouge». Les foules acquises à la cause du WAC se déplacent en masse, mettant les équipes adverses sous une grande pression, indique-t-il.
Dans la presse sud-africaine, les commentateurs évoquent «une bataille» entre les deux clubs, soulignant que le coach du WAC, le tunisien Fouzi Benzerti, tentera de sceller la qualification à Rabat avant le déplacement au stade de Lucas Moripe, fief du Mamelodi à Pretoria.
Joel Masilela, une des légendes du Mamelodi, parle de «guerre» contre le WAC. Il note que son club ne doit pas jouer pour le nul lors du match de vendredi.
«Ce match ne sera pas facile», indique-t-il, mettant en garde contre l'impact de la fatigue qui semble affecter l'effectif du club du magnat milliardaire Patrice Motsepe.
«Les joueurs doivent faire montre de professionnalisme, car jouer le match-aller à l'extérieur n'est pas un avantage», a poursuivi l'ancien international sud-africain, soulignant que le match retour qui opposera les deux équipes le 4 mai à Pretoria sera tout aussi difficile.
Les armes de Faouzi Benzerti
Dans le camp wydadi, Benzerti, fort de sa grande expérience africaine, saura déployer la stratégie nécessaire pour prendre le dessus sur les rivaux sud-africains et obtenir un résultat positif at home à même de lui permettre d'aborder le match retour sous de bons auspices.
Outre le soutien inconditionnel de son large public, le leader du championnat national comptera sur la vivacité de son effectif avec le retour de blessures de ses deux fers de lance Mohamed Ounajem et Ismail Haddad


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.