SM LE ROI NOMME DE NOUVEAUX AMBASSADEURS : LA LISTE COMPLÈTE AVEC YOUSSEF AMRANI POUR UNE MISSION PRECISE    Renault rénove un établissement scolaire dans la région d'Essaouira    Nucléaire, Golfe : l'Iran semble jouer l'apaisement    Nissan prêt à revoir avec Renault la structure d'une alliance en danger    Maroc-Côte d'Ivoire. Déterminés, les Lions d'Atlas croient à la victoire    BMW transporteur officiel du Festival Mawazine    Déconcentration administrative. El Otmani épinglé par la majorité et l'opposition    Les Comores expriment leur "soutien sans réserve" à l'initiative marocaine d'autonomie    Propreté à Casablanca : Ce qui va changer    Chambre des représentants : Adoption de trois conventions relatives à la ZLECAF et à l'accord de pêche durable Maroc-UE    El Jadida : OCP organise dimanche la finale de son championnat de beach soccer    Un policier à Casablanca accusé de chantage, vol et adultère    Tanger-Med : Avortement d'une tentative de trafic de 270 kg de chira    MRE, loin des clichés    Stratégie de développement: Addou fait le point avec les députés    31ème édition du festival du théâtre universitaire à Casablanca    Le Cameroun réussit son entrée, le Ghana chancelle    Youssef Amrani, nommé à Prétoria, « ready to work »…    Soulaliyates, Laftit veille au grain…    Mawazine 2019 : Elissa embrase Nahda    Royal Air Maroc en représentation au Caire, en marge de la CAN    Erdogan craint la perte d'Istanbul    QUEBEC : LA MAROCAINE MARWA RIZQY, REVELATION DE L'ASSEMBLEE NATIONALE    Régionalisation avancée et mise en œuvre d'une stratégie visant la préservation de l'identité des MRE    Plusieurs conventions signées en marge du Salon Bio Expo Maroc    Divers Economie    Sommet des deux rives : Engagements pour une nouvelle ambition en Méditerranée    S'énerver plus pour vivre plus    YouTube pressé de mieux protéger les enfants    Divers    Deuxième réunion de l'Observatoire des délais de paiement    El Hadji Diouf Jouer la CAN en Egypte est une chance !    Jordan Ayew, la stagnation du prodige    La Côte d'Ivoire réussit son entrée en matière    Très attendu par ses fans, Reda Taliani cartonne à Salé    Chellah à l'heure de la musique tzigane    "Toy Story 4" en tête du box-office    Le Maroc présent à la conférence de Manama    Industrie du verre : les ophtalmologues montent au filet    Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels «Tbourida» : La Sorba du Moqaddem Maher El Bachir remporte la 20ème édition    Mauritanie: Ghazouani proclamé vainqueur dès le premier tour    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste dans la région d'El Haouz    Téhéran accuse Washington d'avoir coupé « la voie de la diplomatie »    Les valeurs, le match à gagner    Le Maroc au «Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée»    Cameroun. La "malédiction" sera-t-elle brisée?    Spotify partenaire musique du Festival Mawazine 2019    Edito : Bronzette    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





« Darkweb »: Un réseau international de pédophiles tombe
Publié dans L'observateur du Maroc le 23 - 05 - 2019

L'organisation de coopération policière internationale Interpol a annoncé, ce jeudi 23 mai 2019, le démantèlement d'un réseau international de pédophiles connectés sur le « darkweb », une opération qui a déjà conduit à l'arrestation de neuf personnes en Thaïlande, Australie et Etats-Unis.
Lancée en 2017 après la découverte de matériel pédopornographique sur un site à souscription du darkweb réunissant près de 63.000 membres, cette opération à l'initiative d'Interpol a aussi permis de « sauver 50 enfants », ajoute l'organisation sans préciser ni leur âge ni leur nationalité.
Saisis par Interpol au début de l'affaire, des enquêteurs de plusieurs pays ont analysé du matériel publié sur ce site montrant des abus perpétrés sur onze garçons, tous âgés de moins de 13 ans, parvenant à localiser des adresses IP en Thaïlande, Australie et Etats-Unis.
De son côté, le département de lutte contre la cybercriminalité de Bulgarie a désactivé le serveur de ce site sur lequel « pendant plusieurs années du nouveau matériel était mis en ligne chaque semaine », précise Interpol.
Parmi neuf suspects interpellés, le principal administrateur du site, basé en Thaïlande, a été identifié comme l'auteur des abus contre les 11 garçons parmi lesquels figurait son neveu.
Un autre webmestre résidant en Australie a été arrêté en possession de milliers de documents pédopornographiques filmés en Thaïlande et en Australie. Sur ces images, il était souvent le principal auteur des abus sur des enfants dont l'un n'était âgé que de 15 mois au moment des faits, affirme Interpol.
Les deux hommes ont déjà été respectivement condamnés à 146 ans et 40 ans de prison dans leurs pays de résidence.
Aux Etats-Unis, « plusieurs arrestations concernent des personnes occupant des postes de confiance, ainsi qu'un individu qui a abusé de son demi-frère âgé de deux ans », a déclaré l'attaché régional du ministère de la Sécurité intérieure (HSI) américain à Bangkok Eric McLoughlin, cité par Interpol.
L'enquête, qui mobilise encore près de 60 pays membres de l'organisation policière, pourrait se prolonger pendant plusieurs années tant les ramifications de ce réseau sont nombreuses et étendues.
Outre les 50 enfants « sauvés », les enquêteurs tentent d'en identifier une centaine d'autres également susceptibles d'avoir été victimes de ce réseau, indique encore Interpol sans fournir davantage de précisions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.