Amnesty International dénonce les méthodes répressives qui ciblent les militants du Hirak depuis deux ans    Une Université des jeunes à Al-Hoceima pour soutenir les initiatives de participation citoyenne    Le Hirak algérien exprime l'exaspération d'une population qui étouffe dans un système politique opaque aux institutions démocratiques factices    Biden et Trudeau vantent "l'extraordinaire amitié" américano-canadienne pour clore l'ère Trump    Des responsables palestiniens louent le soutien Royal aux établissements éducatifs de Palestine    Mort de Maradona: La justice convoque des experts pour déterminer d'éventuelles responsabilités    Invaincu 527 minutes,Yassine Bounou bat un record historique à Séville    Woods victime de fractures ouvertes à une jambe dans un accident de la route    Argentine et Mexique réclament un accès mondial aux vaccins contre la Covid-19    En Espagne, les arrivées du Royaume-Uni, du Brésil et d'Afrique du Sud restreintes jusqu 'à mi-mars    «Lettres du Maghreb»: Des discussions de haute facture    "Pelé" sur Netflix, redécouverte du footballeur, fenêtre sur l'homme    Gérard Depardieu, entre ombre et lumière    Le dirham s'apprécie face au dollar    Ligue des champions: Le Bayern atomise La Lazio et Chelsea s'offre l'Atlético    Le Maroc et la Serbie, deux marchés prometteurs au potentiel énorme    Le prix du poisson et des huiles en hausse à fin janvier    Abdellatif Maâzouz : « Le retrait du Maroc de la liste grise de l'UE devrait renforcer l'intérêt des investisseurs »    Le Maroc reçoit 1 million de doses du vaccin Astrazeneca    Météo: les villes où il va pleuvoir au Maroc à partir de jeudi    Face aux accusations du syndicat des avocats, la DGAPR répond    Insertion des jeunes par le sport : TIBU Maroc partage son expérience    Perturbations et lenteur: Maroc Telecom s'explique    Nouveau Hyundai Creta : encore plus audacieux    Economie : la longue marche vers le rétablissement    Il y a fort à faire pour une justice électorale et pour le renforcement du pluralisme politique    Exposition : Une rétrospective « Saladi » au Musée de Bank Al-Maghrib    Selon une nouvelle note secrète de la CIA, une guerre des clans mine le régime algérien et conduira à son effondrement    CAN U20 Mauritanie : Un derby maroco-tunisien en quart de finale    Des responsables palestiniens saluent le soutien constant de SM le Roi aux établissements éducatifs en Palestine    L'économie nationale renoue avec la croissance en 2021    RCI Finance Maroc: baisse de 23,6% de la production en 2020    Amnesty International dénonce une «stratégie délibérée» pour «écraser la dissidence»    Le fiduciarisme face au sécularisme    La classe politique évoque « un non-événement »    Le football féminin et africain au menu de la visite de Gianni Infantino au Maroc    Mission réussie pour le Wydad, Al Ahly tombe    Invaincu 527 minutes, Bounou rentre dans la légende du FC Séville    Algérie : Le Hirak exprime l'exaspération d'une population qui étouffe, selon le Monde    Un pari réussi en temps de pandémie !    L'Institut français de Tanger-Tétouan reprend ses activités    L'Europe doit se défaire de la logique du professeur et de l'élève dans sa relation avec le voisinage sud, déclare Nasser Bourita    Centrale Danone : une vingtaine de nouveaux produits "fortifiés"    Vaccination : le Maroc approuvera-t-il la dose unique ?    Nasser Bourita s'entretient avec Arancha Gonzalez Laya    Les Etats-Unis persistent et signent    Multilinguisme entre défis et opportunités    Béni Mellal-Khénifra : Naissance d'un nouveau club du dialogue et de la coexistence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ne jetez pas vos masques, c'est un danger public !
Publié dans L'observateur du Maroc le 13 - 04 - 2020

« Changeons de comportement pour préserver notre santé et celle des autres », c'est sous cet intitulé que l'association Tahadi pour l'égalité et la citoyenneté a lancé une campagne de sensibilisation par rapport à l'élimination des masques, gants et autres moyens utilisés pour se protéger de la contamination au Covid19.

« Le phénomène va en s'aggravant surtout après l'obligation du port de masque protecteur. On commence à voir partout dans les rues, des masques déjà utilisés et des gants jetés sans aucune précaution ou considération pour les autres citoyens et surtout pour les agents de propreté. C'est un véritable danger pour tout le monde et surtout pour cette catégorie obligée de toucher et de traiter ces déchets », s'alarme Bouchra Abdou, directrice de l'ATEC. Opérant sur le terrain, les éléments actifs de l'association n'ont pas manqué de relever des « agissements égoïstes et profondément individualistes qui ne prennent nullement en considération la sécurité des autres. On ne pense qu'à se protéger soi-même en oubliant qu'un masque ou un gant infecté risque de contaminer bien d'autres personnes », s'insurge-t-on à ATEC. Cette dernière en appelle par cette campagne de sensibilisation à l'adoption des bons gestes pour éliminer les moyens de protection mais surtout à changer carrément de mentalités et de comportement.
« Nous prônons une culture de solidarité, de droits humains et d'empathie. Avant de jeter n'importe comment mon masque potentiellement contaminé, je dois penser à l'agent de propreté qui pourrait le toucher et tomber malade à cause de mon geste incivique. Un sac en plastique bien fermé suffit pour éviter tout danger », insiste Bouchra Abdou. Si la question du civisme et des gestes citoyens a toujours été au cœur du combat de la société civile dans notre pays, aujourd'hui l'enjeu est encore plus grand et va au-delà du souci écologique, il en est question de sécurité sanitaire de la communauté et de gros risques de contagion à cause de simples incivilités.
« Nous lançons cette campagne pour éveiller les consciences et sensibiliser les populations par rapport à la portée dramatique d'une simple incivilité », conclut Abdou.

Gestion des déchets médicaux du Covid19
C'est une procédure exceptionnelle qui a été mise en place par le ministère de la Santé pour la gestion des déchets médicaux et pharmaceutiques (DMP) générés au niveau des unités d'isolement des patients atteints du Covid-19. Une procédure détaillée qui définit minutieusement la manière de traiter ces déchets médicaux et pharmaceutiques. Ciblant les professionnels de la santé, les agents chargés de la manutention, de la pré-collecte, du transport vers le site de traitement ainsi que du traitement et de l'élimination des déchets au niveau des installations de traitement, cette procédure est axée sur la « neutralisation » des gros risques que représente ce type de déchets. Suivant un cheminement bien précis, du moment de la collecte jusqu'au traitement en passant par les containers, nettoyage et désinfection sont de rigueur. Le personnel de son côté est appelé à respecter les mesures d'hygiène dictées par le ministère à savoir : Le port de tenues répondant aux règles d'hygiène, la désinfection adéquate des surfaces, des locaux du site du traitement pour éviter toute contamination.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.