Botola Pro D1 : La bonne opération du Raja de Casablanca    Situation épidémiologique au Maroc : Les indicateurs s'affolent !    Ali Yata, il y a 23 ans ...    UC: une décision de Sajid crée la zizanie au sein du parti    Les divagations d'Alger et les mises au point musclées de l'UE    Nouvel accident de camion en plein Casablanca (VIDEO)    Coronavirus: l'artiste Abderrazak Baba est décédé à Marrakech    Le parcours chrono-thématique des peintres marocains    Les victimes de l'immobilier!    Benchaâboun : 45 milliards de dirhams alloués au Fonds d'investissement stratégique    Absence de mesures de sécurité sanitaire    L'Atlético revient à Lisbonne six ans après    Boxe: le combat entre Mike Tyson et Roy Jones Jr reporté    Un investisseur saoudien met la main sur l'hôtel Cesar Palace & Spa de Tanger    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    Ministère de l'Education : un démenti, et après ?    L'engagement des jeunes pour une action mondiale    Dépistage gratuit pour les parlementaires : la coquetterie de trop ?    Google lance un dispositif d'alerte aux tremblements de terre    OCP : Nouveau projet pour doubler la capacité de production d'Emaphos    Que vive le Liban des lumières !    France: le Marathon de Paris finalement annulé    «Ne touche pas à mon patrimoine»    Santé : nouvelle décision d'Ait Taleb après l'augmentation des cas    La riposte de Trump au « Spoutnik V »    Casablanca: un camion-citerne percute une station-service (VIDEO)    Procès à distance: 306 audiences en une semaine    Explosion de Beyrouth : Un appel à l'aide lance sur facebook et Instagram    Le e-commerce, une tendance qui s'installe    RAM reconduit ses vols spéciaux jusqu'au 10 septembre    Les Marocains du monde, objet de toutes les sollicitudes    Chez les séparatistes, la corruption le dispute aux détournements en tous genres    Près d'un quart des chômeurs vivent dans la région de Casablanca-Settat    L'hôpital de campagne de Sidi Yahya El Gharb au centre de la polémique    Le Bayern part favori face au Barça    Europa League : United et l'Inter au denier carré    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    Mia la sainte, Mia « la salope »    Le jeune artiste Anas Khermoui expose sa "Vision sensible" à Essaouira    Antonio Banderas annonce avoir le Covid-19 le jour de ses 60 ans    Entre Brad Pitt et Angelina Jolie, c'est à nouveau la guerre    Botola Pro D1 : Le WAC s'impose face à l'OCK    Poutine: la Russie a développé le premier vaccin anti-Covid-19    Comment la dépression a eu raison de l'écrivaine Naima El Bezaz    La Jeunesse socialiste dans l'attente de la vérité sur la suspicion de collusion des compagnies pétrolières    « Spoutnik V », le vaccin russe anti-Covid    Trump évacué en pleine conférence de presse (VIDEO)    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Facebook : Les Arabes se déchaînent sur les homosexuels
Publié dans L'observateur du Maroc le 03 - 07 - 2020

Des associations du monde arabe, d'Europe, d'Australie et des Etats-Unis demandent dans une lettre ouverte à Facebook de mettre fin aux discours haineux contre la communauté LGBTQI+ au Moyen-Orient et en Afrique du nord.
Plusieurs associations issues de plusieurs pays (Maroc, Tunisie, Egypte, Syrie, Soudan, France, Italie, Suisse, Etats-Unis, Australie...) expriment leurs inquiétudes face à la diffusion croissante de discours de haine contre la communauté LGBTQI+ sur Facebook. « Nous appelons l'administration Facebook de la région MENA (Afrique du Nord – Moyen-Orient) à mettre fin à l'utilisation de sa plateforme pour diffuser ces discours, notamment par ses utilisateurs de langue arabe », demandent les signataires dans une lettre ouverte à l'administration de Facebook.
Les associations comme : ATYAF Collectif pour la diversité sexuelle et du genre (Maroc), Le village médical et psychosociale (Maroc), Nassawiyat (Maroc), Mesahat Foundation for Sexual and Gender Diversity (Egypte et Soudan), Association tunisienne de défense des libertés individuelles (Tunisie), LGBT Arabic (Syrie), Rainbow-street (USA), Initiative franco-égyptienne pour les droits et les libertés (France), Philomela (Russie), Il Grande Colibrì – Association interculturelle LGBTQIA (Italie) ...sonnent la sonnette d'alarme.

Plusieurs signalements contre les discours de haine en langue arabe n'aboutissent pas
En effet, au cours des derniers jours, des campagnes systématiques de propagation de discours de haine contre la communauté LGBTQI+ en Egypte ont explosé, après l'annonce du suicide de la militante égyptienne féministe Sarah Hegazy, retrouvée morte à son domicile au Canada le 13 juin 2020.
Avec la prolifération des médias sociaux ces dernières années, la diffusion de discours de haine en ligne contre la population LGBTQI+, surtout en langue arabe, s'est amplifiée, et « des efforts importants doivent donc être faits afin de lutter contre toute incitation ou discours de haine ».
« Plusieurs signalements contre les discours de haine en langue arabe n'aboutissent pas », peut-on lire dans le communiqué, sous prétexte que : « Le contenu du post/commentaire ne viole pas les standards communautaires de Facebook ».
Pour appuyer leur demande, les associations se réfèrent ainsi à la section des standards communautaires de Facebook sur la société (point 12) qui affirme que « Facebook ne tolère pas tout discours incitant à la haine, ...et toute attaque directe contre des personnes pour leur : race, origine ethnique, origine nationale, appartenance religieuse, orientation sexuelle, classe sociale, sexe, genre, identité sexuelle ou maladie grave, ou handicap. »

Sensibilisation aux questions liées à l'orientation sexuelle, l'identité de genre et les droits des minorités

Suite aux annonces faites par Zuckerberg le vendredi 26 juin, concernant « le traitement de toute publication qui vise à menacer la sécurité physique et sanitaire des personnes sur la base de leur origine, race, nationalité, classe sociale, genre, orientation sexuelle, et l'assurance que [ces publications] seront interdites », les associations demandent à l'administration de Facebook :
* De mettre en place un mécanisme pour enquêter individuellement sur tous les cas de discours de haine, notamment liés à l'orientation sexuelle ou l'identité de genre, conformément à des critères spécifiques qui respectent la vie privée et sans préjudice du droit à l'expression ;
* D'appliquer la même politique de lutte contre les discours de haine contre la communauté LGBTQI+ en Afrique du Nord – Moyen-Orient que dans les pays d'Europe et d'Amérique du Nord, que les discours de haine soient interdits et que des mesures fermes et concrètes soient prises contre leur diffusion ;
* De former et sensibiliser ses employé(e)s dans la région aux questions liées à l'orientation sexuelle, l'identité de genre, et les droits des minorités (particulièrement la communauté LGBTQI+) ;
* De nommer un (e) expert(e) concerné(e) par la lutte contre le discours de haine au sein du comité des sages de Facebook, ainsi que d'un représentant (e) de la communauté LGBTQI+ de notre région.
LIRE AUSSI :
Amensty International et ses sicarios


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.