Message du roi Mohammed VI au président indien    Vidéo : revivez l'humiliation du Barça contre le Bayern (C1)    Haja El Hamdaouia met un terme à sa carrière (VIDEOS)    D'où viennent les 1306 cas de Covid-19 enregistrés vendredi au Maroc?    Casablanca: tentative de kidnapping dans un bus à Hay Hassani    Météo: jusqu'à 45 degrés ce vendredi au Maroc    Casa-Settat: Le Conseil de la région examine le PDR    Finances publiques: Principaux points du BMSFP de la TGR    Nomination des membres du conseil de l'ANRE    Explosion à Beyrouth: Pont aérien humanitaire de l'UE    France: Une autre mosquée incendiée à Lyon    Botola Pro D1: Report de trois matches de la 22è journée    Distribution des aides marocaines aux victimes de l'explosion du port de Beyrouth    Casablanca se barricade peu à peu !    Covid-19 : Des joueurs Wydadis contaminés    Rentrée scolaire au Maroc : les écoles privées au bout du rouleau ?    Le Maroc devient le cinquième pays africain le plus touché    Covid – Casablanca – Préfecture d'Anfa – Des mesures de restrictions instaurées dès aujourd'hui    Cinéma : L'actrice égyptienne Shwikar n'est plus    Transfert: Arsenal réalise un joli coup    Tout savoir sur l'exemption des personnes touchées par la pandémie des impôts et redevances dus à la commune    Vaccin anti-Covid-19: l'UE conclut un accord pour l'achat de 300 millions de doses    Tindouf: l'affaire du détournement de l'aide humanitaire continue de faire réagir    Transport routier: 153 MDH destinés au renouvellement du parc automobile (2020)    Le trafic de 720 chardonnerets avorté à Fqih Bensaleh    Titrisation : La constitution du FT Immo LV prévue le 2 septembre    Covid-19: Le vaccin d'AstraZeneca sera prêt au 1er trimestre 2021    Sahara marocain: L'ambassade du Maroc à Pretoria promeut la doctrine nationale    L'EN de cyclisme en stage de préparation à Ifrane    Kamala Harris se rêve en première vice-présidente noire des Etats-Unis    Les divagations d'Alger mises à nu par l'UE    Célébration du 41ème anniversaire de la récupération d'Oued Eddahab    Les collectivités territoriales dégagent 3,7 MMDH d'excédents budgétaires au premier semestre    L'Autorité nationale de régulation de l'électricité voit le jour    Des cas de contamination au Covid-19 enregistrés parmi le personnel judiciaire    La 22ème journée de la Botola au conditionnel    Entrée en vigueur du protocole de traitement à domicile des patients asymptomatiques    Annulation des Mondiaux juniors de taekwondo    Comment Sharon Stone a frôlé la mort à trois reprises    Des milliers de fans réunis à Abidjan un an après la mort de DJ Arafat    Dwayne Johnson, acteur le mieux payé de Hollywood    Une première dans l'histoire du Maroc!    «A Taste of Things to Come» exposé à Séoul    Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab    Lahcen Bouguerne libère la voix des femmes    L'avenir du monde arabo-musulman est indissociable de celui de la cause palestinienne    Terreur dans les camps de Tindouf : Une nouvelle vague de répression du Polisario    COVID-19 : Décès de l'artiste populaire Abderrazak Baba, un pionnier de la dakka marrakchia    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Covid-19. Après le chaos de dimanche, la panique du gouvernement
Publié dans L'observateur du Maroc le 29 - 07 - 2020

El Othmani et Aït Taleb, il faut retourner à l'école de la com.
Le ministre de la santé: « Nous comprenons la colère des Marocains, mais nous ne voulons pas être joyeux un jour et pleurer une année ». Pour sa part, le chef du gouvernement assume la responsabilité de la décision de fermer les villes et du timming. Plus tard, un conseiller personnel en communication du chef du gouvernement (on voit le résultat de ses conseils) a sorti, lui aussi, des explications incongrues, bien que personne ne lui ait rien demandé.
Après avoir justifié la décision, il a souligné que « cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas eu d'erreurs, il y en a assurément parce que d'un côté il s'agit d'un travail humain (explication des islamistes déjà utilisée dans les cas de Ramid et Amekraz), et de l'autre, nous sommes dans une situation exceptionnelle qui a perturbé les plus grandes économies disposant de grandes infrastructures sanitaires ».
Au moins une certitude
S'il doit y avoir une certitude dans cette réaction du gouvernement, c'est que précisément ce dernier a paniqué. Le chaos qu'il a créé à cause de sa précipitation lui a fait craindre un rappel à l'ordre. Et dans sa panique, il a parlé, sans convaincre. Des conférences de presse, des communiqués et des lives complètement inutiles.
Plus grave encore, ces justifications sont complètement destructrices pour la thèse même du gouvernement. Le ministre de la santé fait sa conférence de presse sans respecter une de ses plus importantes recommandations, la distanciation physique. Bien sûr, lui il n'avait personne à moins d'un mètre de lui, mais les journalistes et les photographes n'avaient pas cette chance. Voilà comment des responsables gouvernementaux brûlent le dernier bout de confiance qui leur reste.
Il faut montrer au peuple que les erreurs se paient.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.